Décoration et mise en lumière de l'exposition

Chicago 1933 - Arts, design, fashion
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7134
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Décoration et mise en lumière de l'exposition

Message par worldfairs » 19 avr. 2017 08:51 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Pour accentuer le caractère futuriste de l'ensemble du site, il fut décoré de multiples couleurs éclatantes et chatoyantes. Le décorateur de théâtre et architecte d'intérieur new yorkais Joseph Urban conçut, en réaction aux formes de l'architecture, du paysage et de l'éclairage, un projet de couleurs, qui devait non seulement renforcer l'effet de chaque bâtiment, mais aussi procurer aux visiteurs une vision d'ensemble comme sur une photo en couleur. Il utilisa une palette de 24 nuances intensives et lumineuses appliquées sur de grandes surfaces (un vert, deux verts-bleus, six bleus, deux jaunes, trois rouges, quatre oranges, deux gris, du blanc, du noir, de l'argent et de l'or). Leurs combinaisons mettaient en valeur les différentes fonctions des édifices et devaient aider le visiteur à s'orienter sur le site. Déjà en 1893, les architectes de l'exposition de Chicago avaient rêvé à des pavillons aux couleurs vives, avant de se résigner, pour des raisons financières, à opter pour la "White City". En 1933, ce projet fut très controversé et suscita de nombreux débats. Malgré la coordination des couleurs et la quasi unité dans le style de construction, de nombreux visiteurs déplorèrent le manque d'harmonie et l'absence d'une conception d'ensemble du site.

La nuit, les bâtiments étaient illuminés par quelques 15 000 lampes, 4000 projecteurs, des guirlandes lumineuses et des néons multicolores. Les deux entreprises concurrentes leader sur le marché américain, Westinghouse et General Electrics furent chargées de l'élaboration et de l'installation de l'éclairage qui inaugurait l'utilisation massive du tube au néon. La lumière se combinait de telle sorte que les parties inférieures des bâtiments étaient illuminées en blanc, alors que les étages supérieurs étincelaient de couleurs. L'association de l'éclairage direct et indirect des façades, l'installation de spots lumineux placés judicieusement pour mettre en valeur certains détails importants, les guirlandes électriques et les 24 projecteurs rotatifs mobiles ainsi que l'illumination aquatique des lagunes transformaient la nuit le site de l'exposition en féerie kaléidoscopique. Des projections de lumière sur des objets animés comme des fontaines ou des bombes fumigènes ajoutèrent aux effets recherchés. Une cascade de 16 mètres de haut, composée d'une guirlande de néon de 1400 mètres fut le clou des attractions lumineuses. Ce n'est qu'avec l'exposition universelle Century of Progress, que la publicité commença à faire grand usage du néon, alors que ce procédé d'éclairage était déjà connu aux Etats-Unis depuis 1923.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Chicago 1933 - Arts, design, mode »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité