Commentaires d'époque

Lisbon 1998 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6496
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Commentaires d'époque

Message par worldfairs » 09 janv. 2017 09:09 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Paula Santos, Rui Ramos et Miguel Guedes: L'architecture des Pavillons de l'avenir

Les Expositions universelles ont tendance, aujourd'hui, de mettre en avant ce qui est exposé. Le contenu et l'interprétation des expositions deviennent plus importants que les bâtiments qui, eux, sont considérés comme des "containers" ou des "salles de dépôt". Voilà le motif principal pour une visite d'une Exposition universelle.
(...)
En abandonnant l'idée d'une "salle de dépôt" pour l'exposition, le concept et l'architecture du bâtiment se sont concrétisés. Le design a développé sa propre dynamique et est devenu indépendant de tous les thèmes et discours déclinés. Il a trouvé une forme dans le cadre d'un concept structuré.Wolfram Weimer: Des cri de peur, des piaillements, et le cri d'amour des dauphin(...) Essayer d'abriter un monde trop complexe sur le site d'une foire joliment décoré, est naïf et va échouer. Essayer de compenser la perte d'émotions réelles par des mondes virtuels de la technique moderne, comme cela s'est produit à Lisbonne, c'est encore pire. Sur l'Expo, les visiteurs peuvent naviguer sur Internet sur plusieurs ordinateurs, mais cela ne vaut pas un voyage à Lisbonne.

Cette exposition universelle se sert non seulement de l'Internet, mais elle se présente comme l'Internet. Elle diffuse la suggestion de l'omniprésence, l'idée du monde comme un village et d'une disponibilité totale.
Source: Frankfurter Allgemeine Zeitung, 18.6.1998.

Filippo Beltrami Gadola: Le Pavillon de l'Utopie
(...) L'élément utopique du pavillon, c'est son design concret et respectueux de l'environnement. Un éco-design qui offre des solutions pour les problèmes de demain comme par exemple l'épuisement des ressources énergétiques, tout en maîtrisant le progrès. Car le monde futur attend des signes clairs pour un changement de direction, voire un tournant radical.

Florian Rötzer: L'Aquarium
(...)L'Exposition universelle à Lisbonne offre non seulement l'une des mers dans une biosphère artificielle mais des océans entiers. Entourés par des sons permanents, les visiteurs plongent "dans les regards, les sons et les odeurs des environnements naturels" dont ils sont séparés uniquement par du verre. C'est comme s'ils étaient devant leurs écrans télévisés, chez eux.Puisque l'eau des mers est trop polluée, les organisateurs ont traité l'eau potable de la ville de Lisbonne et ajouté du sel. Par ailleurs, les "rochers" des Açores et les récifs antarctiques ne sont qu'en ciment, les algues sont en matière plastique, le récif de corail est faux, et le décor montrant la mer est peint. Mais la nature - même artificielle - ne suffit plus dans l'époque virtuelle qui se veut futuriste.
(...) Quand les visiteurs replongent dans la réalité virtuelle des océans en utilisant une caméra virtuelle, ils peuvent même voir le monde réel. Une vraie aventure!"
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Lisbonne 1998 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité