Pavillon de l'Allemagne

Paris 1937 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Pavillon de l'Allemagne

Message par worldfairs » 11 mai 2010 06:29 pm

L'importance que l'Allemagne attribuait à cette construction ressort déjà du choix de l'architecte. La tâche de concevoir les plan du pavillon Allemand fut confiée au Professeur Albert Speer, l'un des architectes allemand les plus éminents. C'est lui a aménagé le terrain des congrès du Parti à Nuremberg et que l'on a nommé inspecteur général chargé de donner à la capitale de l'Allemagne un nouvel aspect architectonique. Le constructeur du pavillon Allemand eut à surmonter des difficultés considérables. Le temps était trop parcimonieusement mesuré, on manquait de place pour les matériaux et les engins, pour rencontrer un sol résistant, il fallut creuser à 18 mètres de profondeur, enfin on dut bâtir au-dessus de l'avenue de Tokio si animée. Néanmoins, grâce à l'effort infatigable des ouvriers et des travailleurs intellectuels allemands, toutes ces difficultés furent surmontées et, à la date exacte de l'ouverture, le pavillon Allemand était entièrement terminé et l'intérieur complètement aménagé. Sa construction a exigé 10000 tonnes d'acier et de matériaux.

 Expo Paris 1937 - Architecture - Pavillon de l Allemagne


L'emplacement offert à l'Allemagne par la direction de l'exposition était des plus favorables. Il consistait en une étroite bande de terrain de 22m de large sur 163 m de long en bordure de Seine. La façade principale du pavillon, situé entre la Tour Eiffel et le Trocadéro, donnait sur la grande voie d'accès à l'Exposition.L'architecte avait dû tenir compte de la nature du terrain, mais, de l'avis unanime de la Presse mondiale comme de celui de tous les visiteurs, la solution trouvée par le M. le Prof Speer était si heureuse que la pavillon Allemand est devenu le plus bel édifice de toute l'Exposition. Aucun pavillon n'a attiré le flot des visiteurs.

 Expo Paris 1937 - Architecture - Pavillon de l Allemagne


C'est cependant la partie étroite du pavillon donnant sur le pont d'Iéna qui laisse l'impression architectonique la plus forte. Là, en effet, se dressent, à 54 mètres de hauteur, les sveltes piliers de la tour carrée, dont les assises reposent sur un socle de calcaire coquillier et qui domine toutes les constructions avoisinantes. D'étroites bandes de mosaïque séparent les piliers dans toute leur hauteur, l'emblème de l'Allemagne les couronnes, sous forme d'un aile monumental en bronze, crée par M. le Prof Schmid-Ehmem. Mieux que tout ce que l'on pourrait dire, les vues du Pavillon Allemand font saisir cette impression de calme énergie concentrée qui se dégage de la haute et imposante construction. Les groupes en bronze qui flanquent à droite et à gauche l'escalier menant au pied de la tour, groupes plus grands que nature et dus à Thorak, soulignent encore les puissantes lignes de la Maison Allemande, laissant au visiteur une impression inoubliable, notamment sous l'éclairage des réflecteurs qui fait triompher l'harmonie des couleurs, symphonie formée par la blancheur de la pierre, l'éclat de bronze et le rouge parsemé d'or des bandes de mosaïque. Dépassant le but temporaire d'une exposition, ce pavillon reste un exemple frappant de la nouvelle volonté artistique de l'Allemagne, volonté qui actuellement se manifeste peut-être le mieux dans l'architecture et qui, en développant des formes du style classique congénial, remplit l'exigence, posée au nouvel art allemand par le Führer, d'être clair et sincère.

Texte repris du "Livre d'or de l'exposition de Paris 1937"

 Expo Paris 1937 - Architecture - Pavillon de l Allemagne
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Pavillon de l'Allemagne

Message par worldfairs » 10 mars 2017 08:39 am

Du point de vue actuel aussi , l'architecture du pavillon allemand, situé à proximité du pavillon soviétique contredit la vocation de cette exposition : encourager les nations à coopérer pacifiquement. Son architecte Albert Speer, qui avait eu connaissance avant l'heure de l'esquisse du bâtiment soviétique, interprétait la sculpture à son sommet (représentant un couple s'élançant en avant) comme un assaut soviétique sur l'Allemagne. La démonstration de puissance de la « maison allemande », « masse cubique enchâssée dans de lourds piliers » (Albert Speer) pouvait ainsi être justifiée par son architecte comme étant un geste de défense indispensable face à son homologue soviétique.

Par leur revêtement en pierre naturelle, les deux bâtiments se servaient d'une monumentalité inflexible pour ne pas accorder aux idéologies représentées une impression de puissance et de durée, uniquement grâce aux emblèmes politiques en bronze et démesurément grossis : l'aigle impérial et la croix gammée ainsi que la faucille et le marteau. Édifiés sur des socles comparables, les deux pavillons, aux murs massifs et aveugles se fermaient ainsi à tout contact extérieur.

Speer se servit de détails de styles éclectiques, issus de différentes cultures et époques (temples antiques, art funéraire, fortifications) afin de réaliser l'édifice allemand, lequel était composé d'un bâtiment rectangulaire, flanqué sur sa face la plus étroite d'une tour également rectangulaire. Le mélange d'iconographies chrétiennes et profanes, symboles de souveraineté, illustrait le champ d'action de la propagande allemande. La base, incluant la nef et la tour, évoque un bâtiment religieux alors que les proportions inhabituelles et les murs aveugles donnent surtout l'impression d'une forteresse. La tour, avec ses pilastres cannelés qui semblent composés de cubes de pierre massifs, et son entablement étagé, remonte aux temples antiques. Cependant il a été ici renoncé à l'idée de donner aux bases une dimension humaine afin de créer, par des piliers exagérément hauts, un socle ostentatoire à l'aigle impérial tenant la croix gammée.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Pavillon Allemand

Message par worldfairs » 04 févr. 2018 08:42 am

Article de la revue "La construction moderne" du 4 juillet 1937


Le Pavillon Allemand
par M. Albert SPEER, Architecte Collaborateurs français : MM. COURRËGES, COUDERT, JANKOWSKI, HUGONENQ, Architectes D.P.L.G.

pavillonallemagne.jpg
Pavillon de l'Allemagne

La Participation Allemande à l’Exposition de 1937 frappe par son caractère monumental et l’intérêt technique qui s’attache aussi bien à la présentation du Pavillon qu’à sa construction même.

Le terrain concédé à l’Allemagne borde le quai de Tokio sur toute la longueur comprise entre le terre-plein du pont d’Iéna et l’avenue Albert-de-Mun.

Ce terrain déjà assez difficile par sa forme, car il était imposé aux architectes de conserver tous les arbres existant, était de plus délicat à aménager en raison de la présence, en son axe longitudinal, du nouveau passage souterrain.

Loin d’arrêter M. Albert Speer, ces difficultés qu’il devait éprouver tout au long de la construction de l’édifice, semblent avoir été pour lui un stimulant, et nous devons convenir qu’il est arrivé à en tirer un très remarquable parti.

Le Pavillon peut se décomposer en deux parties distinctes ; d’une part, une tour ayant une façade de 15 mètres, une profondeur de 22 mètres et une hauteur de 54 mètres, dominée par l’aigle, symbole de l’Etat Allemand, d’autre part, et accolé à cette tour, le pavillon d’une longueur de 140 mètres, avec une largeur de 24 mètres. La surface bâtie est donc d’environ 3.500 mètres carrés.

pavillonallemagnehallexpo.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Hall d'exposition

Ces travaux ont présenté certaines difficultés, tant en raison de la nature du sous-sol que de la présence du passage souterrain (partiellement sous le Pavillon).
Il fallut battre 517 pieux de 18 mètres de long, sur lesquels furent établis les massifs en béton armé et les piles qui formèrent assises, pour l’ossature métallique.
Toute l’ossature préparée par Siémens fut amenée par pièces détachées et numérotées à pied d’œuvre, et l’ensemble fut monté à une allure record, grâce à l’heureuse disposition de ce chantier. A titre indicatif nous préciserons que 10.000 tonnes de matériaux furent amenés, dont 3.000 tonnes de pierres provenant de Bavière et 2.800 tonnes d’acier.

Il fallut, malgré la circulation intense du passage (environ 1.200 voitures à l’heure), jeter au-dessus de cette voie 8 poutres de 26 mètres de portée et pesant au total 48 tonnes.

Les fondations ont été entreprises le 18 octobre 1936. les piles en ciment le 6 janvier 1937, le montage de la charpente s’est effectué du 7 décembre au 15 février 1937, la tour fut entreprise au début de février et achevée au début de mars, enfin les revêtements étaient achevés le 1er mai 1937.

pavillonallemagnetraveegrandesalle.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Travée de la grande Salle

L’importance du chantier, le fait que les travaux ont été exécutés en matériaux que nous qualifierons de définitifs, puisque le pavillon sera démonté après l’Exposition et partiellement réédifié en Allemagne, montrent l’effort considérable accompli par l'Architecte Speer, l’Ingénieur Voss et leurs collaborateurs Français, MM. Courrèges, Coudert, Jankowski et Hugonenq, Architectes D.P.L.C.

Le Hall, placé sous la tour, décoré d’un motif sculptural central, est largement ouvert et d’un accès facile par le grand perron monumental qui précède le Pavillon. Dans chaque Pile est disposé un ascenseur rapide qui élève les Visiteurs au niveau de la Terrasse et dessert les services généraux du Pavillon, placés à des étages intermédiaires dans la tour.

Le Hall donne accès à la salle d’Exposition qui occupe toute la surface du Pavillon et est de plain-pied sur presque toute sa surface, les dernières travées étant seules placées à un niveau plus élevé.

pavillonallemagnesallehonneur.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Salle d'honneur

Cette disposition assure à cette salle un effet monumental qu’accusent de grands lustres placés sur deux axes parallèles, qui accentuent l’effet de perspective au plafond, ce que la diversité des éléments exposés ne permettait pas facilement de réaliser au sol.

Les parois verticales sont divisées suivant un rythme parfaitement régulier, et chaque panneau ainsi déterminé est décoré d’un vaste tableau présentant une des formes de l’activité technique ou artistique allemande. De l’uniformité de cette décoration découle un caractère de grandeur et un effet monumental.

C’est avec un vif intérêt que le Visiteur se penchera sur les très intéressantes présentations techniques de tous ordres, exposées par les industriels et les artistes allemands, présentations très heureuses, très claires, et démonstratives.

Le Plan d’ensemble de cette exposition est l’œuvre de l’Architecte Woldemar Brinkmann, de Brême.

pavillonallemagneportail.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Portail

La terrasse supérieure (sur le bâtiment, celte de la tour ne constituant qu’un très beau point de vue) est disposée en restaurant, bar. salon de thé. Une grande salle est aménagée dans la tour, ainsi que les différents services nécessaires. Les ascenseurs assurent aux clients une montée et une descente rapides et faciles.
Enfin, pour être complet, nous indiquerons encore que sous la partie surélevée du rez-de-chaussée, ont été disposés des services de renseignements, de tourisme, une salle de cinéma et une salle de télévision.

Ce Palais, entièrement réalisé en matériaux durs, posés à goujon sur une charpente métallique entièrement usinée et apportée en pièces détachées d’Allemagne, est une des plus remarquables réalisations techniques de l’Exposition.

Nous remercions tout particulièrement le Commissariat Général Allemand, et ses éminents Collaborateurs, MM. Speer, architecte ; très réputé depuis ses créations pour les Congrès annuels du Parti Ouvrier National-Socialiste Allemand, à Nuremberg, M. Voss, qui dirigea l’exécution pour la Reichbaudirektion, M. Woldemar Brinkmann, Architecte, et nos Confrères Français, MM. Courrèges, Coudert, Jankowski et Hugonenq, architectes D.P.L.C., qui collaborèrent à cette œuvre sur laquelle ils voulurent bien nous fournir une documentation fort intéressante.

pavillonallemagnegrandesalle.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Grande Salle

pavillonallemagnegrandesalle1.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Grande Salle
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Pavillon Allemand

Message par worldfairs » 07 févr. 2018 06:48 pm

Pavillon de l'Allemagne - Plans
pavilloallemagneplancoupelongitudinale.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Coupe longitudinale
pavillonallemagneplans.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Plans
pavillonallemagnetraveegrandesalle.jpg
Pavillon de l'Allemagne - Travée et Grande Salle
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1937 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité