Le Petit Palais

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9390
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Petit Palais

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 30 juin 1900"

Nous avons déjà consacré une planche à la partie centrale de la façade du petit palais des Beaux-Arts, dont M. Ch. Girault est l’architecte.

Notre croquis donne une vue perspective de l’ensemble. On connaît la forme polygonale de celle construction, forme peu avantageuse pour l’aspect extérieur d’un édifice, mais qui a fourni par contre un parti très heureux pour la disposition de la cour intérieure. Cette cour, d’une décoration charmante, fera l’objet d’une planche spéciale. Nous donnerons également une vue des galeries intérieures de la façade principale.

Petit Palais des Beaux-Arts au aux Champs-Elysées : Vue d'ensemble
Petit Palais des Beaux-Arts au aux Champs-Elysées : Vue d'ensemble


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9390
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Petit Palais

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 4 aout 1900"

La cour intérieure du Petit Palais des Beaux-Arts est disposée en hémicycle, avec portique orné de colonnes géminées. De petits bassins aux margelles de mosaïque lui donnent une apparence de jardin pompéien.

La décoration de cette cour est d’un luxe raffiné, très en harmonie avec l’ornementation du reste de l’édifice. On regrette seulement que les combles en ardoise dominent le portique et ôtent un peu du charme que M. Girault a donné à ce jardin. Notre croquis donne une vue d’un coin de la cour, et notre planche reproduit la façade intérieure du pavillon central dont nous avons donné précédemment la façade extérieure.

Vue de la cour intérieure du Petit Palais
Vue de la cour intérieure du Petit Palais
petitpalais-07.jpg
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9390
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Petit Palais

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 11 aout 1900"

Le petit Palais des Beaux-Arts comprend un sous-sol et un rez-de-chaussée.

Ce rez-de-chaussée, très surélevé, est formé en façade d’une galerie unique dont notre planche hors texte donne une vue perspective.

Sur les autres côtés du polygone la galerie est double.

L’une est éclairée par les baies des façades, l’autre par un vitrage supérieur. Actuellement nulle décoration ne vient orner les murs et les voùtes de ces galeries, dont les proportions, d’ailleurs très heureuses, peuvent se passer d’une ornementation picturale. Nous verrons ce que les budgets futurs permettront à M. Girault de faire pour compléter ultérieurement ce bel édifice.

petitpalais-04.jpg
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9390
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Petit Palais

Message par worldfairs »

Texte et illustration de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

Lorsqu’on entre dans l’Exposition par la Porte Monumentale, on aperçoit, à environ 200 mètres vers la droite, le Petit Palais, dressant, parmi les feuilles, ses colonnes blanches, ses puissants chapiteaux, ses cariatides et ses guirlandes ornementales. De forme trapézoïdale, il couvre une superficie de 7,000 mètres carrés.

L’architecte chargé de ce monument, M. Girault, a très habilement tiré parti de l'emplacement mis à sa disposition, et il s'est conformé aux indications du projet d’ensemble en mettant en accord, autant que cela était possible, l’architecture du Petit-Palais avec celle de la place de la Concorde et de l'Hôtel des Invalides.

C’est sur l'avenue Nicolas II — qui coupe à angle droit le Cours-la-Reine, dans l'axe du pont Alexandre III, à peu près à mi-chemin entre la Porte monumentale et le pont des Invalides — que se dresse la grande façade, avec un porche en plein cintre surmonté d’un dôme, et deux pavillons à fronton triangulaire aux extrémités.

Trente-deux colonnes, ornées de chapiteaux ioniques, agrémentés de sculptures s’harmonisant avec ce style, surgissent au-dessus du soubassement. Do chaque côté de l’entrée principale, des statues s’élèvent dans les entre-colonnements.

Les pavillons d’angle de la grande façade sont percés de trois larges baies cintrées et ornées de colonnes.

Sur les faces latérales, s’ouvrent sept grandes fenêtres entre lesquelles sont ménagées des niches garnies de statues. Ces corps de bâtiment se relient aux pavillons circulaires surmontés de dômes qui marquent les deux extrémités de la façade postérieure.

Un porche à fronton triangulaire occupe le centre de celle façade dont la paroi, ornée de sculptures, est percée de six fenêtres.

Au haut des murs se dresse, couronnant l’attique, une légère balustrade établie au bord de la toiture, qu’elle dissimule.

Si l’on pénètre dans le palais par le porche de la grande façade, on arrive à un escalier donnant accès dans le vestibule situé sous le dôme, et l’on passe de là dans une cour en hémicycle entourée d’une haute colonnade, derrière laquelle règne une large galerie circulaire débouchant d’une part sur les pavillons en rotonde, de l’autre sur les salons latéraux.

Quoique ses proportions ne soient pas comparables à celles de l'édifice qui lui fait face, le Petit Palais présente cependant un aspect des plus imposants. Tout le monde est d’accord pour reconnaître que ses colonnades extérieures légères et nerveuses, son fronton hardi et fin, son large escalier, ses rotondes placées aux angles, ses balustrades à jours, donnent l’impression d’un art élégant, sobre et délicat. La frise en haut-relief qui court sous les colonnes, d’une exécution tout à fait remarquable, est très admirée.

C’est donc dans un cadre de tous points digne d'elles que l’on a réuni les œuvres de l’art français, — depuis ses origines jusqu’à l’an 1900, — auxquelles ce Palais est consacré.

À peine entré, on se trouve au milieu d’un peuple de statues : marbre, pierre, plâtre ou bronze. Des torses puissants, de fines académies accrochent la lumière tamisée qui tombe du haut vitrage. C’est la section rétrospective de sculpture. Voici des Jean Goujon, des Houdon, des Coustou, des Clodion, des Carpeaux, des Rude, des Etex.

Dans les salles, ce sont les peintres de notre ancienne école française, les Largillière, les Watteau, les Fragonard, les frères Le Nain, les Bouclier, les Gros; les Troyon, les de Neuville, les Corot. L’œil se promène, ébloui, sur mille chefs-d’œuvre.

Les objets se rattachant à l’époque préhistorique, fers de lance, haches, pointes de flèches, vases, produits d’un art rudimentaire, figurent dans une salle spécialement aménagée, voisine de la grande galerie.

L’une des salles en bordure de la cour intérieure contient les bronzes, la céramique, les ivoires. Les tissus sont logés dans un des pavillons d’angle, l'autre pavillon étant affecté à l’émaillerie.

On trouve, dans la salle parallèle à la façade postérieure, l'horlogerie, l’orfèvrerie et les bijoux. Dans une autre salle, la verrerie, les médailles, l’enluminure, les cuirs, l'imprimerie, ainsi que les modèles, chefs-d'œuvre des artistes de la Renaissance, dont les ouvriers d’art se sont si fréquemment inspirés depuis cette époque.

Enfin, la grande galerie parallèle à l’avenue Nicolas II offre aux visiteurs d’admirables sculptures sur bois et des meubles de tous styles, depuis le moyen âge jusqu'à Louis XVI.

Après 1900, le Petit Palais fera retour à la ville de Paris et servira de Musée. C’est à celle condition seulement que la Ville a consenti à participer pécuniairement, par une subvention de vingt millions, aux dépenses générales de l’Exposition Universelle.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité