Belgique Joyeuse

Brussels 1958 - Books, documents
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6431
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Belgique Joyeuse

Message par worldfairs » 19 oct. 2010 07:06 pm

Belgique Joyeuse
Auteur : Françoise Lambilliotte
Editeur : Ex-Libris
Année de sortie : 1958
Langue : Français


Image


Préface de Charles d'Ydewalle :


L'odeur de jeunesse retrouvée, de temps inversé, qui fait dire « Il n'y a plus de temps ». Harmonie des toits et des fenêtres, cachant tant de génies, poètes, artistes ou simples écoliers, aux prises avec les souffrances de la création. L'auteur des adorables vignettes que voici nous fait revivre cet univers, une « Belgique Joyeuse » qui n'a pas de futur et pas de passé, une farandole de maisons idéales.

Qu est-ce qu'une maison ? Les sermonnaires anciens nous parlent de la fière et riche maison de Bourgogne, celle qui élève les hommes et agrandit les maisons. C'est toute la lignée d'un prince qui devient sa maison. Il y a là bien plus qu'un symbole. Un toit, une cheminée, des persiennes, du pain, une lampe, des bâches,., et quelque grillon qui, dans l'âtre, poursuit son invisible chanson. Voilà pourquoi maison veut dire foyer, pourquoi l'hôpital devient Maison-Dieu !

Chaque façade, chaque maison de « Belgique Joyeuse » représente un peu de patriotisme belge puisqu'elle évoque un lieu, un état d'âme. Cuisine aux murs enfermés, bahuts, consoles, armoires, voûtes brunies où jamais ne s'éteint l'écho des légendes dont nos grand'mères ont bercé nos enfances, Maison Communale, Palais princier, boutiques d'artisans, de l'orfèvre au savetier. Seul le gitan n'a pas de maison. Il n'y a jamais eu d'Etat gitan. Sa place n'est pas à « Belgique Joyeuse ».

Il fallait que, à côté de la Metropolis futuriste du Heysel, la grandiose vue de l'esprit où règne l'Atomium, un univers de Léviathans, il y eût une Cité selon nos enfances, une sous-préfecture qui pourrait s'appeler Lierre, Dixmude ou Bastogne. En « Belgique Joyeuse » nous reconnaissons tous les âges, même 1900. Quand la bâtisse 1958 aura disparu (car elle disparaîtra) il restera un Quai au Blé à Gand, un Quai de la Batte à Liège, une Rue de VAne Aveugle à Bruges. Nous voilà prisonniers, attachés à la Beauté, comme Titien « avec des chaînes d'or ».

Dans l'admirable guirlande qui, sous l'œil du lecteur, va se dérouler, saluons l'auteur qui sut, à la Beauté des Maisons, nous enchaîner. Et saluons « Belgique Joyeuse ».
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Bruxelles 1958 - Livres, publications, documents »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité