Le grand palais transformé en salle d'escrime

News
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6238
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le grand palais transformé en salle d'escrime

Message par worldfairs » 29 juil. 2010 08:48 am

Article de l'AFP

Transformer le Grand Palais, joyau de l'exposition universelle de 1900, en une salle d'escrime aux standards du 21e siècle, est un casse-tête à la hauteur du monument qui doit accueillir dans cent jours les fines lames de la planète pour les Championnats du monde.

"Il n'y a pas de vestiaire, pas de douche. Ce n'est pas une salle de sport, il faut bien se mettre cela dans la tête", insiste Philippe Lagisquet, le directeur de la compétition, en guidant mardi toute l'équipe de collaborateurs à travers le bâtiment vide qui accueillera du 6 au 13 novembre les phases finales des Mondiaux.

Pour leur premier grand repérage, ils doivent faire preuve d'une certaine imagination, alors que l'installation des pistes et gradins ne débutera que fin octobre, une fois remballée la Foire internationale d'art contemporain (FIAC).

Au bout d'escaliers à l'abri des regards, des galeries aujourd'hui poussiéreuses et jalonnées d'échaffaudages vont servir de vestiaires et salles d'échauffement aux tireurs. Sans évidemment tout le confort des gymnases modernes, mais avec le luxe d'une vue imprenable sur la Tour Eiffel.

Ce luxe se paie au prix fort - 2,2 millions d'euros, soit environ 40% du budget des Mondiaux - et inclut quelques surprises comme la facture de chauffage, estimée à 400.000 euros.

Les difficultés? "Tout ceux qui viennent ici les sous-estiment, raconte le régisseur du Grand Palais, Henri-Pierre Pascal. Le bâtiment est un peu retors, il a une architecture, une âme fortes".

La grande verrière, qui fait tout le charme de l'endroit, laisse passer les courants d'air, d'où la note salée de chauffage, et peut poser des problèmes de luminosité. Le soleil ras de novembre risque d'éblouir les tireurs entre 11h et 13h, et comme la politique de ce monument classé interdit tout accrochage, les organisateurs devront prévoir un système de rideaux amovibles.

Autre défi: l'espace. "Même si le Grand Palais paraît bien grand, l'espace devient assez rare quand on a positionné tout ce qui s'impose à des compétitions", souligne Olivier Lenglet, directeur général du comité d'organisation. Au programme sont prévues aussi des épreuves d'escrime handisport, qui requièrent, entre autres aménagements, une place pour stocker jusqu'à 120 fauteuils roulants.

Dans la nef, les clauses de sécurité au feu imposent que toute installation doit respecter une distance d'au moins un mètre avec un mur ou un pilier, ce qui fait perdre plusieurs m2.

Toujours pour cause de sécurité, il n'est pas question d'utiliser les balcons, les personnes n'ayant pas le droit d'y circuler. "Je ne désespère pas de trouver des espaces cachés dans les soupentes", avance Philippe Lagisquet, mi-plaisantin mi-sérieux.

Comme dans les vestiaires, les organisateurs devront trouver des subterfuges pour habiller le salon-restaurant des VIP, pourtant idéalement logé sur le balcon d'honneur flanqué des deux escaliers principaux. Pour l'heure, une façade provisoire cachant des travaux gâche un peu le décor.

"Cela ne sera plus là en novembre ?", s'inquiète le responsable. "Non, ce sera pire! Il y aura une palissade, vous perdez trois mètres", répond le régisseur.

Dans trois mois, les organisateurs auront une semaine pour installer tout le décorum d'une grande compétition sportive, entre le 29 octobre et le 5 novembre à 9h15, heure à laquelle passera la commission de sécurité pour donner son feu vert.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Actualités »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités