Pavillon de Paris

Brussels 1958 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8614
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Pavillon de Paris

Message par worldfairs »

Texte du livre "Catalogue et Guide Officiel de la participation Française" de 1958

Paris a le privilège d’être la seule capitale à disposer d’un pavillon indépendant à l’Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles 1958.

La conception architecturale du pavillon est audacieuse : sa charpente, entièrement métallique et apparente, a exigé 300 tonnes d’acier; ses quatre façades sont uniquement revêtues de glaces (x 200 mètres carrés) et sa couverture est en matière plastiques, coulée directement sur support métallique. L’énoncé de ses dimensions illustre son importance : 45 mètres de longueur et 24 mètres de largeur pour une hauteur moyenne de 14 mètres.

Ce pavillon comporte trois niveaux :
Au niveau 0, sont installés, sur 890 mètres carrés, le restaurant de la section nationale et la présentation de l’Hôtellerie française.
Les deux niveaux supérieurs, + 4 mètres et + 9 mètres, reliés entre eux par un large escalier, constituent, avec 1 300 mètres carrés, le domaine proprement dit de l’exposition parisienne.

L’entrée principale s’ouvre au niveau + 4 mètres : là, se trouve la présentation qui s’efforce de recréer le climat, l’ambiance et, pourrait-on dire, 1’ « air » de Paris. Cette présentation constitue en effet une synthèse du goût parisien et des activités créatrices, traduite par une sélection des productions de haute qualité les plus caractéristiques de la Capitale.

Le niveau + 9 mètres, placé sous le signe de « L’Administration au service de la Cité », est plus spécialement consacré aux questions édilitaires et groupe, selon la devise de l’Exposition de Bruxelles « Technique et Humanisme », tous les projets et réalisations destinés à améliorer les conditions de vie quotidienne de la population de Paris et de la région parisienne.


Dès l’entrée, au niveau + 4 mètres, le visiteur est accueilli par la nef symbolique de Paris, œuvre du jeune sculpteur J.-P. Demarchi, et, au centre, par un vaste panneau de céramique dû à Édouard Pignon, évoquant le thème général de l’Exposition.

A droite, on découvre d’abord, dans le cadre d’une composition florale évoquant les Jardins de Paris due au Service des Parcs et Jardins de la Ville de Paris, les grandes réalisations de l’Architecture et de l’Urbanisme représentées par des maquettes des grands ensembles et édifices modernes administratifs, privés ou internationaux qui naissent dans Paris et sa banlieue, tels que le Centre National des Industries Techniques (C.N.I.T.) au Rond-Point de la Défense et le Palais de l’U.N.E.S.C.O., la Résidence universitaire d’Antony, des immeubles de luxe et des groupes de construction récente du type H.L.M.

Face à ce Paris vivant, en constante évolution, neuf panneaux rappellent les « grandes heures » de son passé. Devant un fond de décor gravé sur verre par Dubreuil des personnages sculptés par Auricoste évoquent quelques-uns des événements majeurs qui ont jalonné son histoire bimillénaire ; M. Héron de Villefosse, Conservateur en Chef du Musée de l’Ile-de-France, en a choisi les thèmes :
La légende de sainte Geneviève protégeant Paris (an 400);
L’inauguration de la Sainte-Chapelle par Saint-Louis, en 1248;
Henri IV et le Pont-Neuf;
Richelieu et la place des Vosges;
Louis XIV et les Invalides;
La Fête de la Fédération au Champ-de-Mars le 14 Juillet 1790 et La. Fayette.
Le sacre de Napoléon à Notre-Dame en 1804.
La Fête de la Victoire le 14 Juillet 1919 à l’Arc de Triomphe de l’Étoile et Clemenceau.
La Libération de Paris et la réception du général de Gaulle à l’Hôtel de Ville en 1944.

Toute proche, se tient la vitrine où est rassemblé un choix des productions les plus finement frappées par l’Administration des Monnaies et Médailles, comprenant les effigies de quelques Parisiens célèbres.

Au centre s’animent les visages des Parisiens saisis sur le vif par le photographe spécialiste Robert Doisneau. Ces visages forment une composition vivante, animée et rythmée par des mouvements qui s’efforcent de restituer la physionomie de la « rue » de Paris, symphonie visuelle et sonore du Paris de tous les jours. La musique concrète qui l’accompagne et forme le fond sonore du pavillon est composée par Arthuis.

Derrière ces Parisiens, décor quotidien de leur vie, les murs de la Ville et leurs couleurs sont évoqués par les affichistes Jean Carlu, Nathan, Jean Colin et Georget.

Au-dessus, sur un grand écran de 60 mètres carrés, un film en couleurs réalisé par P. Patry déroule les nuances et dit les douceurs des ciels de Paris.

Au sol, des fleurs comme celles qui émaillent la Ville, dans une composition due au Service des Parcs et Jardins.

A gauche, dans une large vitrine éclairée de l’intérieur scintillent les bijoux, joyaux et pièces d’orfèvrerie sélectionnés parmi les œuvres des plus grands spécialistes de la place Vendôme et de la rue de la Paix.

A la suite, sur les faces d’un ensemble polyédrique en glaces formant cristal, est présenté un choix de flacons de parfums précieux.
La partie arrière de la salle est aménagée en un salon de repos. En son centre, prend place la vitrine des émaux et des reliures rares.

A gauche, on peut effectuer les « Promenades de Paris » rassemblant le long des quais de la Seine ce qui fait l’enchantement du « flâneur des deux rives » : la boîte du bouquiniste, la vitrine des médailles, la boutique de l’antiquaire, symbolisée par une composition rassemblant quelques objets rares, à la manière d’une « nature morte ».

A droite, le Théâtre et les distractions du soir, composition mêlant le pittoresque « bistrot », le cabaret des chansonniers, le music-hall, la comédie, la danse, les concerts, et le Théâtre des Nations, création originale de Paris et affirmation de son rôle international.

Les activités les plus marquantes de la vie parisienne trouvent ici leur place dans une synthèse de la Haute Couture, évoquée par des drapés de tissus divers, et de la parure féminine, bijoux fantaisie, colifichets, sacs, gants, poudriers, etc. L’ensemble est présenté dans une vaste vitrine précédée d’un podium en bois précieux destiné, certains jours fastes, aux défilés de mannequins.

Dans une « Boutique du Tourisme », installée à dessein tout à côté de la présentation rappelant les loisirs de la vie parisienne, des « Hôtesses de Paris » accueillent les visiteurs qui peuvent, par exemple, retenir aisément leur table au restaurant ou leur fauteuil au théâtre afin de passer, trois heures plus tard, leur soirée à Paris. Cette « Boutique » comprend un bureau-comptoir, œuvre des élèves de l’École Municipale Technique Boulle, et un confortable petit salon attenant, dont les murs sont tapissés d’une sélection d’affiches sur Paris. Dans le même esprit, une composition ayant pour cadre le Grand Palais rappelle les grandes manifestations d’intérêt national se déroulant dans cet édifice : Salons de l’Automobile, des Arts Ménagers, des Artistes Décorateurs, etc.

Un plan de 27 mètres carrés en Plexiglas, gravé et peint, visible de nuit, situé au fond et à l’extérieur du salon de repos, donne, enfin, une idée globale de la topographie de la région parisienne.

A l’étage supérieur du Pavillon, au niveau + 9 mètres, prend place la présentation des diverses réalisations édilitaires de la Ville de Paris.

Là, sont exposés les grands thèmes de l’Urbanisme et leurs solutions déjà appliquées ou envisagées.

Comme l’indique le titre général, inscrit au frontispice qui en orne l’entrée, il s’agit de l’ « Administration au service de la Cité ».

On y trouve l’évocation des principaux problèmes se posant à une grande ville sur les plans les plus divers : celui de la Culture et de l’Enseignement, des Transports, de la Santé et de l’Hygiène publique, de la Sécurité et de la Circulation, de la Viabilité.

Au centre de la présentation, une zone circulaire, suffisamment isolée, a été réservée pour montrer quelques beaux spécimens de peinture et de sculpture sélectionnés par M. André Chamson, de l’Académie Française, Conservateur en Chef du Petit Palais et extraits des collections artistiques des musées parisiens, ainsi que le rappel de l’activité des bibliothèques sous forme de documents rares provenant de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris et de la Bibliothèque Forney, et d’objets ou manuscrits du Musée Carnavalet.

Autour de ce noyau central s’organise la présentation esquissée des réalisations les plus intéressantes et les plus spectaculaires des grands Services Techniques Parisiens.

Les services de Police et de la Voie publique, dans une présentation combinée, montrent les solutions apportées au problème « circulation-sécurité » avec un film de court métrage mettant en scène l’opération « zone bleue », le fonctionnement à la Préfecture de Police du centre de commandement des signaux de la circulation, l’hélicoptère de la Police, l’intervention de « Police-Secours », la circulation sur les berges de la Seine, les passages souterrains, les grandes voies nouvelles de la périphérie et la synchronisation de la signalisation sur les quais.

Complétant le film, des maquettes donnent quelques exemples concrets des solutions originales adoptées en matière de circulation, notamment place de l’Étoile.

Une série de panneaux de photographies illustrent les divers aspects de la protection exercée par les pompiers et une maquette verticale, animée, expose le plan d’intervention en cas d’incendie de l’Opéra.

Sont également présentés le Port de Paris, premier port fluvial français par le tonnage des marchandises, avec graphique de progression du trafic, une maquette de l’autoroute du Sud, la station d’épuration des eaux à Achères en une maquette horizontale montrant le schéma du fonctionnement de l’usine avec panneaux explicatifs et, en matière d’adduction d’eau, une photo des lieux de captage et des travaux entrepris pour subvenir aux besoins toujours croissants des Parisiens en eau potable.

La présence des Transports Parisiens est assurée par la R.A.T.P. grâce à une grande maquette mobile du terminus métro-autobus du château de Vincennes avec, en premier plan, deux des meilleures réalisations de prototypes de matériel : le métro sur pneus et le dernier modèle d’autobus.

Dans le domaine de la Santé, de l’Hygiène et de l’Aide sociale, la présentation consiste en :
Une maquette de la clinique médicale infantile de l’Hôpital des Enfants-Malades et des vues en couleurs de différents services hospitaliers de l’Assistance Publique;
Une maquette du projet de dispensaire central polyvalent, avenue Edison, à Paris, et un plan lumineux du réseau des consultations organisées par l’Office Public d’Hygiène Sociale du département de la Seine avec photos et textes explicatifs ;
Trois maquettes en volume sur le nouveau Service de Stéréotaxie de l’Hôpital Sainte-Anne, le projet de centre complémentaire de La Grange à l’Institut Gustave-Roussy, de Villejuif, et le nouveau pavillon de l’Hôpital psychiatrique de Chezal-Benoît, ainsi que des photos des différentes réalisations des services sociaux de la Seine.

L’effort fait par la Ville de Paris pour le développement du sport s’affirme dans la maquette de la Maison des Jeunes de la rue Mercœur, dans la présentation d’une carte de terrains de sport et d’éducation physique de la région parisienne avec, en illustration, quelques montages photographiques des meilleures réalisations existantes.

Les grandes écoles et collèges techniques municipaux (École Boulle, École des Arts Appliqués, École Estienne) assurent la présence de l’Enseignement sous la forme de quelques spécimens des travaux les plus réussis de leurs élèves : pièces d’ébénisterie, objets d’art et reliures.

Enfin, l’École de Physique et Chimie industrielles de la Ville de Paris présente un appareil ayant servi aux recherches de Pierre et Marie Curie ainsi que, dans un montage photographique, deux des appareils les plus modernes existant dans l’enseignement scientifique.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Retourner vers « Bruxelles 1958 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité