Les expositions et la bande dessinée

Books, documents
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 05 sept. 2011 01:53 pm

Quand les expos inspirent le manga

Les mangas ne sont pas faits uniquement de monde de pirates, de ninjas ou de magiciens évoluant dans des univers loin de la réalité du nôtre. Il existe aussi de nombreux auteurs écrivant dans un contexte contemporain ou passé et se basant sur des évènements historiques réels pour construire leur intrigue.
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - 20thcenturyboys.jpg}
20th Century Boys fait parti de ces oeuvres. Avant de rentrer plus dans le détail des inspirations de Naoki Urasawa, commençons par un tout petit historique sur sa carrière. Cet auteur est né le 02 Janvier 1960 à Fuchu, préfecture de Tokyo au Japon. Il a reçu trois Prix du manga Shogakukan, troix Prix d’Excellence du Festival des arts médias de l’Agene pour les affaires culturelles, deux Grands Prix du Prix culturel Osamu Tezuka (auteur d’Astro Boy), un Prix du manga Kodansha et un Prix de la série du Festival d’Angoulême. Un auteur connu pour des oeuvres tels que Yawara, Monster, 20th Century Boys ou encore plus récemment Pluto (je fais référence à leur parution en France).

Mais revenons en à nos moutons et plus particulièrement à 20th Century Boys. Ce thriller lancé en 2000 pour Big Comic Spirits fait partie des oeuvres uchroniques, c’est à dire de celle qui réécrivent une partie d’un évènement du passé modifiant ainsi l’Histoire.

Deux grandes sources d’inspirations ont influencé Naoki Urasawa dans cette oeuvre:

Le rock, au travers la passion de son héros, mais aussi les références musicales, le titre de l’oeuvre.
L’exposition universelle de 1970
Attardons nous un peu sur l’exposition universelle de 1970 qui fut à mon sens la très grande source d’inspiration de l’auteur même si on ne voit pas forcément celle-ci dans le détail dans les différents volumes. Expo ’70 qui a eu lieu à Suita (banlieue d’Osaka) au Japon avait pour thème « Progrès et harmonie pour l’humanité ». Son monument le plus connu est la Tour du Soleil. Ayant marqué la jeunesse asiatique de l’époque (première exposition à avoir lieu en Asie) , elle a aussi marqué Naoki Urasawa et ainsi on peut retrouver cette exposition et notamment la Tour du Soleil parmi les planches.
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - 20th-century-boys-86338.jpg
La Tour du Soleil n’est pas et le lieu de l’exposition universelle ne sont pas les seuls choses reprises par l’auteur. Le personnage Ami de l’ouvre est un grand fan de l’exposition universelle et décide une fois devenu Président d’en recréer une à Tokyo en 2015 avec le même thème mais aussi les s.

Dans l’histoire, le cahier des prédictions de Kenji et ses amis contient beaucoup de références à l’exposition universelle qui se déroulait à ce moment précis de l’histoire. Les jeunes enfants sont passionnés par les pavillons, la grandeur et la beauté de cette exposition. Ce cahier des prédictions prédit la fin du monde sous la forme d’attaques de virus, robots extraterrestres… que les jeunes garçons s’empresseront de battre. On peut d’ailleurs retrouver dans ce fameux cahier une représentation de la Tour du Soleil.

Il y’a même un passage durant l’oeuvre ou j’ai même un doute car je pense que celui-ci se déroule dans un des pavillons restants de l’exposition. Le contexte futuriste et progressiste du lieu ainsi que toute la mysticité de celui-ci me font fortement penser à cette idée.

Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - taro-okamoto.jpg}
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - 20th-century-boys-86494.jpg
Le logo d’un des personnages principaux Ami qui ressemble à une main avec l’index levée avec un oeil dessus est elle-même inspirée de l’artiste qui a créée la Tour du Soleil, Tarô Okamoto. Bien que dans l’ouvre elle-même, Naoki Urasawa cite une autre histoire les deux photos qui vont suivre ne sont que la preuve que l’exposition universelle de 1970 y ait pour quelque chose.

Ce symbole devenu célèbre dans le monde du manga l’est aussi devenu dans le monde du cinéma car l’oeuvre a été adaptée en film !!!! Une trilogie narrant les quelques 20 et quelques volumes de la série est sortie et d’ailleurs on y retrouve des plans des vestiges de l’exposition universelle, de la Tour du Soleil mais aussi la scène finale du dernier film se déroule non loin de ces lieux.

Des films qui ont connu un succès mitigé quoique bien acceptée outre-Atlantique mais très peu connu en France à mon sens. 20th Century Boys est aujourd’hui l’un des seuls mangas que je connaisse qui se soit basé sur l’exposition universelle de 1970 mais il faudrait que je creuse un peu plus pour établir un véritable dossier sur le sujet car un billet me semble court, pas assez illustré et trop peu précis.

Un Anime s’est aussi inspirée du lieu de l’exposition universelle sans pour autant y prêter une grande attention: Gate Keepers. Il est vrai que celui-ci se déroule à l’époque de l’exposition universelle et le thème du progrès et de l’harmonie y sont fortement présents mais je ne sais pas si ils ont un quelconque rapport avec celle-ci.

Pour terminer, je ne saurai que vous recommander la lecture de cette oeuvre ou le visionnage des films si vous préférez car à la fois l’histoire, le décor et les personnages y sont intéressants et constituent une oeuvre phare du manga. Au préalable, si vous cherchez quelques informations sur le contexte, l’exposition universelle de 1970, allez voir l’excellent site worldfairs dont je connais bien l’auteur et qui avec son forum constituent une excellente banque de données pour ceux qui aimeraient se renseigner sur cet évènement.

En espérant vous avoir éclairé et que ce billet vous ait plu
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - 20th-century-boys-86347.jpg
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - 20th-century-boys-2-affiche.jpg}
Vous pouvez retrouver toute l'actualité et l'histoire des mangas sur : http://fabmanga.wordpress.com/
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 01 oct. 2011 09:06 pm

L'EXPO 58
(Ce texte et ces photos ont été pris lors de ma visite au Musée de la BD de Bruxelles, si vous passez par là n'hésitez pas à y faire un tour)

Véritable hymne à l'optimisme et à la modernité, l'Exposition Universelle de 1958 fait partie de la mémoire collective des Belges.

Parsemée de pavillons à l'architecture futuriste, elle présentait les réalisations technologiques les plus innovantes et mettait en valeur les firmes belges les plus dynamiques, parmi lesquelles quelques bons clients de Publiart.

Dans le « Royaume des Enfants », Tintin présentait « L'autodrome des jeunes », un circuit pour voiturettes électriques destiné à inculquer le code de la route aux plus jeunes.

Sponsorisé via Publiart par l'importateur Mercedes, les montres Pontiac et les pneus Englebert, il était en outre le théâtre de véritables courses de voiturettes avec chronométrage, meilleur tour, commentaires au micro et drapeau à damier pour les vainqueurs.

Un must pour les jeunes visiteurs de l'Expo !

Image

Image
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 02 oct. 2011 06:18 pm

Blake et Mortimer, Tome 16 -Les Sarcophages du 6e continent T1

Image
©Blake et Mortimer 2003

A Bombay, un jeune Écossais frais émoulu de l'Université rencontre un jeune Anglais sportif qui ne porte pas encore la moustache. Blake et Mortimer se doutaient-ils qu'à ce moment précis, ils noueraient les fils d'une machination qui trouvera son dénouement en 1958 à Bruxelles ? Alors que l'Exposition Universelle va bientôt ouvrir ses portes, une menace terrible pèse sur le monde. Des phénomènes électriques surpuissants venus d'on ne sait où ravagent les différents pavillons. Début 1958. Pour le plus grand plaisir de millions de futurs visiteurs, Bruxelles se prépare à recevoir les pays exposants les plus prestigieux de la planète venus présenter leur culture, leurs connaissances scientifiques les plus avancées et leurs projets de société les plus audacieux dans le cadre d'une somptueuse Exposition Universelle. C'est ce cadre unique qu'un mouvement terroriste tiers-mondiste dirigé par un mystérieux Empereur indien, revenu de la mort après plus de 2000 ans, a choisi comme théâtre de ses premières actions destinées à déstabiliser les pays occidentaux. C'est le Professeur Philip Mortimer qui a été choisi par son pays pour diriger le pavillon de la "British Industry" dans lequel la Grande Bretagne est fière d'exposer son savoir scientifique et ses applications technologiques. Durant toute la durée de l'Expo, ce pavillon sera relié à la base scientifique britannique de Halley, sise en Antarctique. Ainsi, les visiteurs du pavillon installé à Bruxelles pourront découvrir en direct les battements de coeur du 6e continent. Ce que Mortimer ignore, c'est qu'à partir d'une base secrète voisine en Antarctique baptisée Gondwana, les terroristes vont sournoisement se servir des ondes de la connexion Halley-Bruxelles établie par les britanniques pour envahir et tenter de détruire l'Exposition Universelle au moyen d'une arme redoutable d'un type nouveau. Ce que Mortimer ignore aussi, c'est que le machiavélique empereur indien qui s'apprête à détruire l'Expo de Bruxelles, n'est autre qu'Açoka. Açoka le mage à qui une poignée de fanatiques indiens reconnaissent l'immortalité et qui avait accusé le jeune Philip adolescent d'avoir tué sa fille bien des années plus tôt. Açoka l'éternel qui lui avait promis de se venger un jour...

Image
©Blake et Mortimer 2003
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 12 oct. 2011 08:55 pm

Journal de Spirou 1055 de juillet 1958
Couvertures d'André Franquin et Roba

Image

Avec un reportage sur l'Expo 58 de Bruxelles.

Une histoire de l'Oncle Paul illustrée par Paape dans laquelle il est
question de l'Atomium et de la Tour Eiffel.

Image

Et les séries de l'époque.

Dans ce numéro, Morris propose aussi le premier dispositif permettant au lecteur de recréer du mouvement.

Un magnifique poster de l'exposition 1958 de Bruxelles est complété sur le bas et sur les deux faces par une mystérieuse bande dessinée partiellement hachée et un petit celluloïd est collé sur la feuille.

Image
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 01 févr. 2012 08:43 am

PABLO
Tome 1 - Max Jacob
Dessinateur : Clément OUBRERIE
Scénariste : Julie BIRMANT
Coloriste : Sandra DESMAZIERES
Édition : DARGAUD
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - © Oubrerie / Birmant / Dargaud - couverture_pablo.jpg
© Oubrerie / Birmant / Dargaud
Max Jacob est le 1er tome de Pablo, une série signée Birmant et Oubrerie qui, en 4 épisodes, racontera le quotidien de Picasso jeune homme, à Montmartre, entre 1900 et 1912.

Ce 1er opus de Pablo commence en 1900 lorsqu'un jeune espagnol arrive avec un ami pour voir l'exposition universelle, à Paris. C'est au Bateau-Lavoir, logement pour bohèmes situé au sommet de la Butte, que Picasso rencontra Fernande, le premier grand amour de sa vie. Il en fera des centaines de portraits. Au coeur de leur existence, il y aura les grands poètes – Max Jacob, le clown tragique amoureux fou de Picasso, et Apollinaire – et puis Gertrude Stein, sa jumelle visionnaire, le peintre Georges Braque, copain de cordée avec lequel il inventera le cubisme, sans oublier, au-dessus de la mêlée, avec ses lunettes cerclées de fer, le seul grand rival : Henri Matisse.
Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - © Oubrerie / Birmant / Dargaud - planche_pablo.jpg
© Oubrerie / Birmant / Dargaud
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 05 févr. 2012 05:32 pm

L'Expo 58 et les Fifties
Auteur : Pierre Stéphany
Editeur : Versant Sud
Date de parution : 2008
Langue : Français

Image

Description:

Découvrez le Temps de l'Expo 58 sous les regards croisés d'un grand historien et de cinquante auteurs de bande dessinée !

C'était le temps où la Belgique devenait la petite Amérique. Dans les rues du pays, on dénombrait plus de voitures américaines que nulle part ailleurs en Europe. Le pouvoir d'achat augmentait au rythme du progrès. Ces années d'après-guerre furent une époque où tout devenait possible. Et même si le monde ne tournait pas rond, on croyait dur comme fer à l'avenir.

Point d'orgue de ces années 50, la mise en œuvre de la première exposition universelle et internationale d'après la Seconde Guerre mondiale allait fixer l'attention du monde entier sur Bruxelles.

Plus de quarante millions de visiteurs défileront devant le sous-marin de Cousteau au Pavillon français, sous la maquette de Spoutnik I au Pavillon russe ou devant les comptoirs à hamburgers du Pavillon américain. Symbole d'audace et de progrès, l'Atomium demeure, cinquante ans après son érection, l'image fascinante de ce temps.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 26 févr. 2012 05:19 pm

L'inconnu de la Tamise - Atomium 58 - Volume 3
Auteur : B. De Ville
Editeur : Recréabull
Date de parution : 1986
Langue : Français

Image
© B. De Ville - Recréabull


Image
© B. De Ville - Recréabull

Description:

Prisonniers dans un sordide cachot au fond de la jungle amazonienne.

Gunar et ses compagnons attendent avec anxiété le sort que leur sera fait…

A Bruxelles, les derniers préparatifs de l'Expo accaparent toutes les attentions...
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 30 oct. 2017 01:31 pm

Les Jours Heureux - tome 1 - Expo 58 de Eric Warnauts (Auteur), Raives (Auteur) (2015)
Tome 1 Expo 58

Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - jours-heureux-tome-1-expo-58.jpg}


Les années 50. Tout l'Europe veut oublier la guerre. Les batailles d'Indochine semblent si loin. A Bruxelles, l'exposition universelle de ‘58 se prépare dans l'insouciance. C'est alors que Bernadette, la fille de Thomas, décide de partir pour l'Algérie... C'est alors que prendra fin le mythe des Jours Heureux.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 30 oct. 2017 01:36 pm

Les pieds nickelés à l'expo de Bruxelles 1958

Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - piedsnickelesbruxelles1958.jpg}
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les expositions et la bande dessinée

Message par worldfairs » 16 janv. 2018 01:07 pm

Sourire 58
Initiateur de projet: Nicolas -
Dessin: Baudouin Deville -
Scénario: patrickweber -
Couleur: Baudouin Deville
Editeur : Sandawe
Date de parution : 2018
Langue : Français

Livres, publications, documents - Les expositions et la bande dessinée - Sourire 58 - sourire58.jpg
Sourire 58

Note de l'éditeur:
« Raconter la vraie histoire de la création de l’Atomium et de l’Expo 58 aurait été bien soporifique pour les lecteurs. Cela fait longtemps que l’on ne réalise plus de BD didactique à la « Oncle Paul ». Nous avons préféré réaliser une fiction qui s’inscrit dans la grande Histoire, tout en étant parfaitement documenté. »

Description:

« Sourire 58 », c’est d’abord la formidable épopée de ces femmes qui ont inventé un métier qui n’existait pas : hôtesses. Elles furent le sourire de l’Exposition Universelle qui plaça la Belgique au centre du monde pendant six mois.

Elles furent aussi en contact avec les grands (et les petits) de ce monde, leurs grands (et leurs petits secrets).
Kathleen fut l’une d’entre elles. Elle accéda à son rêve en devenant hôtesse et elle se trouva, malgré elle, entraînée dans une histoire qui aurait pu la dépasser… mais dont elle sortira gagnante. En 1958, les femmes ne prenaient pas encore le pouvoir… mais elles se faisaient déjà moins marcher sur les pieds.

L’Exposition universelle de 1958 ou Expo 58, officiellement Exposition universelle et internationale de Bruxelles, s’est tenue du 17 avril au 19 octobre 1958 sur le plateau du Heysel et attira près de 41,5 millions de visiteurs.
L’Expo 58 laisse un profond souvenir en Belgique. Elle est aussi le prétexte d’importants bouleversements et travaux dans la ville de Bruxelles dont les boulevards sont transformés en autoroutes urbaines.
L’Atomium, construit pour l’occasion, est devenu l’une des images de marque incontournables de Bruxelles.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Livres, publications, documents »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité