Une totale méprise : le bâtiment d'exposition

London 1862 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6779
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Une totale méprise : le bâtiment d'exposition

Message par worldfairs » 29 nov. 2016 09:46 pm

Les commissaires voulaient que le palais d'exposition de 1862 supplante le Crystal Palace de 1851. Ce bâtiment devant après l'exposition être utilisé pour des foires et expositions industrielles, il ne fut pas question d'une construction tout en acier et verre, similaire à celle de Joseph Paxton en 1851. Le goût de l'époque voulait que les façades ainsi que les entrées soient massives et ornées de sculptures.

On doit les plans au Capitaine Francis Fowke, ingénieur et architecte au département pour les sciences et les arts du gouvernement; il avait auparavant supervisé la construction du Crystal Palace et assisté en tant que secrétaire du British Department à l'Exposition parisienne de 1855.
Vainqueurs de l'appel d'offres, les entrepreneurs Kelk et Lucas reçurent le contrat pour édifier le bâtiment et s'engagèrent à porter toute la responsabilité de l'édification du bâtiment tandis que leur rémunération dépendrait des recettes de l'Exposition. Après le début des travaux le 9 mars 1861, ils ne disposaient plus que de onze mois pour construire le bâtiment d'exposition qui contre toute attente fut livré conformément aux délais le 12 février 1862.

Ce palais couvrait environ 6,5 hectares et occupait toute la face sud du parc.

Au nord étaient rattachés les jardins de la Société Royale d'Horticulture, dont l'entrée était gratuite pour les possesseurs d'une carte saisonnière de lExposition. L'édifice se divisait en un bâtiment principal flanqué, pour la durée de l'Exposition uniquement, de deux bâtiments latéraux orthogonaux abritant les machines et les appareils agricoles. La façade principale, longue de 350 mètres sur Cromwell Road, était rythmée par des fenêtres cintrées et des pavillons d'angle alors que l'entrée principale était rehaussée de colonnes et de drapeaux. Celle-ci menait à un foyer large et luxueux. La nef principale, axe central du palais, s'étirait sur toute la longueur est-ouest et mesurait 26 mètres de large et 35 de haut. Comme pour le Crystal Palace, elle était recouverte d'une structure en fer et verre. Les deux extrémités de la nef s'ouvraient sur de grandes salles octogonales, surmontées chacune d'un imposant dôme. De là s'étendaient vers le nord et vers le sud des transepts plus courts mais également hauts, l'ensemble de l'édifice ayant la forme d'un H. Les cours entre la nef et les transepts jusqu'à la façade principale furent couvertes de verre et grâce à des galeries internes furent utilisables comme surface d'exposition.Les dômes en verre et fer étaient censés être le clou de cette architecture, cependant, ils n'apparurent à la critique contemporaine « ni beaux, ni imposants ». Il est vrai qu'avec leurs 49 mètres de diamètre ils surpassaient St Paul à Londres et St Pierre à Rome de quelques mètres, cependant avec leurs 79 mètres de haut ils étaient moins élevés que celles-ci. Le coût de leur installation se situait hors de toutes proportions raisonnables au vu de leur utilité extrêmement réduite. La presse locale ne trouva d'ailleurs aucun qualificatif flatteur pour ces dômes qu'ils traitèrent de « soupières colossales » et de « honte nationale ». Cela n'empêcha pas quelques commentateurs étrangers de louer l'aménagement intérieur, car depuis les salles octogonales on pouvait embrasser du regard presque l'ensemble de l'exposition.

La nef principale et les transepts étaient chacun accompagnés de nefs latérales et galeries moins élevées. Celles ci permettaient d'agrandir considérablement la surface d'exposition mais, de même qu'en 1851, les exposants qui y avaient été affectés, se plaignirent du peu d'affluence du public. Les annexes allongées, jouxtant la propriété d'horticulture furent équipées de rails afin de placer plus facilement les équipements lourds. Entre les deux se trouvaient les conduites d'eau et de vapeur qui actionnaient diverses machines tout en offrant une protection contre le risque d'incendie.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Londres 1862 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité