Les parcs d'attractions aux expositions

Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 21 oct. 2009 09:03 pm

Dès 1867, associer intérêts pédagogiques et ludiques devient une priorité absolue pour l'exposition de Paris et pour toutes celles à venir. L'exposition universelle de Chicago ne trahit pas ces préceptes. En 1893, le souci d'informer tout en amusant semble être le mot d'ordre qui préside l'organisation de l'exposition. Mais les américains iront encore plus loin que les Parisiens dans l'intégration de cette nouvelle norme en créant un espace exclusivement réservé à l'amusement: Midway Plaisance.

Image


Midway Plaisance, c'était 200 mètres de large sur 1600 mètres de long,et reliait Jackson Park à Washington Park, et se situait entre la 59ième et la 60ième rue.

Image

On se souviendra surtout de ce parc pour la Roue de Ferris qui fut sans aucun doute le symbole et l'attraction de cette exposition, mais au nombre des prouesses techniques venaient s'ajouter le panorama des Alpes Bernoises (ou "théâtre électrique", paysage peint qui, grâce à l'utilisation de lumières et d'effets sonores, reproduit l'impression d'un orage de montagne), l'Ice Railway (une sorte de toboggan) et un Railway propulsé par des moteurs à turbines et glissant sur un film d'eau (engin déjà présenté à Paris en 1889). Réalisations technologiques mises au service du plaisir, ces quelques attractions semblent ainsi se trouver à la croisée des deux grandes finalités de l'exposition, instruire et amuser. Ces quelques exemples attestent avec bonheur de la réussite du mariage entre plaisir et utilité. Toutefois, malgré une motivation d'éducation évidente, la plupart des autres attractions proposées à Midway Plaisance s'apparente très vite au pur divertissement.

Image

Pour plus de détails sur cette exposition je vous conseille vivement de vous rendre sur :http://tecfa.unige.ch/~grob/1893/divertis.html
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 23 oct. 2009 01:02 pm

Le "Pike" à l'exposition de Saint Louis 1904

Le "Pike" était en faite une rue longue de 1600 mètres avec des attractions de chaque cotés. Sans conception ressemblait énormément à cette du "Midway Plaisance" de chicago 1893 mais à la différence près que les attractions étaient plus variées, plus élaborées et plus "haut de gamme".

La rue n'était pas droite d'un bout à l'autre, contrairement au "Midway Plaisance" elle tournait vers le sud quelques centaines de mètres avant la fin.

50 attractions étaient installées et représentaient 30 nations, 6000 personnes et 1500 animaux contribuaient aux spectacles, de ce fait la réalisation total a couté la modique somme de 10 millions de dollars.

La nuit tombée toutes les attractions fermaient et laissaient place à des groupes de musique ainsi qu'aux illuminations du parc.

Image

Pour plus de détails sur le "Pike" : http://webpages.charter.net/mtruax/1904 ... erview.htm
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par Gaël » 23 oct. 2009 07:44 pm

:D
Bon sujet, les attractions dans les expos. D'ailleurs cela ne cesse pas avec les expositions actuelles : il y a toujours une grande roue panoramique comme à Aichi, un saut à l'élastique comme à Hanovre 2000, un parc de jeux comme le Corte Ingles de Expo 92...
Les grands parcs d'attractions actuels ne sont ils pas d'ailleurs des déviations du principe des expos ? Le parc Astérix comprends ainsi une zone appelée "Exposition Universelle", le parc EPCOT de Disney aux USA n'est il pas constitué de pavillons étrangers ?
:wink:
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 05 nov. 2009 08:36 am

L'"Isthme" à l'exposition de San Diego 1915.

Le "parc d'attraction" était situé à l'extreme Est de l'exposition parrallèment à l'Alameda et était connu sous le nom "Isthme" (Isthmus en Anglais).

Image

Image

Ce parc était réalisé de la même manière que celui de Chicago et de Saint Louis, c'est a dire une rue de 800 mètres de long bordée de chaque côté par des manèges, attractions... au nombres de 50.

Image

Image

L'attraction principale était la "guerre des mondes" qui simulait une guerre en l'an 2000, où New york était détruit par des armes sophistiquées.

Image

Pour plus de détails sur ce parc : http://expoguy2.blogspot.com/2009/03/sa ... thmus.html
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 16 nov. 2009 10:36 pm

Le Midway a l'exposition de Chicago 1933/1934

Le Midway, la ville au million de lumières, faisait revivre la mémoire du Midway de l'exposition de Chicago de 1893.
On y entrait par l'entrée de la 23ième rue.
Le Midway avait exactement la même architecture que les précédents parcs d'attractions, c'est à dire une rue bordée de chaque coté par des attractions.

Image

De nombreuses attractions étaient présentées comme le villages des nains où 60 lilliputiens vivaient dans leur maison, servaient les touristes...

Image
Village des nains

La Panthéon de la guerre présentait un panorama de la guerre mondiale de 100 mètres de long sur 15 mètres de haut.

Les rue de Paris, avec ses rues pavées, ses gendarmes, ses cafés, ses musiciens, restaurants et surtout ses peep show

Image
Les rues de Paris

La bataille de Gettysburg était une attraction qui avait déjà été présenté en 93.

De nombreuses autres attractions étaient présentées comme le Village Belge, Fort Dearborn...

Image
Fort Dearborn

Pour les enfants, l'île enchantée qui se situait entre le lagon et le lac, était un lieu de distraction pour les jeunes avec comme attraction le train miniature, spectacle de marionnettes chevaux mécaniques, Peter Pan...

Image
L'île enchantée
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
Gaël
Messages : 969
Enregistré le : 22 août 2004 05:11 pm
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par Gaël » 18 nov. 2009 01:24 am

Magnifiques documents ! On comprends l'ambiance qu'il devait y avoir dans ces complexes le soir venu. Etonnant aussi les attractions liées aux conflits et au futur vu déjà de manière péssismiste.
Say Yes to the bid of Lille Expo 2020 ! Oui à l'exposition universelle !
http://expolille2020.unblog.fr/?p=4

Vestiges des Expositions Universelles
http://vestiges-expositions.fr.gd/VESTIGES-EXPOS.htm

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 18 nov. 2009 01:02 pm

Parc d'Attraction à l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935

Texte et images intégralement repris du Guide de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935

Le parc d'attraction

Cette enceinte qui s'allongeait du côté de l'avenue Houba, entre l'entrée du Centenaire et le Stade des sports, était exceptionnellement vaste. Aucune exposition, même celle de Chicago, n'avait présenté un ensemble d'attraction aussi nombreuses et aussi variées.

Image

Elles étaient réparties dans quatre grands parcs et comprenaient notamment:
Le scenic Railway de Berni de Paris, avec un décor représentant les cîmes de l'Himalaya; les fameux "flying turns" de Chicago, sorte de courses de bobsleighs pour profanes; un " shimmy tobogan"; un autodrome d'environ 1000m2; les "scota boats", de même superficie; une roue géante; le "madison Club"; quantité d'attraction diverses installées dans les pavillons et aux stands ( jeux de tout genre, lotterie, etc), débits et cafés; le "Life" de Chicago, curieux musée d'embryologie : "Le crime ne paie pas", musée dans lequel figurait notamment la luxueuse automobile du bandit Dillinger; le pavillon de la télévision avec la toute première mise en action de cette invention en Belgique; un parachute qui permettait de se jeter de 25 mètres de hauteur; un Waterchut géant de 95 mètres; les folies de Neptune avec des naïades; la "Mise en boites", le Baby incubator, pour l'élevage des enfants né avant terme, les dance martiniquaises, une grue de 45 mètres de haut avec un bras de 25 mètres au bout duquel le public, installé dans la nacelle, pouvait plané au-dessus du Parc des Attractions; un curieux et pittoresque village sénégalais.

Citons encore le "cyclone", un "scénic railway" d'une envergure exceptionnelle; un auto-skooter, l'Arche de Noé; the Whip, attraction vertigineuse, un looping électrique; le Cocktail pour ceux qui aimaient être secoués, le "village lilliputien", avec toute sa population de nains; les "charmeurs de serpents", les "Monstres géants", "Hollywood", "géants et nains", la Colonie nudiste", la "Roue géante", le "train fantome", le "Rigolarium", le "Moon travel", l'"auto-mur", "sous la cascade", la "Danseuse nue parmi les lions", "Barnum", etc., etc.

Signalons également, au sein de l'exposition, non loin des participations coloniales belges, le "Village indien" et , à coté du Restaurant indien, près des Souks, le "Jardin sous-marin". Enfin, au Parc forestier, des promenades en canot pouvaient être effectuées sur le lac.

Image

Le Zoo

L'un des plus important tronçons de l'enceinte des Attractions était occupé par le Zoo, installé par les soins de la Société du Jardin Zoologique d'Anvers et de M. Hagenbeck. Il avait été conçu suivant les principes qui avaient fait le gros succès de l'Exposition de Vincennes. Les animaux y étaient présentés en liberté, dans un cadre qui évoquait le milieu naturel de leur habitat.

De larges fossés s'ébattaient de jeunes ours blancs et bruns.

La seconde présentait un éléphant de mer qui pesait 3 tonnes et demi et dévorait, chaque jour, ses 200 kilos de poisson.

Plus loin, une fosse était réservée aux otaries, dont on suivra avec amusement les curieuses évolutions; cette fosse voisine avec celle réservée aux pingouins, non moins drôles dans leurs gestes.

L'importante cité des singes groupe quelques 400 bêtes, de variétés très diverses, dont certaines étaient particulièrement rares. La vie de ce petit monde, en apparente liberté, présentait un vif intéret et permettait de nombreuses observations.

On remarquait encore la grande volière, les pythons géants, les alligators, les lionceaux, petits tigres, etc....

Image
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
lemog
Messages : 1496
Enregistré le : 20 déc. 2005 02:30 pm
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par lemog » 18 nov. 2009 10:49 pm

Génial ce petit retour à l'expo de 1935... même si elle est assez méconnu, et finalement peu documenté... surtout "online" !

Quelques images supplémentaires concernant ces attractions :

Une échappée sur le parc des attractions :
Au fond, le scenic-railway de l'Himalaya, en premier plan, un manège d'avions.
Image

Attraction grue...
...la grue de 45 mètres de haut promène les visiteurs au-dessus du parc des attractions :
Image
Image

Le Parc des Attractions,
Scenic-railway ayant pour décor les cimes neigeuses de l'Himalaya :
Image

Le Waterchut :
Image

Les bateaux électriques (attention au court-circuit) :
Image

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 21 nov. 2009 11:47 am

C'est vrai Laurent que le manège des bateaux devait être électrisant.
En plus à la fin du tour il ne fallait pas être au milieu du bassin sinon soit vous aviez de bonnes bottes en caoutchouc soit vous attendiez que quelqu'un vous ramène vers le bord.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6218
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Les parcs d'attractions aux expositions

Message par worldfairs » 21 nov. 2009 10:44 pm

Le Parc d'Attraction à l'exposition internationale de Paris 1937.

Cet exposé a largement inspiré d’extraits de differents ouvrages sur l’expo 1937.

Et comme le disait Roger Baschet dans l'Illustration en 1937 : Aujourd'hui les organisateurs de toute exposition universelle ont peur que, dans l'immense dédale des industries, des sciences et des créations populaires, le public ne se perde et se lasse; et, suivant une formule inauguré par les Anglais à Wimbledon, ils prévoient un "parc d'attractions".

Image

La gamme la plus variée, mais plus complete des “sensations excessives” vous accueillait à l’esplanade des Invalides dès votre entrée dans la joyeuse enceinte cerclée de rails accidentés.

Il y avait le “Pèreballum” qui était un appareil compliqué, fait de deux grandes roués posées horizontalement à quelques mètres du sol et qui avaient la propriété de se redresser jusqu’à la verticale en entrenant dans leurs rotations imprévues une couronne de petites nacelles. Le “Rocket Speedway” précipitait pêlemêle les amateurs dans un bol d’acier qui leur donnait l’impression de tourner à 400 km/h.
Le “Star” était une balançoire géante dont les oscillations irrégulières laissaient les passagers dans la perpétuelle attente d’un looping… qui se produisait d’ailleurs de temps en temps.

Image
Le star

Le “manège d’avion”, animé de tous les mouvements latéraux et muni de “manches à balai” individuels, permettait aux pilotes d’un instant de s’initier aux manoeuvres de la montée et de la plongée. Et ceux qu’attiraient décidément les choses de l’air avait tout loisir de completer leur initiation en s’élançant en parachute du haut d’une tour, à laquelle ils restaient attachés par un cable freineur.
Le “Cyclone” (un scenic railway), qui était le morceau de tout concert; il avait ses fervents, qui avaient pratiqué tous les toboggans du monde et étaient capables de faire trois fois de suite un parcours de 1200 mètres agrémenté de chutes vertigineuses.

Image
Le cyclone

Mais le promeneur adulte connaissait pourtant, sans avoir à quitter l’esplanade des Invalides, une trève charmante à la ronde effrénée des machines secouantes; car rien n’est plus joli que la reconstitution d’une grande place de village de la vieille France autour de laquelle se groupaient les maisons typiques de nos provinces. Dioramas et produits régionaux culinaires ou artisanaux animaient cette evocation architecturale d’une sentimentalité authentique.
Les “souks” marocains et tunisiens offraient eux aussi au visiteur préalablement éberlué le refuge pittoresque de leurs négoces exotiques.

Image
Village Alsacien

Image
Un géant de 2,55m présentait un numéro avec une des habitantes du village lilliputien.

De l’autre côté de la Seine se trouvait la dépendance noble de la Foire aux grands excès de l’esplanade. Au Cours Albert Ier tout était calme. Fini le vacarne, dissipé le chaos, éteintes les lumières et meme un peu trop!

C’était ici le domaine de l’art, du sport et de la science.
A propos de la science, l’homme de verre révèlait a chacun l’étrange configuration des ses propres organes dépouillés de leur envelope charnelle. Les tableaux animés qu’on pouvait voir dans la galerie adjacente faisait comprendre le fonctionnement de chaque pièce de la mécanique humaine, usine puissance et fragile. Des appareils d’une subtile compléxité montraient les méfaits de certains liquides, délicieux et indésirables, sur le foie…

Image
L'homme de verre

Les infiniment petits avaient naturellement leur place, où l’on retrouvait sur l’écran les monstres familiers de jean Painlevé, element des faunes et des flores aquatiques grossis de 400 à 4000 fois pour être rendus intelligibles à nos yeux. Ces visions hors échelle de monde invisibles tendaient à consacrer le theme eternal de la lutte pour la vie.

Le planetarium était une demi-sphère où les spectateurs occupaient le plan diamétral. La périphérie de celui-çi n’était guerre inférieure à 150 mètres. Au centre de cette énorme coupole opaque et blanche un appareil, en forme d’écrevisse et de la taille d’un canon, braquait dans toutes les directions d’innombrables yeux de verre. Tout autour de la salle, en bas de la coupole, se déroulait un panorama silhoutant les toits de Paris.

D’abord l’éclairage s’anémiait peu à peu, faisant place à une lueur bleuâtre qui semblait naître derrière les ombre chinoises du pourtour. L’illusion de nuit et d’immensité céleste était crée en quelques instants avec une perfection surprenante.

Soudain, se projettaient dans le ciel obscur toutes les étoiles et planets réglementiares dont les mouvements étaient accélérés par rapport à leur rythme reel afin de réduire à trois minutes la durée de la nuit. Le lever de soleil conjugué avec la disparition progressive des constellations était une realization optique prodigieuse de vérité.

Image
le planétarium

Et nous touchons le domaine du sport : les sauts en 30 mètres à skis et les compétitions de toutes sortes faisaient triompher le muscle et la machine. Les connaisseurs y trouvaient leur compte.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité