Le pyrophone de Kastner de l'exposition de Vienne 1873

Vienna 1873 - Inventions, novelties and means of transport
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6308
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le pyrophone de Kastner de l'exposition de Vienne 1873

Message par worldfairs » 04 oct. 2009 04:49 pm

M. Frédéric Kastner, fils du savant musicien français, membre de l'institut, avait soumis à l'examen du jury de l'Exposition Universelle de Vienne 1873 un nouvel instrument de musique, qui 'a cessé d'attirer la curiosité de tous les visiteurs.

Le pyrophone pouvait être classé, soit parmi les instrument de physique, soit dans la section de musique. En effet, M. F. Kastner avait trouvé les élément de son invention dans une série d'expériences nouvelles qu'il avait entreprises sur les flammes chantantes. Il en a conclu un théorème important d'acoustique, que dans un mémoire présenté à l'Académie des sciences, de Paris, il avait énoncé de la manière suivante :
"Principe nouveau - Si dans un tube de verre ou d'autre matière, on introduit deux ou plusieurs flammes isolées, de grandeur convenable, et qu'on les place au tiers de la longueur du tube, comptée à partir de la base inférieure, ces flammes vibrent à l'unisson. Le phénomène continue de se produire tant que les flammes restent écartées; mais le son cesse aussitôt que les flammes sont mises en contact."

Lors donc, que l'on placera dans un tube deux flammes conjuguées , résultat de la combustion d'un gaz, si ces flammes sont écartées, le son se fera entendre; si, au contraire, elle se rapprochent, le son cessera instantanément.

Abandonnons, maintenant le domaine de la science pure, pour décrire l'heureuse application qu'a su en faire M. F. Kastner, à la fois musicien et physicien.

Le son, produit ainsi dans le tube de cristal, varie d'après les dimensions des tubes et la position des curseurs qui peuvent varier ad libitum. En plaçant, convenablement, autant de tubes qu'on le jugera nécessaire pour constituer un jeu d'orgue, en mettant en communication les tuyaux à l'extrémité desquels s'échappent les flammes avec les touches d'un ou plusieurs claviers, on aura constitué un véritable instrument de musique.

 Le pyrophone de Kastner de l exposition de Vienne 1873

Le dessin ci-dessus donne une vue d'ensemble d'un pyrophone, prêt à fonctionner. L'artiste n'a plus qu'à appuyer sur les touches et sur le pédalier pour en tirer des sons inconnus jusqu'à ce jour, imitant les voix humaines avec un timbre mystique, et susceptible de produire, dans la musique religieuse, les effets les plus merveilleux.

 Le pyrophone de Kastner de l exposition de Vienne 1873 - mécanisme

Le dessin ci-dessus montre une coupe de l'orgue à flammes. On y distingue le mécanisme ingénieux qui permet de rapprocher ou de séparer à volonté, les flammes conjuguées contenues dans chaque tube de cristal, c'est à dire, de produire ou d'arrêter, à volonté, les sons produits par la vibration des tubes.

En fin toujours sur ce dessin à gauche est représenté l'ensemble contenu dans les tubes de cristal. On distingue deux petits tuyaux métalliques servant à l'arrivée du gaz qui brûle à leur extrémité. Ces deux petits tuyaux se séparent dès que l'on appuie sur la touche correspondante; ils se rapprochent aussitôt que la pression cesse.

Le pyrophone a fonctionné, dans d'excellentes conditions, à laide de la combustion de l'hydrogène, gaz facile à préparer et d'un prix peu élevé. Il a été utilisé dans des concerts et employé principalement à l'accompagnement de morceaux de plain-chant.

L'inventeur, unissant les connaissances scientifiques à son savoir musical, espérait qu'il sera en mesure de substituer à l'hydrogène le gaz d'éclairage, que l'on pouvait ce procurer à l'époque encore plus facilement.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Vienne 1873 - Inventions, nouveautés et moyens de transport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité