Vestiges de l'Exposition de 1884 à Turin

Remnants
Avatar du membre
lemog
Messages : 1496
Enregistré le : 20 déc. 2005 02:30 pm
Contact :

Vestiges de l'Exposition de 1884 à Turin

Message par lemog » 21 août 2010 12:14 am

Il Borgo Medievale : vestige de l'Exposition de 1884 à Turin
...
En vacances dans la Tarentaise... j'en ai profité pour aller faire une petite escapade en Italie, et plus précisément à Turin - jolie ville, intéressante et agréable - mais j'avais une idée derrière la tête.

J'avais repéré depuis longtemps, une reconstitution réalisée à l'occasion d'une Exposition, celle de Turin en 1884 :

Esposizione Generale Italiana Torino 1884

Après avoir tant travaillé sur la reconstitution du Vieux que Robida avait réalisé lors de l'Exposition de 1900, on comprend aisément mon attirance pour ce genre de construction, à plus forte raison quand elles ont été préservées !

Voici quelques détails sur cette reconstitution d'un bourg médiéval et de sa forteresse, illustrés de quelques photos d'époques, et suivis de photos prises fin juillet 2010.

Le Bourg Medievale du Valentin / Il Borgo Medievale

Image

Le turinois ou le touriste qui parcourent le Corso Moncalieri, l'allée bordée d'arbres entre le Pô et la colline, à proximité du pont Isabella, sont inévitablement attirés par l'agréable vue du Bourg Médiéval, le complexe suggestif qui se détache sur le vert du fameux parc du Valentino, dont les eaux du fleuve nous renvoient l'image et l'éclairage nocturne augmente le charme.

Image

Son histoire :

Ce complexe, avec ses murs crénelés, son château muni de tours, le pont-levis, les maisons aux arcades, les ruelles et les ateliers des artisans grouillant de vie, a été construit pour l'Exposition Générale de Turin de 1884 et représente la synthèse fidèle (en effet, rien n'a été inventé et tout a été minutieusement reconstruit comme les tesselles d'une mosaïque) d'un village piémontais du XVème siècle.

Son principal concepteur est le peintre et archéologue éclectique Alfredo D'Andrade, portugais de naissance et italien d'adoption, grand connaisseur du Moyen Age piémontais et restaurateur de plusieurs châteaux et de plusieurs abbayes du Piémont.

La direction des travaux fut confiée à l'ingénieur Riccardo Brayda, tandis qu'une véritable "armée" de savants experts et passionnés prit en charge toutes les autres tâches, afin de reconstruire d'une manière historiquement fidèle, dans l'ensemble et dans les détails, l'ambiance de l'époque.

Image

Le Bourg fut inauguré le 27 avril 1884 par les Souverains. Il reçut un accueil particulièrement favorable auprès de la presse pour sa valeur culturelle et comme exemple d'histoire civile et militaire de l'époque et gagna immédiatement la sympathie du public (près de 3 millions de visiteurs à l'occasion de l'Exposition).
Pendant la seconde guerre mondiale, le Château fut gravement endommagé par les bombardements aériens et il fut ensuite reconstruit. Les dommages que subirent le Bourg et les ateliers des artisans furent moins graves car, étant habités, on avait eu la possibilité d'intervenir plus rapidement et d'éteindre les incendies provoquées par les bombardements.

Image

La visite du Bourg

En arrivant au Bourg du coté Nord, on observe, à gauche, une croix sculptée en bois foncé (Château de Fenis, Vallée d'Aoste); à droite un poste de garde, une palissade en bois, un fossé et, avant de franchir le pont-levis, les premiers murs crénelés ( Bussoleno, Vallée de Suse). Encore à gauche, la Tour d'angle ronde (Château de San Giorgio, Vallée de Suse) et, au centre, la Tour carrée d'entrée au Bourg (refuge de Oglianico, dans la région du Canavese) avec ses décorations internes (Château de Malgrà, dans les environs de Rivarolo Canavese et Sacra di San Michele).

Sur la première petite place: à droite, le four, le hangar du maréchal-ferrant et la fontaine en pierre (de Oulx à Salbertrand, Vallée de Suse) et, à gauche, le Réfuge des Pélerins (Serravalle Scrivia).

En poursuivant on longe, à droite et à gauche, les maisons avec arcades ou de Bussoleno dont une est décorée à l'extérieur, par la reproduction de la danse des fous (Lagnasco, Côni) et encore, à droite, la maison de Frossasco (Pignerol). En empruntant à gauche la ruelle qui abouti au Pô, on rencontre la porte avec arc crénelé et grille (Rivoli), à droite, le mur latéral de la maison de Alba (l'original a été détruit en 1883) dont les décorations reprennent celles de Asti et, en poursuivant vers le fleuve, la maison de Malgrà (reprise du château local) et la maison de Borgofranco d'Ivrea (Borgofranco, Masino et Vallée de Suse).

En reprenant la rue centrale du Bourg on trouve, à droite, la Tour de Alba (Alba et Château de Verzuolo, près de Saluzzo) et, toujours à droite, la maison de Cuorgné (reprise de la maison dite du Roi Ardouin, à Cuorgné), ornée, au deuxième étage, de balcons en bois aux consoles sculptées (Carignano).

Sur la seconde petite place se dresse, à droite, l'église dont la façade est un assemblage d'éléments architecturaux et décoratifs de plusieurs églises piémontaises (Verzuolo, Cirié, Valperga, Piobesi, Piossasco et Strambino).

A droite, la maison de Avigliana et, dessous l'arcade, le guichet pour la visite du Château. A droite, un passage abouti à la maison de Chieri dont la cour est appelée "de l'hostellerie". Le puit au milieu de la cour est authentique et provient de Dronero (Côni). En levant le regard, au dessus de deux corps de galleries ouvertes, on aperçoit la Tour octagonale de Avigliana, à droite, dans la cour, vers la rue principale, la maison de Pignerol (l' original, situé à Pignerol, rue des Princes d'Acaja est appelée la Maison du Sénat) et à gauche, la maison de Mondovì. En poursuivant vers le fond de l'esplanade, à gauche en direction du fleuve on trouvera la maison de Ozegna (Château de la Manta, Saluzzo). Les rez-de chaussée et la terrasse des deux édifices ont été affectés à restaurant.

Sur l'esplanade, on peut admirer la Fontaine du Grenadier, au centre de laquelle se dresse un grenadier en fer-forgé (cour du Château d'Issogne, Val d'Aoste). D'après une légende, cette fontaine est également appelée Fontaine de Jouvence.

Image

La visite du Château fortifié

Pour accéder au château qui, de sa position surélevée, surplombe le Bourg, on emprunte une raide ruelle cailloutée, on longe, à droite, le hangar des armes (Verzuolo) et on franchit un pont en bois,.Grâce à une reconstruction minutieuse de ce qu'ont exprimé en Piémont, au cours du Moyen Age, l'architecture et les arts qui l'intègrent, le visiteur s'engage dans un voyage imaginaire à travers les Châteaux de la région: Fenis,Verres, Issogne, la Manta, Chieri, Strambino, Montaldo, Ivrea, Malgrà, Verzuolo dont ont été reprises et transférées dans ce bourg les caractéristiques les plus saillantes.
On peut visiter: le rez-de-chaussée, le premier étage du château et ses souterrains ténébreux avec les prisons. Particulièrement intéressants sont: la cour (Château de Fenis), les grandes salles pour les hommes d'armes, les cuisines des seigneurs et des serviteurs, la salle à manger des seigneurs avec son ameublement somptueux, la salle des barons (décorations du Château de la Manta), la chambre à coucher, la salle des écuyers et la chapelle (décoration de l'Abbaie de Sant'Antonio di Ranverso, dans les alentours de Turin).

Image

Avatar du membre
lemog
Messages : 1496
Enregistré le : 20 déc. 2005 02:30 pm
Contact :

Re: Vestiges de l'Exposition de 1884 à Turin

Message par lemog » 21 août 2010 12:15 am

Quelques photos de cet incroyable vestige, qu'il ne faut surtout pas manquer de visiter si l'on passe à Turin, ou à faire un crochet si on est pas trop loin. C'est à la fois intéressant pour quelqu'un comme moi qui s'intéresse au sujet des reconstitutions dans les Expositions internationales, mais aussi pour les passionnés d'histoire, et plus particulièrement par le moyen âge, et pour tous les autres, ne serait-ce que pour le côté ludique de la réalisation.

Seule la visite du château est payant (pas très chère), l'entrée au village est libre et gratuite, ce qui permet d'aller et venir à son aise... on peut y passer facilement 2 ou 3h vraiment sympa !

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

D'autres photos sont visibles sur mon site à cette adresse :
http://www.lemog.fr/lemog_expo_v2/thumb ... ?album=347

Je ne manquerais pas de revenir sur le sujet prochaine, avec d'autres photos anciennes de ce Borgo Medievale, mais aussi concernant la bibliographie.

Répondre

Retourner vers « Vestiges »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité