La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Paris 1889 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle de Paris 1889 et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 16 avril 1887"

Nous recevons l’avis suivant :
J'ai l’honneur de porter à la connaissance du public la composition du bureau du comité d’admission de la classe 63 (architecture, génie civil et travaux publics) à l’exposition universelle de 1889.

Président. M. Michau (entrepreneur de travaux publics, président du tribunal de commerce de la Seine).

Vice-président. M. Lagrange (directeur de l’École nationale des ponts et chaussées).

Rapporteur. M. Molinos (ingénieur civil).

Secrétaire. M. Courtois-Suffit (architecte diplômé, inspecteur des bâtiments civils).

Les demandes de renseignements concernant l’admission dans la classe 63 doivent être adressées au secrétaire (direction des comités d’admission à l’exposition universelle pavillon Rapp, Champ de Mars).


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle de Paris 1889 et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 23 avril 1887"

JURY DES BEAUX-ARTS POUR L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1889

L’élection du jury d’admission des ouvrages d’art à l'Exposition de 1889 a eu lieu, au Palais de l’Industrie, sous la présidence de M. Kaempfen, directeur des beaux-arts au ministère de l’instruction publique.

Aux termes de la décision prise d’un commun accord par M. Lockroy, ministre du commerce, et M. Berthelot, ministre de l'instruction publique, ce jury est composé de: un tiers de membres de l’Académie des beaux arts, un tiers nommé par le ministre, et enfin un tiers de membres élus.

Nous rappelons les noms des membres de l’Institut appelés à en faire partie.

Ce sont : MM. Bonnat, Bouguereau, Boulanger, Breton, Cabanel, Cabat, Delaunay, Gérôme, Hébert, Lenepveu, Meissonier, Muller, Signol et Robert Fleury, pour la peinture ;
MM. Barrias, Bonnassieux.Cavelier, Chaplain, Chapu, Dubois, Falguière, Guillaume et Thomas, pour la sculpture ; MM. André, Bailly, Daumet, Diet, Garnier, Ginain, Questel et Yaudremer, pour l’architecture ; et enfin MM. Berlinot, François, Henriquel Dupont, pour la gravure.

Nous rappelons également les noms des membres nommés par le ministre. Ce sont : MM. Arago, Benjamin Constant, Clément, Gormon, Français, Harpignies, Bavard, Ben-ner, Laurens, Lefebvre, Mantz, Moreau, Puvis de Chavannes et Rousseau,pour la peinture; MM. Burty, David, Degeorge, Delaplanche, Frémiet, Lafenestre, Mercié, Millet et de Ronchaud, pour la sculpture ; MM. de Baudot, Bœswillwald, Comte, Guillaume, Lisch, Moyaux, Poulin et Ruprich Robert, pour l’architecture, et enfin MM. le vicomte Delaborde, Bédouin et Sirouy, pour la gravure et la lithographie.

Voici le résultat du dépouillement du scrutin pour les membres élus dans la section d’architecture ;
Section d'architecture 8 jurés à élire. — Nombre de votants : 77. Ont été nommés: MM. Pascal, 54 voix; Coquart, 53 voix ; Ancelet, 52 voix ; Raulin, 50 voix ; ilayeux, 38 voix ; Guadet, 32 voix ; Normand, 30 voix; Thierry, 25 voix.
Viennent ensuite : MM. Laloux, 24 voix ; Corroyer, 22 voix; Hénard, 48 voix; Loviot, 15 voix ; Sedille, 12 voix.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle de Paris 1889 et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 30 avril 1887"

Cette semaine, a eu lieu, au palais du tribunal de commerce, l’adjudication en deux lots des fermes métalliques de la grande nef du palais des machines, au Champ de Mars.

Cette adjudication était une des plus importantes, les travaux étant évalués à 3,227,142 fr.

Le premier lot a été adjugé à M. Duval, directeur général, agissant au nom de la Compagnie de Fives-Lille, moyennant un rabais de 0 fr. 20 %.
Le second lot a été adjugé, moyennant un rabais de 0 fr. 10 %, à M. de Bange, directeur général, agissant au nom de la Société des anciens établissements Cail.

M. le ministre du commerce et de l’industrie ayant manifesté le désir de voir la Ville de Paris organiser une exposition spéciale à l’Exposition de 89, M. Poubelle, préfet de la Seine, a chargé une commission d’étudier cette question. Cette commission vient de déposer son rapport. La Ville de Paris pourra, pour son exposition particulière, disposer d’une superficie maxima de 3 000 mètres sur la terrasse du Champ de Mars, en face de la galerie conduisant aux machines et vis-à-vis de l’emplacement réservé aux expositions spéciales du ministère des beaux-arts.

La dépense occasionnée par la participation des différents services municipaux à cette Exposition s’élèverait, pour les deux préfectures et l’Assistance publique, à la somme de 357,200 fr.

En outre, pour installation et frais généraux, une somme égale à celle déjà allouée en 1878 pour le même objet, soit 180.000 fr., est accordée, ainsi qu'une somme de 50,000 fr. comme réserve pour dépenses imprévues.

La dépense de la construction étant évaluée à 300,000 fr., il en résulte que l’exposition spéciale de la Ville de Paris coûtera à elle seule 887,200 fr.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 21 mai 1887"

La Tour Eiffel

La question de la tour Eiffel n’est pas encore résolue , — à peine la terre accouche-t-elle de cette énormité que son existence est mise en péril. Voici, en effet, deux propriétaires de terrains sur lesquels des hôtels particuliers ont été édifiés, qui soutiennent que la construction de la tour porte atteinte à leurs droits ; une action est engagée contre la Ville pour faire arrêter les travaux, et la première Chambre est saisie de cette affaire qui fera certainement quelque bruit et dont la solution ne manquera pas d’embarrasser quelque peu les juges ,quelle que soit la science profonde des magistrats de la première Chambre et en particulier de M. Aubépin, président.

C’est qu’en effet le contrat des propriétaires riverains du parc du Champ-de-Mars contient une clause difficile à concilier avec l’existence, pendant un assez grand nombre d’années après l’exposition projetée, vingt ans au moins, de la tour en question ; il est dit, dans ce contrat, qu’en cas d’exposition universelle l’usage gratuit du parc du Champ-de-Mars sera concédé à l’Etat, à la charge de le rendre dans sa condition primitive. — Sera-ce rendre le parc du Champ-de-Mars dans sa condition primitive que d’y laisser subsister, après l’exposition, cet ouvrage monstrueux deux fois plus élevé que la plus haute pyramide ? L’objet nous semble assez volumineux pour susciter quelques sérieuses réflexion avant de répondre par l’affirmative. La cause de Mme la comtesse de Poix et de Mme Bouruet-Aubertot a d’ailleurs été admirablement présentée par Me Oscar Falateuf.

La réponse de Me du Buit manque en droit sur plus d’un point. M'du Buit s’étonne que les demanderesses s’adressent à la Ville alors que c’est l’Etat qui construit la tour. — A la rigueur l’existence de la tour pourrait être admise pendant la durée de l’exposition, même aux termes du contrat de vente, mais après, n’est-ce pas la Ville qui devient la propriétaire et n’est-ce pas elle qui assure l’existence de la tour, al n qu’elle aurait dû, au contraire, en assurer la disparition aussi t : après l’exposition ? — D’ailleurs qui a vendu à Mme la comtesse de Poix et à Mme Bouruet-Aubertot, est-ce la Ville ou l’État ' Un autre point sur lequel nous nous permettons également un légère critique,, c’est lorsque Me de Buit semble alléguer que la tour Eiffel n’est qu’un ouvrage imperceptible et quelque peu diaphane : la tour, a-t-il dit, ne repose sur le sol que par quatre piliers de 30 mètres de façade et séparés par des arcades de 100 mètres de largeur et de 50 mètres de hauteur, elle est construite en fer à claire-voie, ce n’est donc pas un monument qui dérobe la vue? — Au contraire, Me du Buit ; les aveugles ne s’en plaindront certes pas, mais nous pouvons affirmer que ceux qui ne le sont pas ne concilieront pas de même.

Nous tiendrons les lecteurs au courant de cette intéressante affaire qui doit revenir à l’audience du 21 mai pour les conclusions du ministère public.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 21 mai 1887"

M. Sauvestre, l’architecte de la tour Eiffel, vient d’être nommé architecte de la section coloniale française à l’Exposition de 1889.

Cette exposition se composera d’un palais central de 1,800 mètres, accompagné de pagodes hindoues et cambodgiennes, de villages habités par des nègres africains des bords de l’Ogooué et du Congo, envoyés par M. de Brazza ; d’un palais cochinchinois. d’une maison créole, d'un lac intérieur portant pirogues et sampans, et bordé de cases et de huttes sénégaliennes, le tout en matériaux des différents pays.

— Les divers jurys des beaux-arts, à l’Exposition de 1889, se sont réunis au palais des Champs-Elysées pour procéder à la nomination de leurs bureaux respectifs.

Le jury des classes 1 et 2 (peinture, dessin, aquarelle) a composé son bureau comme suit : président, M Aleissonnier; vice-président, M. Bouguereau ; rapporteur, M. Tony Robert-Fleury; secrétaire, M. Humbert.

La classe 3 (sculpture) a nommé : président, M Guillaume; vice-président, M. de Ronchaud ; secrétaire-rapporteur, M. Lafenestre.

Le bureau de la classe A (architecture) se compose de : président, M. Bailly; vice-président, M. Garnier; rapporteur, M. Pascal; seerétaire, M. Mayeux.

Les graveurs (classe 5) ne s’étant pas trouvés en nombre, l’élection de leur bureau est renvoyée au lundi suivant.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 4 juin 1887"

— La première chambre du tribunal civil a rendu son jugement dans la procès relatif à la tour Eiffel, dont nous avons rendu compte.

Mme Bouruet-Aubertot et M. le comte de Poix ont été déboutés de leur demande contre la Ville de Paris, tendant, comme on sait, à empêcher la construction de la tour projetée et môme à faire ordonner la démolition des travaux commencés.

Le jugement se fonde notamment sur ce que la Ville de Paris, en concédant aux propriétaires riverains du Champ-de-Mars un droit de vue et d'accès sur le parc existant, ne s’est pas interdit d’y élever des constructions ; qu’un pareil droit constituerait au profit des propriétaires une véritable servitude qui ne peut être prouvée que par un titre et que la Ville de Paris n’a, en somme,

manqué à aucun des engagements qu’elle a pris vis-à-vis des acquéreurs des terrains du Champ-de-Mars.

Mme Bouruet-Aubertot et M. de Poix ont été condamnés aux dépens du procès.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 30 juillet 1887"


CONCOURS
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1889

Un concours est ouvert entre les constructeurs français pour la construction et l’exploitation d’un réseau de chemin de fer destiné à la circulation des voyageurs dans l’enceinte de l’Exposition. Il sera clos le 31 août à 4 heures du soir. Pour prendre connaissance du tracé de ce chemin de fer, du programme du concours et des clauses et conditions relatives à la concession de la construction et de l'exploitation, s’adresser de 2 à 5 heures à la direction générale de l’exploitation (bureau du service mécanique et électrique), 80, rue de Varenne.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 12 novembre 1887"

LA FONTAINE DE LA TOUR EIFFEL

Au sujet d’une nouvelle parue dans notre dernier numéro, nous recevons la lettre suivante, que nous trouvons fort spirituelle :

Monsieur,

Voulez-vous me permettre une petite réflexion au sujet de ce que je lis dans votre dernier numéro, concernant la fontaine projetée sous la tour Eiffel?

Chaque socle supporte une figure de femme personnifiant une des parties du monde, avec l’expression et l’attitude qui lui sont propres. — Des plis formes par les draperies, et des anfractuosités réservées dans les rochers, l’eau s'épanchera naturellement dans la vasque, d’où elle tombera eu nappe dans le grand bassin.

Je vous avoue que je me fais difficilement à cette idée de voir les cinq parties du monde au milieu de l’eau ; est-ce une allusion an grand déluge passé ou à un futur déluge?

Je ne puis me faire à l’idée de voir, par exemple, la figure de femme personnifiant l’Asie, voluptueusement étendue sur de moelleux coussins et fumant son narghilé inondé par les chutes d’eau.

Comme on ne peut la représenter aspirant la fumée du narghilé, on verra peut-être aussi sortir un jet d’eau de l’embouchure ?
Cela pourrait passer pour une réclame.

Après tout, ce jet ne serait pas plus surprenant que ne le seront ceux sortant des draperies. J’ai bien vu l’eau sortir des anfractuosités de rochers, mais jamais de draperies.

Mais en y mettant de la bonne volonté tout peut s’expliquer.

Les roches des anfractuosités desquelles sort l’eau sont parfois tapissées de mousse ou de toute antre végétation. -— Or l’eau sortant de roches tapissées peut bien sortir de tapisseries drapées ou de draperies tapissant... Mais l’explication est joliment forcée et ne me satisfait nullement.

Voir l’eau sortir de draperies, je crois que cela ne s’est jamais vu... Enfin! on n’a jamais vu non plus de tour Eiffel et puisque la fontaine doit accompagner la tour Eiffel, il faut bien qu’elle ne ressemble pas à celles faites et à faire.

Veuillez agréer, etc.


Pas plus que notre correspondant, nous n’avons trouvé facile ni même décent de cherchera nous représenter trop exactement ces parties du monde qui, sous les plis de leurs draperies, trouveront moyen d’épancher l’eau naturellement. Mais qu’il n’en accuse pas une trop grande hardiesse de notre imagination; cette conception énigmatique, reproduite par nous, est présentée par la vénérable Gazette des Beaux-Arts; et sa vertu connue est garante de la pureté de ses intentions. Honny soit donc qui mal y pense !

Encore avons-nous pris soin d’expurger le style de cette Revue, si chaste d’ordinaire ; car elle nous promettait, en plus du nombre des statues allégoriques qui doivent orner cette extraordinaire fontaine : « Le Jour, la Nuit et l’Amour, en un mot toutes les phases delà. vie. » La respectable Gazette vl en connaît pas d’autre, paraît-il ; qui l'eût cru ?

Ce que c’est que l’approche d’une exposition ! Voilà un recueil, austère à l’ordinaire, qui se met lui-même à fredonner maintenant , la gaudriole ne lui déplaît plus, il s’est aperçu que :

Et la nuit et le jour,
Le monde fait l’amour !

Et il le dit.

Mais, comme cette fille respectueuse de l’antiquité, nous avions cru convenable de voiler ce délire patriarcal, et nous avions biffé les phases de la vie. Reste, l’épanchement naturel dans le grand bassin ; mais nous ne pouvions en arrêter complètement le cours. Nous verrons à l’œuvre ces figures de femmes.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 26 novembre 1887"

LA FONTAINE DE LA TOUR EIFFEL (suite)

Monsieur,

Au risque de passer pour trop spirituel, je viens vous adresser un dernier mot au sujet de la fontaine. — Vous ferez ce que vous voudrez de ces notes qui n’ont aucune prétention.

Ainsi il est bien décidé qu’une fontaine monumentale sera construite sous la tour Eiffel et que cette fontaine comprendra des figures de femmes personnifiant les cinq parties du monde.

Eh bien, dussé-je être traîné aux gémonies, et bien que sans la moindre autorité, je désapprouve et le choix de l’emplacement et l’idée de la composition.

Le choix de l’emplacement, parce qu’étant donnée l’orientation N.-O. — S.-E. de l’axe du Champ-de-Mars, la fontaine sera le matin dans l’ombre de la pile arbalétrier n° 2, sur le milieu du jour dans l’ombre de la pile n° 3, l’après-midi dans l’ombre de la pile n° 4.

Dans ces conditions on manquera un des meilleurs effets que donnent les jeux-d’eau : décomposition et réflexion de la lumière par les jets et par les chutes.

En outre, l’ensemble monumental de la fontaine avec ses jets-d’eau et ses chutes interceptera la vue des visiteurs qui, depuis la partie centrale du Trocadéro jusqu’à la tour, ne pourront voir l’ensemble des palais que par l’ouverture des grands cintres de la tour.

Quant à la composition, je pense, si la fontaine monumentale est indispensable, que l’on pourrait trouver tout autre chose valant mieux que la personnification des cinq parties du monde.

Si l’on tient tant à cette personnification, qu’on la fasse, mais ailleurs qu’à la fontaine et en donnant aux figures des attributs parlants.
Si messieurs les artistes ne trouvent pas, voici mon projet; je vous le donne sans demander de récompense, pas même l’épingle attachant le ruban des décorations Wilson.

L’Europe serait représentée par une femme, le sein déchiré par ses propres enfants cherchant à s’entrainer, pendant qu’elle en envoie quelques-autres à l’Asie et à l’Afrique personnifiées par deux ogresses dévorant les petits Européens.

L’Amérique serait personnifiée par une vigoureuse luronne, dure an travail, au milieu de grandes richesses.

Enfin l’Océanie serait représentée par une statue ébauchée à peine dégrossie, par des convicts, forçats et libérés.

Mais revenons à la composition de la décoration de la fontaine.

Eh quoi, ne pourrait-on trouver autre chose plus en rapport avec le but à atteindre?

Si l’on ne trouve pas mieux que ce qui a été fait, que l’on copie. J’estime que lorsque l’on veut ne pas faire comme les antres, ce doit être à la condition de faire mieux. Si donc on ne trouve pas mieux, eh bien qu’on reproduise pour la millième fois les Neptunes, les Néréides, les Tritons, les Naïades et quantité de dieux des eaux avec ou sans accompagnement d’animaux plus on moins aquatiques.

Si l’on ne veut pas et s’il faut absolument de l’eau sons la tour, eh bien qu’on y mette le petit navire frété et voilé d’argent des armes de la bonne ville de Paris.

Car les bateaux sont faits pour aller sur l’eau. Ou bien qu’on agrandisse le bassin et qu’on demande un cuirassé à l’Etat.

Veuillez agréer, etc.

Th. L.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8101
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: La génese de l'Exposition Universelle et de la Tour Eiffel

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 10 mars 1888"


PAVILLON BOLIVIEN A L’EXPOSITION DE 1889

Nous complétons les renseignements que nous avons donnés dans notre dernier numéro.

L’emplacement réservé à la République bolivienne est situé dans le parc du Champ-de-Mars, à droite de la tour Eiffel ; il mesure 20 mètres de largeur sur 40 mètres de profondeur.

Les dépenses totales de construction ne devront pas dépasser 80,000 francs.
Les projets devront comprendre : les plans, coupes, élévations à l’échelle de 0m01 par mètre, et une perspective générale, ainsi qu’un devis descriptif des frais de construction de tout l’édifice, établi d’après la série de la Ville avec un rabais dont le quantum est laissé à l’arbitre des auteurs.

Le jury sera composé des membres du comité exécutif, institué à Paris par la Bolivie, assistés du délégué technique du gouvernement bolivien à l’Exposition de 1889.

Les projets doivent être anonymes et adressés à M. L. Salinas Vega, chargé d’affaires, 8, rue de Berri.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1889 - Informations, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité