Les ascenseurs de la Tour Eiffel 1889

Paris 1889 - Inventions, novelties and means of transport
Répondre
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6135
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Les ascenseurs de la Tour Eiffel 1889

Message par worldfairs » 21 août 2009 06:51 pm

Voici un petite présentation de ascenseurs de la Tour Eiffel en 1889 paru dans le livre de l'exposition universelle de 1889.

Les personnes que la fatigue de gravir les escaliers de la Tour épouvantera auront la possibilité de prendre les ascenseurs. Il y en a quatre : deux dans les piles est et ouest et deux dans les piles nord et sud.
Les ascenseurs des piles est et ouest sont du système Roux et Combaluzier ; chacun d'eux élèvera cent personnes à la fois avec une vitesse de un mètre par seconde.

 Expo Paris 1889 - Ascenseur Roux et Combaluzier
Ascenseur Roux et Combaluzier

Ces ascenseurs, absolument nouveaux et étudiés spécialement pour la Tour Eiffel, offrent un aspect très curieux. Les cabines contenant les voyageurs montent et descendent suivant les poutres de la Tour, sans qu'un organe apparent laisse deviner d'où vient le mouvement.
Dans les piles nord et sud sont les ascenseurs Otis. Ce sont ceux qui sont généralement employés en Amérique. Leur principe est la grue hydraulique Armstrong. Dans un cylindre perpendiculaire lux arbalétriers se meut un piston, actionné par de l'eau prise dans un des réservoirs placés au second étage. Ce piston agit sur un chariot portant six poulies mobiles de 1m,40 de diamètre. Chacune de ces poulies correspond à une poulie fixe de même grosseur. Cela constitue un colossal palan, grâce auquel chaque mouvement d'un mètre du piston imprime à l'appareil élévatoire un déplacement de douze mètres.

 Expo Paris 1889 - Ascenseur Otis
Ascenseur Otis

Là, comme dans l'ascenseur Roux et Combaluzier, toutes les précautions sont prises pour éviter les accidents. Le wagon-cabine se meut, non pas en droite ligne, comme nos ascenseurs de maison, mais sur des rails le long d'un plan incliné. Il est muni de freins à mâchoire, qui l'arrèteraient instantanément, et, de plus, soutenu par six câbles en fil d'acier dont un seul pourrait supporter sans se rompre le poids de la cabine et des voyageurs.
Les ascenseurs Roux et Combaluzier arrêtent au premier étage de la Tour. Ce sont les ascenseurs Otis qui continuent du premier au deuxième étage, avec une vitesse de deux mètres par seconde, en emportant cinquante personnes dans la cabine. Ils montent donc au premier en une demi-minute, et, du premier au second étage, en une autre demi-minute en tout, une minute pour aller du bas au second, c'est le train express de la Tour Eiffel.

 Expo Paris 1889 - Ascenseur 1ère plateforme
Ascenseur 1ère plateforme

À la deuxième plate-forme, se trouve la gare de départ pour les ascenseurs Édoux qui conduisent à la troisième plate-forme.
Ceux-là ne sont plus en plan incliné comme les autres. Ils sont absolument verticaux et franchissent perpendiculairement les 160 mètres qui séparent le second étage du troisième, — une jolie distance comme l'on voit, et qui serait de nature à épouvanter si M. Eiffel n'avait pas particulièrement surveillé leur installation, de façon à rendre tout accident impossible. Le voyage, du reste, ne se fait pas d'une seule traite. Les 160 mètres ont été divisés en deux relais par un plancher intermédiaire où l'on change de cabine.
L'ascenseur vertical Édoux marche comme ceux de Roux et Combaluzier à raison de un mètre par seconde.
On peut affirmer, sans être démenti, que des centaines de mille de voyageurs,
des millions peut-être, se confieront à ces merveilleux appareils qui leur permettront de franchir les vertigineuses hauteurs de la Tour Eiffel.

 Expo Paris 1889 - Les ascenseurs de la Tour Eiffel 1889
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1889 - Inventions, nouveautés et moyens de transport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité