L'inauguration de l'exposition

Paris 1900 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9610
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

L'inauguration de l'exposition

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 7 avril 1900"

PRÉPARATIFS D’INAUGURATION

Dans huit jours l’Exposition universelle et internationale de 1900 sera ouverte. Ainsi en a décidé le Gouvernement, afin de couper court au bruit d’ajournement que l’on avait fait courir, et surtout afin de stimuler le zèle des organisateurs et des exposants. C’est une coutume à Paris de ne rien faire qu’au dernier moment; et si l’on eût attendu que l’Exposition fut prête pour l’inaugurer, on eût probablement laissé écouler do longs mois. En brusquant les choses on a escompté le miracle du coup de feu final, si cher à notre tempérament. Souhaitons qu’une fois de plus cette espérance soit justifiée.

Voici donc, dans ses grandes lignes, la cérémonie qui constituera l’inauguration fixée au samedi 14 Avril. Le Président de la République, accompagné par les ministres, se rendra avec escorte officielle au Champ-de-Mars, où il sera reçu dans la grande salle des fêtes, qui a été aménagée dans l’ancienne Galerie des Machines, dont elle occupe le tiers central.

Les membres du Parlement, les membres du corps diplomatique, les représentants des grands corps de l’État, de la Municipalité de Paris, les commissaires étrangers assisteront tous à cette cérémonie.

Le Ministre du commerce remettra l’Exposition au Président de la République, en prononçant une allocution à laquelle le chef de l’Etat répondra par un discours et déclarera l’Exposition ouverte.

Ces discours terminés, le cortège officiel, ayant à sa tête le Président de la République, se formera et parcourra le palais de l’électricité, le château d'eau, et les principales galeries des palais du Champ-de-Mars.

Arrivé sur les berges de la Seine, le Président s’embarquera sur un bateau, et, avec les principaux membres du Gouvernement et les grands corps de l'État, suivra la Seine le long de la rive gauche, en passant devant les palais des nations étrangères.

Le cortège officiel débarquera au pont Alexandre III qu’il inaugurera ; il visitera ensuite les deux palais des Champs-Élysées, puis le Président de la République rentrera à l’Elysée en voiture par la nouvelle avenue qui fait suite au pont Alexandre.


Cette cérémonie inaugurale, que le Gouvernement a réglée d’accord avec M. Alfred Picard, commissaire général de l’Exposition, débutera donc dans la nouvelle salle des fêtes du Champ-de-Mars. Cette salle aura des proportions véritablement grandioses. Nous venons d’y faire une rapide visite, et l’ampleur de l’amphithéâtre, sa hauteur font une grande impression. Quant à la décoration intérieure, elle sera sans doute fort belle dans huit jours, le talent de l’architecte, M. Raulin, en est garant, mais nous ne pouvons parler qu’au futur, car en ce moment l’ossature presque seule est en place. Le palais de l’électricité et le château-d’eau ne sont pas non plus complètement au point. Il a même paru à M. le Commissaire général que cette partie des palais avait plus besoin que toute autre du stimulant final ; de là sans doute la décision fixant en ce point la cérémonie principale de l’inauguration.

En sa qualité d'ingénieur, M. Alfred Picard no doute de rien. Comme feu Alphand, il veut que sa volonté soit faite, et dès l’origine des travaux il avait prévenu son monde que sous aucun prétexte l’ouverture de l’Exposition ne serait reculée, qu’il fallait donc etre prêt à heure fixe. Seuls les auteurs du pont Alexandre III ont pris la chose tout à fait au sérieux, et le pont est terminé; mais quelques constructeurs ou entrepreneurs, en leur qualité de gens du bâtiment, ont considéré l’État et M. le Commissaire comme des clients ordinaires, c’est-à-dire comme des clients qui savent parfaitement qu’en construction les mois n’ont que quinze jours, et qu’un travail promis dans les six mois ne sera pas livré avant l’année révolue. Ce sont là des conventions tacites qui arrangent tout le monde, l’architecte, l’entrepreneur, le propriétaire, lequel règle ses petites échéances en conséquence.

Quel bouleversement et quel désarroi si la mode venait d’être rigoureusement exact ! II n’en est heureusement pas question pour le commun des mortels; mais en matière d’exposition, M. le Commissaire général prétend bien réussir à ètre suffisamment prêt, au Champ-de-Mars, aux Invalides, au Cours-la-Reine, et à ne pas exciter les rires de la galerie, qui se compose à l’heure actuelle du monde entier.

Déjà les ambassadeurs, qui comme chacun ont visité ces chantiers interdits à tout le monde, et en sont revenus saupoudrés de plâtre fin, craignent pour leurs uniformes chamarrés si MM. les architectes ne se hâtaient pas ; ils sont prêts à accabler de leurs mépris ces races aussi artistes que latines qui ne savent pas être prêtes à l'heure, et à nous vanter une fois de plus la supériorité des anglo-saxons.

Il serait facile de leur répondre qu’on ne crée pas une œuvre d’art comme une locomotive, et que l’inspiration, si capricieuse, se fait quelquefois attendre aux meilleures volontés. Mais nous n’aurons pas besoin de ces arguments car M.Picard réussira certainement à convaincre les retardataires de la nécessité d’être prêts. Que l’École des Ponts-et-Chaussées moins artiste que l’École des Beaux-Arts lui prête un peu de sa prosaïque exactitude. De cette lutte vers laquelle tous les yeux sont tournés, nul à l’heure présente ne peut encore prévoir l’issue. Les arguments de M. le Commissaire général sont fort bons, mais ce sont des arguments d’ingénieur ; quant aux architectes, en bons artistes, élevés rue Bonaparte, ils ont pour eux la Tradition, et c’est une grande force. Ils n’en abuseront pas.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9610
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: L'inauguration de l'exposition

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 14 avril 1900"

Depuis huit jours, une activité que nous qualifierons de fiévreuse, pour nous conformer au cliché consacré, n’a cessé de régner sur les chantiers de l’Exposition, et néanmoins il reste beaucoup à faire pour terminer ceux des palais que doit parcourir aujourd’hui le cortège présidentiel.

On a vu, d’après le programme d’inauguration dont nous parlions dans notre dernier numéro, que la visite officielle se borne à une promenade rapide au Champ-de-Mars et sur la Seine. Ni le Trocadéro, ni la rive droite de la Seine, ni l’Esplanade des Invalides no seront parcourus par le Président et ses invités. Ce n’est pas que ces parties soient moins prêtes que les autres, mais l’Exposition est si vaste, que pour passer devant tous les palais et pavillons qu’elle renferme il faut un temps considérable, et de bonnes jambes. En raison de cette étendue on peut se demander si l'Exposition sera suffisamment desservie par les moyens de transport que l’on a prévus.

En 1889 la communication entre les Invalides et le Champ-de-Mars était assurée par le chemin de fer Decauville qui suivait le quai d’Orsay et l'avenue de Suffren jusqu’à la Galerie des Machines. On se rappelle le succès de ce joujou mécanique qui transporta des millions de voyageurs.
Cette année il existe un tramway électrique et une plateforme roulante, également électrique. Tous deux suivent un même parcours, chacun dans un sens différent, de sorte que l’aller et le retour ne peuvent se faire par le même mode de locomotion. Les voies suivent le quai d’Orsay, l’avenue de Labourdonnais, l'avenue de Lamothe-Piquet et l’Esplanade.

Cette boucle fermée laisse donc en dehors non seulement le Champ-de-Mars et les Invalides, mais encore toutes les autres parties de l’Exposition, depuis la place de la Concorde jusqu’au Trocadéro.

Il est donc impossible à un visiteur qui se trouve près de l’un des grands palais des Champs-Elysées, de trouver un moyen de communication rapide pour aller à l’Exposition coloniale ou au Champ-de-Mars. Il ne trouvera à sa disposition que des fauteuils roulants, moyen peu rapide et coûteux. Tous les quais et berges étant occupés, il est impossible de remédier maintenant à cet état de choses. Il n’y aurait qu’un moyen : organiser un service de bateaux exclusivement réservé au visiteurs, et dont les pontons d'embarquement seraient placés dans l’enceinte de l’Exposition.

Pour en revenir à la plate-forme roulante, on sait qu’elle est basée sur le principe des tapis roulants que les Parisiens ont appris à connaître dans l’un de nos grands magasins de nouveautés. La plate-forme de l’Exposition est double, c’est-à-dire qu’elle est composée de deux plate-formes juxtaposées, dont l'une possède une vitesse de quatre kilomètres à l’heure, et l’autre une vitesse double, soit huit kilomètres.
Cette disposition permet de passer de la vitesse nulle, c’est-à-dire du repos, à la vitesse de quatre, puis de huit kilomètres, sans que la transition soit jamais de plus de quatre kilomètres.

Malgré cette précaution le public aura à se familiariser avec l’emploi de ce nouveau mode de transport ; et, à voir la gaucherie avec laquelle certaines personnes descendent d’un omnibus en marche, il est à prévoir que sur la plate forme roulante, de nombreuses chûtes, sans gravité heureusement, se produiront au début, à la grande joie de la galerie.

Un troisième moyen de locomotion, situé à vrai dire en dehors de l’enceinte, rendra néanmoins de grands services pour relier l’avenue de Suffren à l’Esplanade.

Nous voulons parler de la nouvelle ligne de la Compagnie de l’Ouest que l’on inaugurait hier. Des trains électriques feront la navette entre la gare des Invalides, et la gare du Champs-de-Mars, avec arrêt au pont de l’Alma.

Sur la rive droite, comme nous l’avons fait remarquer, c’est à pied que l’on se transportera. Il est vrai que les attractions ne manquent pas de ce côté, et que de nombreuses stations en résulteront. Outre les pavillons coloniaux de toutes les puissances qui couvrent la colline du Trocadéro, on trouve, en remontant la Seine, le Vieux Paris récemment inauguré, puis les théâtres divers, les palais du Rire, de la Danse, l’Aquarium, les grandes Serres, la Ville de Paris, etc. Quelle liste ne faudrait-il pas taire si l’on voulait énumérer tous les panoramas, dioramas, cinéoramas, palais merveilleux ou extraordinaires, dus à des entreprises privées, et qui sont principalement groupés au pied de la tour de 300 mètres. Cette dernière elle-même a fait une toilette nouvelle, et aura certainement un regain de succès. Dans quelques jours tout cela sera au point, et celui qui voudra tout voir aura des distractions nouvelles à connaître pendant longtemps.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9610
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: L'inauguration de l'exposition

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 21 avril 1900"

OUVERTURE UE L’EXPOSITION

Conformément au programme que nous avions publié, l’Exposition universelle de 1900 a été inaugurée, puis ouverte, samedi et dimanche derniers. La somme de travail dépensé dans la dernière semaine a été telle que les édifices se trouvent presque tous achevés.

La Construction moderne a l’intention de reproduire des vues d’ensemble de ces Palais. Sans entrer dans le détail des planches en préparation, nous pouvons cependant assurer à nos lecteurs qu’ils y trouveront des perspectives des Palais de l’Esplanade, des Invalides, du pont Alexandre, du grand Palais, du petit Palais, des pavillons étrangers, des édifices du Champ-de-Mars, etc.

Nous avons préféré, pour commencer cette publication, attendre, que les édifices fussent terminés, plutôt que de reproduire des avant-projets non conformes à l’exécution.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1900 - Informations, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité