Cloture du chantier des Champs-Elysées

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9966
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Cloture du chantier des Champs-Elysées

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 26 mars 1898"

La partie des Champs-Elysées, réservée à la prochaine Exposition, et sur laquelle seront édifiés les nouveaux Palais des Beaux-Arts, est depuis plusieurs mois entourée d'une clôture d’un nouveau genre, dont l‘aspect sort un peu de l’ordinaire.

MM. Picard et Bouvard ont tenu, avec juste raison, à ne pas condamner les Parisiens de cet élégant quartier, à la vue d’une affreuse clôture en planches brutes, ou recouvertes
d’affiches.

Contrairement aux usages courants, les entrepreneurs chargés des terrassements n’ont pas eu à clore leurs chantiers.

Les cahiers des charges spécifiaient que les chantiers seraient clos par les soins et aux frais de l’Administration. Les adjudicataires n’ont eu à supporter que la dépense des modifications qui ont été jugées nécessaires pour l’entrée ou la sortie des matériaux et l’enlèvement des déblais.

La clôture du chantier s’étend sur une longueur de 630 mètres entre l’avenue des Champs-Elysées, le Cours-la-Reine et l’avenue d’Antin.

cloture-01.jpg

Elle est constituée par une palissade de 4 mètres de hauteur, en planches clouées sur un cours de 3 lisses ayant chacune 8 sur 11 de section transversale.

Ces lisses sont maintenues par des poteaux carrés de 16X16 solidement fixés au sol par une contrefiche de 13X15 et une semelle horizontale de 12X20. —Toute la partie enfouie dans la terre a été préalablement goudronnée avec le plus grand soin.

Sur les planches de la clôture, on a cloué un treillage d'ornement, peint en vert foncé, soit directement, soit après interposition de petites fourrures placées tous les 4 mètres au droit des poteaux.

La clôture a été construite par les "Charpentiers de Paris", une des Sociétés ouvrières les mieux dirigées et des plus florissantes.

Le prix payé de 17.000 francs fait ressortir le mètre courant à 27 francs ( 1700/300 = 27 francs), y compris la pose, mais non compris le treillage et la peinture.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Ahrefs [Bot] et 0 invité