Une nouvelle infrastructure pour la ville

Sevilla 1992 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6435
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Une nouvelle infrastructure pour la ville

Message par worldfairs » 17 janv. 2017 01:24 pm

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

A l'aide du plan général, Séville devait pouvoir affronter le défi de l'Exposition universelle et se transformer en une grande ville ultramoderne. Le plan prévoyait la remise en état et l'extension du réseau routier et ferroviaire de la ville, tout en reliant plus étroitement les différents quartiers et en réduisant le trafic de passage. De plus, il envisageait la transformation de nombreuses places publiques. En modifiant le tracé des voies ferroviaires le rattachement au réseau national était amélioré, la durée des voyages réduite et les voies qui séparaient avant la ville en deux étaient maintenant souterraines. Rendues ainsi superflues les deux gares d'origine ont été remplacées par la station Santa Justa d'Antonio Cruz et Antonio Ortez. Conçu par ces deux architectes sévillans, l'édifice avec ses réminiscences Art déco, est considéré comme l'une des constructions les plus marquantes du point de vue architectonique qui ait été réalisée pour l'Exposition.

Mis à part un grand nombre d'autoroutes nouvelles, la sensation annoncée était vraiment la nouvelle ligne du train à grande vitesse AVE, mettant Séville à trois heures de Madrid au lieu de dix. A tout cela s'ajoutaient encore, d'une part la construction d'un terminal à l'aéroport d'après le projet de Rafael Moneo, et d'autre part, au sud de la ville, une extension importante du port car on attendait un trafic intense de marchandises.

L'Avenida Torneo, la nouvelle avenue tracée sur le terrain de l'ancienne voie ferrée, viabilisait maintenant le quartier situé en face du site de l'Exposition, le long du Guadalquivir. L'aménagement de terrasses et d'allées rendait également la rive du fleuve plus attrayante. En outre, la construction de sept ponts permettait d'accéder à l'Exposition facilement de la ville et redonnait au fleuve sa signification d'élément urbain important.
L'entrée principale du site est pont qui mène du centre ville au cloître. Luis Viñuela et Fritz Leonardt qui en ont fait la maquette l'ont voulu délibérément modeste. Au nord, le pont Barqueta, conçu par Juan Arenas et Marcos Pantaleón, est reconnaissable à son arche aux longs câbles tracteurs s'ouvrant à chaque extrémité au-dessus de la rue pour former un passage. Par contre, pour remplacer en quelque sorte l'architecture symbolique faisant défaut à l'Exposition, le projet de Santiago Calatrava peut être pris pour un grand pont d'autoroute. Ce dernier est le pont Alamillo avec son pylône incliné de 140 mètres de hauteur où sont fixés sur un côté des câbles tracteurs tendus au-dessus du fleuve, d'une rive à l'autre.
Pour faire face à l'affluence escomptée des visiteurs de l'Exposition, estimée toutefois très largement, des parking pour 40 000 voitures et 1 100 cars ont été prévus autour du site de l'Exposition, le transport des visiteurs à l'intérieur de l'enceinte se faisant par train à sustentation magnétique, par télécabines, par bus, par voitures électriques pour le personnel et par bateaux dont un catamaran.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Séville 1992 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité