Vestiges Exposition Universelle Belgique

Remnants
Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Vestiges Exposition Universelle Belgique

Message par Gaël » 10 déc. 2009 05:32 pm

Premiere liste des vestiges
Image
VESTIGES Belgique

Plus ci-dessous :
http://vestiges-expositions.fr.gd/1910-Bruxelles.htm

Bruxelles 1880
Arcades du cinquantenaire (Parc du Cinquantenaire – Bruxelles)
Ces arcades entouraient en 1880 un arc triomphal différent de l’arc actuel construit en 1905

Tour de Tournai (Parc du Cinquantenaire – Bruxelles).
Cette tour bâtie en 1880 dans un style médiéval devait montrer les qualités de la pierre de Tournai. La tour est depuis demeurée au coeur du parc du Cinquantenaire

Palais Artibus (Parc du Cinquantenaire – Bruxelles).
Ce pavillon situé dans l'aile droite de l'ensemble des palais du cinquantenaire a survécu à l'incendie qui a ravagé la halle de l'aile droite en 1946. Il contient le musée d'art et d'histoire

Anvers 1885

Palais de l'exposition
(Musée des beaux Arts de la ville d'Anvers)

Anvers 1894

Vase des « Neuf Provinces » Belges du Val Saint Lambert (Palais des Princes Evêques – Liège)
Ce vase géant en cristal exposé par la cristallerie du Val Saint Lambert de Seraing lors de l’exposition universelle de Anvers en 1894. Le vase représente les 9 provinces de Belgique à l’époque. Dessiné par léon Ledru, il a fallu ensuite 2000 heures de travail pour fabriquer les 82 pièces gravées aux armes des provinces. Le vase a un poids de 200 kg et une hauteur de 2,20 m. Ce vase a également été présenté lors de l'exposition universelle de Séville EXPO'92

Bruxelles 1897

Lors de l’exposition universelle de 1897, l’annexe de Tervuren accueillait l’annexe coloniale. Le Congo était la colonie majeure de la Belgique et était une véritable fierté nationale à l’époque.
C’est ainsi que les organisateurs ont proposé aux visiteurs très nombreux une " Exposition du Congo " qui était une reconstitution de trois villages peuplés de 267 « vrais » congolais amenés tout exprès en Europe. Ils sont amenés ici pour rejouer leur vie quotidienne.
Lors de leur transport très long jusqu’en Europe, certains de ces Congolais s’épuisent et tombent malades. Malheureusement, sept d'entre d'eux meurts en Belgique et sont enterrés en cachette dans un petit cimetière de Tervuren.
L’exposition est un succès avec plus d’un million de visiteurs qui ne soucient pas de ce fait divers.
En 2006, un hommage leur a été rendu pour que leurs âmes puissent rejoindre le pays des ancêtres même si leur corps est pour toujours dans le sol de Tervuren près du lieu de cette exposition.

Ce site internet, qui veut regrouper les éléments de mémoire de ces grands événements festifs qu’étaient les expositions universelles, se devait de rappeller que, si les expositions témoignent en tous temps de ce qui faisait l’essence de leur époque, elles démontrent parfois aussi que leur époque était cruelle voire inhumaine.
Ainsi, voilà le nom de ces 7 « sans-noms » que l’histoire a ignoré et qu’il faut aujourd’hui exhumer de l’oubli :

1. mama SAMBO
2. mama MPEMBA
3. mama NGEMBA
4. papa Ekia
5. papa ZWAO
6. papa KITUKWA
7. papa MIBANGE

Ils venaient du Congo. Ils sont enterrés dans la cour de l'église catholique Saint Jean Baptiste de Tervuren.

Panorama du Caire ( Grande mosquée de Bruxelles - Parc du cinquantenaire)
L'ancien panorama du Caire de l'exposition de 1897 a été construit par Ernest Van Humbeek. Il a été fortement restauré en 1978 pour être tranformé en mosquée.
Diverses culptures chryséléphantines du salon d'honneur du palais des colonies (Collections permanentes du Musée royal d'art et d'histoire - Bruxelles - Parc du cinquantenaire)
Durant l'exposition universelle de 1897 à Bruxelles, l'annexe coloniale était installée à Tervuren tandis que les autres expositions étaient situées au parc du cinquantenaire. A l'intérieur du palais des colonies, 80 sculptures "chryséléphantines" (mélant ivoire et métal précieux) étaient regroupées dans le salon d'honneur afin de promouvoir des ressources de la colonie belge du Congo. Plusieurs pièces de ces véritables oeuvres d'art sont aujourd'hui exposées dans les collections permanentes du MRAH de Bruxelles.

Oeuvre "La caresse du cygne" (Musée d'arts royaux et d'histoire - Parc du cinquantenaire- Bruxelles)
Cette oeuvre d'art mesure 1,73 m. de haut. Elle est composée d'une défense d'ivoire et de bronze. Elle a été conçue par Philippe Wolfers et est exposée aujourd'hui dans le hall du musée d'art du cinquantenaire. Elle était présentée en 1897 lors de l'exposition universelle dans la section coloniale de Tervuren dans le salon d 'honneur de la section "richesse de la colonie du Congo".

Armature en bois d'un intérieur de pavillon (Parc de Tervuren - Bruxelles)
Cette charpente en bois est conçue par l'architecte art-nouveau Georges Hobé pour l'exposition coloniale tenue à Tervuren. Il a été édifié sur place en tant que décor intérieur pour le Salon des Grandes cultures (caoutchouc, café, Cacao, Tabac, etc...) qui évoquait la végétation tropicale et ses richesses.
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Vestiges Exposition Universelle Belgique

Message par Gaël » 10 déc. 2009 05:34 pm

Seconde liste LIEGE 1905 jusqu'à LIEGE 1939

VESTIGES Belgique

Liége 1905

Pont de Fragnée (Près du Parc de la Boverie – Pont sur la Meuse).
Pont comportant 3 arches métalliques reposant sur deux piles de béton et des renommées en bronze ainsi que des sujets mythologiques décoratifs dus à l’architecte Demauzy
Image

Palais des Beaux Arts (Musée d’art moderne - Sud du Parc de la Boverie - Liège).
Palais de style Louis XVI édifié par les architectes Soubre et Hasse. Il est demeuré sur place car il était dès le départ destiné à être pérenne
Image

Reproduction du portique d’Agrigente par Hennebique (Pointe de l’Ile du Parc de la Boverie – Liège).

Statue du « Faune mordu » par Jeff Lambeaux
(Liège – Jardin du musée des Beaux Arts)
Cette statue fut jugée trop suggestive et fut censurée après l’ouverture de l’exposition universelle de Liège 1905. Elle y gagnât de fait beaucoup en popularité

Bruxelles 1910

Lien Ci-dessous pour la liste à jour :
http://vestiges-expositions.fr.gd/1910-Bruxelles.htm

Palais des Colonies (Musée royal d'Afrique Central - Parc de Tervuren - Bruxelles)
Ce grand palais a été construit par l'architecte Charles Girault suite au succès de l'exposition coloniale de 1897. Le roi Léopold II a alors décidé de créer un palais des colonies permanent pour glorifier ses conquêtes africaines. Le palais est inauguré en avril 1910 par le nouveau roi Albert Ier à l'occasion de l'exposition de 1910. L'annexe coloniale en 1910 était ainsi installée à Tervuren et en partie dans le palais des colonies.

Mur peint pour la promotion de l’exposition internationale et universelle de Bruxelles 1910 (Visible du train peu après la station « Halle » sur un pignon en brique d’une maison).
Ce mur peint publicitaire est miraculeusement encore visible de nos jours sur un pignon d’une maison de particulier. Il est bien visible dans les trains de la SNCB qui transitent par la gare de Halle en direction de la capitale Belge. Il n’est malheureusement pas certain qu’il demeure éternellement en place en tant que souvenir involontaire de l’exposition de 1910
Image

Fontaine en bronze devant le pavillon Allemand « Drei tanzende Madchen » créée par Walter Schott (Burlingame aux USA dans le « Chaplin Avenue Motor court »).

Café – château (« Maison de lune » - Rue Franklin Roosevelt – Bruxelles).
Lors de l’exposition de 1910, un café brésilien animé par des orchestres de jazz s’y éaient installés. Cette maison existait avant l’exposition et a survécu à l’incident du mois d’août 1910 qui a ravagé les frêles bâtiments de l’exposition

Tenues d'indiens d' Amérique du Nord (Exposés fin 2006 au musée d'art et d'histoire de Bruxelles - Cinquantenaire)

Charleroi 1911

Bâtiments d’exposition (Site de l’université du travail- Boulevard Solvay)
Ces nouveaux bâtiments destinés à l’université du travail étaient, dès l’origine, destinés à survivre : le bâtiment Gramme et les ateliers avec leur vitraux aux motifs industriels.

Pavillon électrique (près du stade du pays - Charleroi)

Gand 1913

Cheval bayard - Ros Bayard (Site de l’exposition – Gand).
Ce cheval Bayard énorme chevauché par les frères Aymon demeure sur le site d'origine entouré de maisons de maître construites après la démolition du reste du site de l’exposition de 1913. La sculpture est réalisée par Aloïs De Beule (personnages) et Domien Ingels (cheval).
Image

Portique dessiné par Sandier (Musée de la piscine Diligent – Roubaix).
Portique monumentale en grès émaillé conservé longtemps dans les réserves du musée de Roubaix et aujourd’hui présenté au public dans le nouveau musée « La piscine » à Roubaix

Statue "Beauté, Force, Sagesse" de la fontaine monumentale (Site de l’exposition – Gand)
Une partie des sculptures de bronze créées par Jules Van Biesbroeck et provenant de la fontaine monumentale demeure sur le site d’origine dans un nouvel ordonnancement.
Image

Mât Lalaing (Bruxelles - Shaerbeek - Place Colignon)
Ce mât d'éclairage en bronze était un lampadaire décoratif d'une hauteur originelle de 22 mètres qui était visible en 1913 dans une allée de l'exposition universelle de Gand. Il a été conçu dans un style art nouveau par Jacques De Lalaing. Il représente le combat d'un tigre et d'un serpent. Réduit de taille par la suppression de ses lampes supérieures, le mât a été déplacé en 2006 vers son emplacement actuel.
Image

Anvers 1930

Temple de l'art flamand (Eglise du quartier du Kiel - Anvers)

Modèle réduit de la sculpture ailée de la porte monumentale de l'exposition (Exposée lors de l'exposition Anvers 1993 capitale culturelle au Bouwcentrum)

Sculpture de bronze du pavillon de la France (Parvis du musée d’art moderne de Paris dit palais de Tokyo)
La sculpture visible aujourd'hui à Paris est exactement similaire à celle visible devant le pavillon français en 1930 à Anvers

Pont construit dans l'enceinte de l'exposition (Parc du quartier du Kiel - Anvers)

Présentoir pour photographies provenant d'un pavillon de l'exposition (Plusieurs présentoirs furent exposés au Bouwcentrum d' Anvers lors de l'année 1993 à l'occasion de la capitale culturelle européenne)

Liége 1930

Batiment annexe du secteur Sud de l'exposition (Casino Demeuré sur le site d'origine du parc de la Boverie)

Bruxelles 1935

Statue monumentale d’éléphant du Pavillon du Congo (Devant le Musée Africain de Tervuren près de Bruxelles).
La statue fait face au musée Africain de Tervuren. Elle est l'oeuvre du sculpteur animalier Albéric Collin. Elle représente un éléphant surmonté par quatre guerriers congolais et était située en 1935 devant le palais du Congo Belge

Image

Planétarium (Planétarium - 10 avenue Bouchout – Bruxelles Heysel)
Le planétarium actuel a été reconstruit sur l'emplacement et dans une architecture similaire de celui édifié pour l'exposition de 1935. Celui de 1935 a également été au coeur de l'expo'58 avant une rénovation totale en 1973

Grand palais (Site du centenaire – Bruxelles Heysel)
Palais dont l’architecte est Van neck. Le palais comporte une halle aux arcs de béton de 86 mètres de portée et 31 mètres de haut. Il a été édifié en 1930 pour le centenaire de l’indépendance de la Belgique et servait de palais des transports lors de l’exposition de 1935 avec un hall de gare reconstitué sous la voute.

Halls annexes du Grand palais du Centenaire
(Ensemble du parc des expositions du Heysel)
Ces ailes latérales datent de 1935 et sont venues s’ajouter dans un ensemble architecturalement cohérent aux anciens palais de 1930.

Pavillon d'orientation
(Parc des expositions de Bruxelles - Heysel)
Ce pavillon date de l'exposition de 1935 et servait de pavillon d'orientation pour les visiteurs.

Parures d’Indiens Sioux (Collection François Chladiuk - Exposée en 2006/2007 à Bruxelles)
Les 130 objets d’habillage différents (broderies perlées, coiffes de plumes, bonnets de guerre…) exposés en 2006/2007 étaient portés lors de l’exposition par un groupe d’ indiens de la réserve de Pine Ridge (Dakota du Sud). En 1935, les indiens étaient installés dans un village de tipis. Après l’exposition, les parures sont devenues propriété d’un peintre belge avant d’être rachetées aux enchères en 2004 par François Chladiuk, passionné d'Indiens d'Amérique du Nord. Lors de l’exposition organisée en 2006/2007 au Musée Royal d’Art et d’Histoire, des photos témoins datant de 1935 prouvaient l’origine des parures.

Théatre de verdure
(Théatre de verdure Parc d' Ossegem - Bruxelles-Heysel)
Le théatre de verdure a été conçu pour l'exposition universelle de Bruxelles 1935 lorsque le Heysel a été repensé pour l'organisation de cette manifestation importante. Depuis, ce théatre de verdure est demeuré sur le site où il a été très apprécié également durant l'expo'58. A ces deux occasions, il constituait comme il constitue encore un poumon vert bien agréable pour ceux qui ont longuement marché.

Liége 1939

Pont de l’Atlas (Extrémité de l’Ile d’Outremeuse à la pointe du Parc de la Reine Astrid - Liège).

Statue « Le plongeur » de la piscine du Lido (Port des Yachts - Meuse – Liège).
Il semblerait qu’il s’agisse d’une réplique exacte de la statue créée pour le Lido de l’exposition par le sculpteur roumain Idel Lauchelevici. Le Lido consistait en une piscine qu’entouraient des cafés et des restaurants dans le style années folles. Le plongeur du Lido a été récupéré et replacé depuis juin 2000 à l'entrée du port des Yachts.[/size]
Image
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Vestiges Exposition Universelle Belgique

Message par Gaël » 15 août 2010 10:48 pm

article paru le 15 aout 2010 dans le Journal "L'union - L'ardennais".

A Gand, le chef-d'œuvre baroque oublié

A Gand, ce fut une autre paire de manches. Francis Laux savait que la ville avait inauguré une très belle statue en 1913 à l'occasion de l'Exposition Universelle. Mais la grande métropole flamande compte 230.000 habitants et s'étale sur 156 km carrés. Pas question donc de chercher au hasard. « Désillusion ! A Gand, personne ne connaît cette statue. Pas plus les commerçants que les passants ».
Avec en plus cette fâcheuse tendance à ne pas vouloir comprendre le français (cette même langue que parlent les Wallons !). Dans un office du tourisme, on dit à Francis Laux qu'il s'est trompé de ville et que la statue de Bayart et des Fils Aymon est… à Dendermonde ! « Mais non, j'en viens ! A Gand, il y en a une aussi ! » Francis Laux a plusieurs cartes postales anciennes qui l'attestent. Mais depuis 1913, il a pu s'en passer des choses. Pas mal de statues ont été fondues par l'occupant allemand pendant la dernière guerre, par exemple…
Ce sera finalement dans un autre office du tourisme qu'un « spécialiste » de l'Exposition Universelle se souvient que l'événement a eu lieu dans le quartier Saint-Pierre, rasé depuis.
Quand Francis Laux découvre la merveille des merveilles, cela fait tout de même trois heures qu'il sillonne les rues de Gand ; son petit vélo pliable lui a d'ailleurs été d'un grand secours ! Un groupe de bronze majestueux au milieu d'une pièce d'eau, en plein cœur du parc de la Citadelle. Les sculpteurs se sont mis à deux : Aloïs de Beule pour les personnages et Ingels Domien pour le cheval.
Un chef-d'œuvre baroque (ou plutôt néo-baroque) dans un mouvement complexe qui fait littéralement exploser dans tous les sens le cheval cabré et les quatre féroces combattants qui ne font qu'une bouchée de leurs assaillants ! Francis Laux en fait le tour et mitraille.
Quel contraste avec la rigueur et la force tranquille qui se dégagent du monument de Poncin à Bogny… Décidément, LA légende réserve bien des surprises !
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Vestiges Exposition Universelle Belgique

Message par Gaël » 16 déc. 2010 11:39 pm

:D

Et un vestige de l'exposition de Bruxelles 1935 en plus :

Horloge Astronomique construite par Louis Zimmer (Zimmertoren - Lier)
Cette horloge haute de 4,87 m pèse 2041 kg et contient 93 cadrans et 14 automates. Elle a été construite pour l'exposition de 1935 mais a aussi été présentée en 1939 à la "World's Fair" de New York.

:D
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Répondre

Retourner vers « Vestiges »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité