La Piano de M. Kriegelstein fils

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6780
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

La Piano de M. Kriegelstein fils

Message par worldfairs » 19 déc. 2018 08:59 am

Texte de "L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée"

pianokriegelstein.jpg

Par ce temps de saxophones, les pianos américains, qui pourraient au besoin suppléer toutes les musiques militaires augmentées d’une double batterie, devaient l’emporter sur les autres: il faut convenir qu’ils ont une puissance de sonorité inouïe ; mais nous ne les croyons pas destinés à produire une révolution dans les différents modes de fabrication adoptés et suivis sur notre continent.

Jamais nos facteurs n’adopteront les doubles cordes de fer avec plaque d’attache et barrages de fonte, ils les laisseront en toute propriété à leurs confrères d’Amérique, et continueront à chercher par la précision, la solidité de mécanisme et la perfection de toutes les parties, â donner à leurs instruments non-seulement la puissance, mais cette égalité de son qui manque aux pianos plus tapageurs.

Les pianos étant des instruments de salon, de salle de concerts et non de place publique, on n’en doit forcer ni exagérer la sonorité: il serait ridicule de fabriquer des orgues d’harmonie auxquels on donnerait la puissance de sonorité de l’orgue de Saint-Eustache.

Le volume du son doit être en raison directe de l’espace à parcourir.

Le jury n’a peut-être pas tenu assez compte de cette raison-là; il s’est laissé séduire, dans la vaste salle du Palais, par des qualités toutes factices, qui hors de là pourraient bien être des défauts essentiels, des vices de lèze-barmonie sans circonstances atténuantes ni cas rédhibitoires.

Bien a pris à MM. Erard, Henri Herz et Pleyel Wolf d'être hors concours, car ils auraient été infailliblement immolés comme b s autres au phénomène américain.

Huit facteurs français ont obtenu la médaille d’argent: tous peut-être méritaient la médaille d’or; chacun d’eux le croit, et nous n’avons aucune raison pour penser le contraire.

Mais M. Kriegelstein, l’inventeur de deux systèmes de double échappement, l’un pour pianos à queue et l’autre pour pianos droits, et qui a exposé cette année une vraie merveille, n’a pas été plus favorablement traité que les autres.

Ce déni de justice a vivement ému ses plus illustres confrères qui ont très-hautement protesté et n’ont pas craint d’en appeler à l’Empereur de l’inexplicable décision du jury.

Voici un fragment de leur honorable supplique :
« Nous prions Votre Majesté d’accorder une médaille d’or à la maison Kriegelstein fondée en 1831, et à laquelle il a été accordé :
1834, médaille d’argent;
1839, médaille d’argent ;
1849, médaille d’or;
1855, médaille de première classe;
1862, Londres. Prize medal,
Cette maison mérite à tous égards la distinction que nous sollicitons pour elle.
Votre Majesté, si soucieuse de protéger les intérêts de l’industrie, daignera, nous l’espérons, prendre en considération notre demande.
Nous sommes, Sire, de Votre Majesté impériale, etc...
Signé : Schaeffer-Erard, Pleyel-Wolf et Cie, Hucritten, A. Cavaillé-Coll, A. Debain, Wuilliaume »

Nous ne doutons pas que cette lettre, si honorable pour celui qui en est l’objet et pour ceux qui l’ont écrite, n’ait été remise sous les yeux de l’Empereur; mais la réparation et la justice demandées n’ont pas encore été obtenues.

M. Kriegelstein, qui s’est vu infliger la simple médaille d’argent avec la résignation d’un homme dont le mérite est méconnu, et que le sentiment de sa valeur console des plus pénibles injustices, est plus fier aujourd’hui du brevet d’honneur que lui ont signé ses plus renommés confrères que du grand prix que lui eût justement adjugé la Commission.

Son piano, si modeste qu’il soit en apparence, est appelé à faire plus de bruit dans le monde que ceux de MM. Steinway et Chickering et que tous les pianos américains ensemble.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité