Grille en fer forgé par Barnard et Bishop

Paris 1867 - Arts, design, fashion
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6481
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Grille en fer forgé par Barnard et Bishop

Message par worldfairs » 13 févr. 2019 07:27 pm

Texte et illustrations de "Les merveilles de l'Exposition de Universelle de 1867"

La belle grille en fer forgé dont nous donnons ici deux vues est destinée à être posée à l’entrée d’un jardin ou d’une terrasse. Le double but que s’est proposé l’auteur de cette pièce remarquable a été de produire une œuvre agréable à l’œil et fournissant, en même temps, â l’art de travailler le métal des motifs de déployer toutes ses ressources. On nous paraît avoir pleinement réussi.

Le dessin du grand panneau est clair dans sa richesse, élégant et Léger; les enroulements des piliers et les dentelures des montants sont ingénieusement trouvés et bien d’ensemble.

Paris 1867 - Arts, design, mode - Grille en fer forgé par Barnard et Bishop - Grille en fer forgé, par Barnard-Bishop et Barnard frères de Norwich (Angleterre) - grilleferforgebarnardbishop.jpg
Grille en fer forgé, par Barnard-Bishop et Barnard frères de Norwich (Angleterre)

Il est possible que l’artiste ne se soit pas tout à fait affranchi dans certains détails de l’influence qu’une familiarité trop grande avec certains styles exerçait sur lui; mais son ouvrage n en demeure pas moins d’un style nouveau et n’a pas de précédent dont on puisse dire qu'il le reproduit. Le dessinateur a voulu éviter le principe symbolique qui, dans l’art du moyen âge, sert à exprimer des idées mystiques; et il n’a pas recouru à la nature pour la reproduire, mais seulement pour y puiser des idées et des formes dont il a fait les servantes de l’art.

Dans les ouvrages tors des montants et des portes on a pris le chêne américain et l’aubépine pour types, mais la nature n’apparaît ici que comme une indication générale; en un mot on a fait de la décoration.

Les panneaux, dans les parties inférieures des trumeaux, soutiennent des ornements tirés du blé, du bluet, de l’avoine, de l’orge, du pavot des champs, de la vigne, de la rose, de l’iris pourpre, de l’aconit, du géranium sauvage et d’autres fleurs. N’est-il pas merveilleux qu’avec du fer, ce métal fort, ce métal dur et rude, l’art soit parvenu à créer des fleurs légères et charmantes?

Les panneaux supérieurs des trumeaux portent diverses espèces de bruyères exécutées aussi au repoussé.

Les panneaux des parties supérieures des portes sont ornés d’emblèmes représentant le Printemps, l’Eté, l’Automne et l’Hiver. On y voit que la branche nue, la branche qui n’a que des bourgeons et des fleurs, et la branche garnie d’un feuillage touffu sont également décoratives.

Les panneaux supérieurs des portes sont ornés d’un côté d’hirondelles et d’autres oiseaux, de papillons, de hannetons, etc., de fleurs de pommier et d’amandier; de l’autre côté, les panneaux correspondants représentent le Jour et la Nuit, l’un à l’aide de belles-de-jour, de chèvrefeuilles, d’un soleil et d’une alouette; le lierre, le sapin, la lune, le hibou et la chauve-souris symbolisent la Nuit.

Paris 1867 - Arts, design, mode - Grille en fer forgé par Barnard et Bishop - Grille en fer forgé, par Barnard-Bishop et Barnard frères de Norwich (Angleterre) - grilleferforgebarnardbishop1.jpg
Grille en fer forgé, par Barnard-Bishop et Barnard frères de Norwich (Angleterre)

Le tout est exécuté en fer forgé de première qualité. Les ouvrages tors sont du meilleur fer de Lowmoor et du meilleur fer au charbon de bois. Chaque feuille, chaque vrille, chaque brindille, chaque branche a été coupée, contournée, mise en relief à la main au moyen du marteau, des pinces, des cisailles et de l’emporte-pièce sans qu’en aucun cas on ait fait usage ni du dé, ni du poinçon, ni du moule, ni de la matrice; le tout est corroyé ensemble et maintenu par des bandes de fer forgé.

Les panneaux en relief sont aussi tous faits de feuilles de fer au charbon de bois de première qualité. De chaque côté on a tracé d’abord le dessin sur la plaque qui a été placée sur un tablier de fer détrempé, puis on a travaillé le revers avec des marteaux et des emporte-pièce; la face a été achevée avec les mêmes outils.

Ce beau travail qui sort des ateliers de MM. Barnard-Bishop et Barnard frères de Norwich a été dessiné par M. Thomas Jeckyll, membre de l'institut royal des architectes britanniques. Il figurait à l’Exposition avec divers objets d’un grand mérite que nous regrettons de ne pouvoir décrire et même reproduire ici, mais dont nous rappelons avec plaisir les principaux. C’étaient un lavabo en fer forgé, du style du quatorzième siècle; un support de lampe ou de jardinière en fer forgé à tige torse, le couronnement tout en feuillage; une jardinière tripode en fer forgé; une corbeille en fer forgé avec miroir, les parties ornées en fer courbé et tordu à froid; un noyau d’escalier; une partie de la crête de la grille1 de Sandringham (résidence du prince de Galles). On y a introduit comme motif de décor la rose d’Angleterre, le chardon d’Ecosse et la nèfle d’Irlande. Tous ces travaux faisaient le plus grand honneur à MM. Barnard et Bishop.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Arts, design, mode »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité