Galerie des Machines

Paris 1889 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 6 aout 1887"

galeriemachines.jpg

Le palais des machines sera construit du côté de l’École militaire et occupera toute la largeur du Champ de Mars. Le rectangle formé par ce palais a 422 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, soit une surface de 63,418 mètres carrés.

Les constructions comprennent une grande nef de 110m60 de largeur et de 45 mètres de hauteur, et des galeries latérales de 17m50 de largeur, avec premier étage auquel on arrivera par de vastes escaliers.

La grande nef centrale est constituée par des fermes de 110m60 de portée, sans appuis intermédiaires. C’est la première fois que l’on a la hardiesse de donner de telles dimensions à une charpente métallique, et nous croyons pouvoir affirmer que cette construction produira un immense effet et sera un des plus grands attraits de l’Exposition. Pour se faire une idée de la grandeur de ce palais des machines il faut supposer la place Vendôme couverte dans toute sa largeur, d’une seule portée, la toiture passant par-dessus la colonne, et la place Vendôme ayant quatre cents mètres de longueur.

galeriemachinesfig2.jpg

La plus grande charpente métallique exécutée jusqu’à ce jour est celle de Saint-Paneras à Londres ; elle a 75 mètres d’ouverture ; celle de 1889 la dépassera donc de beaucoup.

La longueur de cette nef est divisée en 19 travées : deux d’extrémité mesurant 25m295 ; seize intermédiaires, de 2lm50, et une travée au milieu, de 26m40. La grande nef comprend donc vingt fermes dont deux plus fortes aux extrémités.

galeriemachinesfig3.jpg

Les fermes sont articulées au faîtage et aux naissances, et elles sont reliées entre elles par douze pannes placées verticalement, et non pas normalement à l’arc de la ferme, à cause de leur hauteur.

Latéralement, les fermes sont réunies par des poutres à treillis au niveau du plancher du premier étage des bas-côtés, et sous le chêneau par des arcs à treillis et par des parties pleines avec châssis ouvrants. Chaque travée, comprise entre deux fermes, est divisée en quatre parties par trois longerons équidistants qui ont la même courbure que les fermes et qui servent à entretoiser les différentes pannes.

Au-dessus des longerons et des fermes se trouvent des petites pannes destinées à supporter les fers à vitrage.

On peut facilement suivre cette description générale en examinant la vue perspective (fig. 1) et l’ensemble des différentes travées (fig. 2).

Les tourillons des fermes sont en acier, les coussinets sont en fonte, le reste de la construction métallique est en fer.

Le palais des machines sera éclairé à l’électricité.

Détails d'une ferme. Nous avons dit que chaque ferme était articulée en trois points : aux naissances et an sommet. Cette disposition rend, le calcul plus simple, car on connaît ainsi exactement les points de passage des forces agissantes. De plus, le métal peut ainsi se dilater sans danger, les variations de température ayant pour effet de relever ou d’abaisser le sommet.

L’arc constituant la ferme a 3m 70 de hauteur depuis la partie inférieure jusqu’à la première panne. Depuis cette panne la hauteur de l’arc va en diminuant successivement jusqu’au sommet où elle est de 3 mètres.

La ferme est formée de deux âmes de 0m 450 sur 0m 009 écartées de 0m 550. Ces deux âmes sont assemblées à la semelle d’intrados qui a 0m 900 sur 0m007, et à la semelle d’extrados dont les dimensions sont 0m 800 sur 0m007, par quatre cornières de (100 X 100)/10
(fig. 3).

galeriemachinesfig4.jpg

Dans toute la partie comprise entre la quatrième panne et l’articulation au pied, les efforts sont les plus grands, aussi a-t-on renforcé tontes les sections par l’adjonction des semelles.

L’arc est divisé en panneaux de dimensions différentes ; entre deux pannes l’arc est fermé par trois petits croisillons et deux grands. La figure 4 montre le détail d’un petit panneau et d’un grand. Des fers à simple T constituent les croisillons.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 13 aout 1887"

galeriemachinesfig5.jpg

Chaque montant est dans le prolongement du rayon de Tare correspondant ; il est formé par une âme de 0m 006 et par quatre cornières de (80 X 60) / 7 (fig. 5).

galeriemachinesfig6.jpg
galeriemachinesfig7.jpg

Les panneaux de tête et de pied sont différents des autres. Le panneau de tête (fig. 7) a à résister à des efforts horizontaux de 74,950 kilogs en temps ordinaire ; avec une surcharge de neige, ces efforts sont de 114,360k ; et dans le cas d’un vent d’une vitesse moyenne de 40 mètres, ils sont de 110,840k. On a mis deux fortes contrefiches en forme de double T composé, qui, avec des plats de renfort, offrent une résistance suffisante à la poussée. La figure montre la fixation des coussinets aux âmes de l’arc.

Pour que pendant le montage les coussinets en fonte ne s’écartent, pas l’un de l’autre et n’abandonnent pas le tourillon, on placera des boulons dont les écrous ne seront pas serrés complètement. Cette disposition permettra à la dilatation ou à la contraction de se produire librement.

Le panneau de pied (fig. 6) est plein ; il a deux âmes renforcées par plusieurs plats.

Le panneau est relié au coussinet supérieur par une semelle en fer de 0m02 d’épaisseur fixée par quatre boulons.

Le coussinet inférieur repose sur un sabot en fonte ; une plaque de plomb de 0m005 d’épaisseur assure le contact parfait. Le sabot est relié aux fondations par six gros boulons de 2 mètres de long et de 0m 06 de diamètre (fig. 8 ).

Pour rendre facile le transport de la ferme au Champ de Mars on l’a divisée en parties de 5 à 6 mètres de longueur. Les joints de ces différentes parties se font au milieu de chaque grand panneau.

galeriemachinesfig8.jpg

Longerons. Nous donnons (fig. 9 ) le détail du faîtage des longerons. Les longerons, compris entre les pannes, sont au nombre de cinq, à la suite les uns des autres. Ils sont formés d’une âme de 0m 400 sur 0m006 et de quatre cornières de (70 x 70) /7.

A ses extrémités, chaque longeron est courbé à l’intrados pour venir rattraper la hauteur des pannes. Entre deux fermes, il y a trois séries de cinq longerons, ce qui fait que les pannes sont très bien entre toisées.

Les deux pannes qui se trouvent au faîtage devaient être reliées entre elles, mais il fallait aussi laisser un certain jeu, pour les dilatations ou pour le vent. Au droit de chaque longeron et pour chacune des pannes, se trouve une oreille en tôle et cornières.

galeriemachinesfig9.jpg

Entre les deux oreilles on place une feuille de plomb de 0m015 d’épaisseur. La dilatation pourra ainsi se produire, le plomb sera plus ou moins écrasé. Les deux oreilles sont reliées entre elles par six boulons dont les écrous ne sont pas serrés à fond, de sorte qu’il reste un peu de jeu. Les pannes de faîtage supportent un terrasson avec garde-fou. Le terrasson est fixé invariablement à la panne de droite et peut se mouvoir par l’intermédiaire de galets sur la panne de gauche.

Pannes. Les pannes, comme nous l’avons vu précédemment, sont au nombre de douze : deux pannes de faîtage avec chemin et garde-fou; huit pannes à treillis en forme de N ; et deux pannes pleines au droit des chêneaux.

L’adjudication des bas-côtés du palais des machines a en lieu le 18 juillet, en quatre lots; le 1er lot, à la Société nationale d’entreprise et de construction de travaux, avec un rabais de 0 fr. 20 % ; le 2e lot, à la Société des forges et ateliers de Saint-Denis, avec un rabais de 1 fr. % ; le 3e lot, à M. Robillard, avec un rabais de 0 fr. 20 % ; le 4e lot, à MM. Moisant, Maglin et Laurent, avec un rabais de 0 fr. 20 %.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 17 décembre 1887"

— Les fondations du palais des machines sont menées aussi rapidement que possible. Tous les pilotis sont enfoncés ; plus de la moitié des piliers sont terminés et sur un grand nombre de ceux-ci les boulons de fondation sont mis en place.

Pendant ce temps, on travaille activement dans les ateliers à la confection des fers qui doivent composer les immenses fermes de 115 mètres de portée.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 11 février 1888"

La maçonnerie des fondations du palais des machines est terminée depuis un mois, et les charpentiers s’installent sur ce chantier pour dresser les échafaudages qui serviront au levage des grandes fermes de 115 mètres. Nous donnerons dans un prochain numéro les dessins de ces échafaudages gigantesques qui se déplaceront à l’aide de galets.

Une grande quantité des fers de ce palais sont prêts dans les ateliers des divers constructeurs, et le levage pourra être commencé dans peu de temps.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 31 mars 1888"

Les échafaudages pour le levage du premier lot, dont la compagnie de Fives-Lille est l’adjudicataire, sont aujourd’hui terminés. Ceux du 2e lot dont l’adjudicataire est la Société des anciens établissements Cail suivent de près ceux du premier lot.

Une grande quantité de fers a déjà été apportée sur le Champ de Mars pour la construction de ce palais, et la mise au levage pourra être commencée aussitôt que les échafaudage seront complètement terminés.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 26 mai 1888"

Le montage des grandes fermes de 115 mètres de portée, qui constituent ce Palais, est commencé depuis un mois environ. Trois de ces fermes sont en place, et l’on peut maintenant se faire une idée de ce que sera ce Palais de 400 mètres de longueur, de 115 mètres de largeur et dont la hauteur maximum est de 45 mètres. Ce qui frappe à première vue, c’est l’extrême légèreté que présentent ces fermes. Le Palais des Machines et la tour Eiffel, seront certainement, au point de vue de la construction, les deux principaux attraits de l'Exposition.

Pour la mise au levage, on a divisé une ferme en quatre parties : on met d’abord en place les deux piliers avec leurs coussinets reposant sur les pivots ; chacun de ces piliers pèse 50,000 kilogs. puis on vient ensuite assembler dessus les deux autres tronçons qui pèsent chacun 45,000 kilogrammes et on les réunit au sommet par deux coussinets, qui embrassent un tourillon.

Le montage de ces pièces, d’un poids si considérable, a bien réussi. Quant aux appareils employés, nous les décrirons prochainement.

Tous les fers qui entrent dans la construction du Palais des Machines, sont fabriqués avec le plus grand soin dans les ateliers des divers constructeurs, et un grand nombre sont déjà apportés à pied d’œuvre. Le montage pourra donc être mené aussi activement que possible, et terminé dans les délais imposés par les cahiers des charges.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 24 novembre 1888"

Le montage da Palais des machines, qui présentait beaucoup de difficultés par suite des dimensions colossales de ses fermes, est terminé; six mois ont suffi pour élever cette grande nef de 420 mètres de longueur qui fera l’admiration de tous les visiteurs de l’Exposition.

Il reste encore à terminer les galeries latérales, les escaliers conduisant au premier étage de ces galeries et les pignons vitrés des deux fermes extrêmes.

Lorsque nous avons décrit les systèmes de montage employés par les deux adjudicataires : la Compagnie de Fives-Lille et la Société des anciens établissements Cail, nous avons dit que ces deux systèmes étaient également bons et rapides ; le résultat prouve que nous ne nous étions pas trompés. La Compagnie de Fives-Lille a commencé le 15 mars dernier la mise au levage de son lot comprenant dix fermes et neuf travées de couverture ; elle a posé ses derniers fers le 8 octobre. La Société des anciens établissements Cail a commencé le 11 avril ; elle a posé dix fermes et dix travées de couverture ; son montage a été terminé le 7 octobre. On voit donc que si la Compagnie de Fives-Lille a employé un système de montage pins élégant et plus hardi, en revanche, la Société des anciens établissements Cail, qui a monté une travée de couverture de plus, a mis 25 jours de moins que la Compagnie de Fives-Lille pour exécuter son travail.

On pose actuellement les colonnes en fonte destinées à supporter des poutres sur lesquelles se déplaceront des ponts roulants mus par l’électricité.

On travaille aussi à la décoration intérieure du Palais des machines ; toutes les parties de la couverture non vitrées, dont la surface s’élève à 18,000 mètres carrés, seront recouvertes de dix grands panneaux de 16 mètres de côté représentant les armes et les attributs des grandes capitales du monde et de cent vingt-quatre panneaux représentant les écussons des chefs-lieux de nos départements et ceux des grandes villes de l’étranger ; une sorte de trophée de produits et d’attributs, de plantes, de machines ou d’animaux, indique dans chaque panneau les richesses agricoles ou industrielles de la contrée.

Cet immense travail décoratif a été confié à MM. Alfred Rubé, Philippe Chaperon et Marcel Jambon, les décorateurs bien connus des grands théâtres de Paris.

L’atelier composé de cinquante peintres décorateurs est installé dans la partie des galeries des expositions diverses où eut lien le grand banquet des maires le 14 juillet dernier.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8189
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Galerie des Machines

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 2 février 1889"

Les galeries latérales à ce palais sont maintenant terminées, et les pignons vitrés des deux fermes extrêmes sont en bonne voie d’achèvement ; on est en train de poser les escaliers monumentaux qui conduiront au premier étage des galeries latérales.

La pose des colonnes doubles en fonte et des poutres qu'elles supportent est terminée ; c’est à ces poutres que seront fixées les transmissions de mouvement ; elles serviront aussi de voies pour des ponts roulants mus par l’électricité qui permettront aux visiteurs de circuler au-dessus des différentes machines exposées.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1889 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité