Exposition de MM. Albaret & Cie

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6495
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Exposition de MM. Albaret & Cie

Message par worldfairs » 16 janv. 2019 05:14 pm

Texte et illustrations de "Les merveilles de l'Exposition de Universelle de 1867"

En présence de ses formidables machines qui, sans cesse, agitent leurs chaînes, étendent leurs bras monstrueux, soulèvent des poids énormes, poussent en avant leurs corps gigantesques, soufflant, rugissant, vomissant du feu et des nuages, en présence de ces léviathans de fer, l’homme se sent grand. Voilà donc son ouvrage ! La nature ne peut lui résister ! Il franchit les distances avec la rapidité du vent ; il a des ciseaux qu’un géant de cent pieds manierait avec peine; il tord, il déchire, il façonne le plus dur métal comme il ferait un roseau...'. Il peut tout! Les instruments aveugles de sa volonté sont les bons génies de l’époque, ils sont les véritables pionniers du progrès; c’est par eux que les quantités de force et de temps nécessaires à la production d’un effet, devenant moindres, l’objet fabriqué devient moins cher; or, le bon marché c’est la grande question sociale.

Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions - Exposition de MM. Albaret & Cie - Vue d'ensemble de l'exposition de MM. Albaret & Cie - expositionalbaret&cie.jpg
Vue d'ensemble de l'exposition de MM. Albaret & Cie

Parmi tant de machines d’une puissance et d’une utilité merveilleuses, on a généralement remarqué celles de MM. Albaret et Cie, de Liancourt (Oise). Leur maison, fondée il y a vingt-cinq ans par M. Duvoir, est aujourd’hui l’une des plus importantes de l’Europe, pour la construction des machines agricoles. C’est beaucoup grâce à eux qu’en France l’agriculture a aujourd’hui à son service les machines les plus perfectionnées. L’usine de Liancourt, d’où sont sortis les locomobiles, machines à vapeur, hache-paille, coupe-racine, manèges, batteuses, etc., qu’elle a exposés et dont nous donnons le dessin, est un monde. Elle comprend une fonderie" de fer et de cuivre, des ateliers de forge, de chaudronnerie, d’ajustage, de tour, de montage, de menuiserie et de charronnage ; l’outillage est des plus complets ; près de cinq mille machines à battre, et de mille machines à vapeur, hors ligne pour l’intelligence de la conception et l’exécution parfaite, sont sorties de Liancourt , où se construisent aussi des machines destinées à l’industrie : la locomotive routière de M. Albaret, qu’on a vue au Champ de Mars, est une œuvre très-bien étudiée qui nous a paru le plus complet des engins de ce genre. La large part qu’a prise M. Albaret, ingénieur civil, dans les progrès de la machinerie agricole ont été constamment reconnus et récompensés : de 1861 à 1866, il a obtenu quatre-vingt-neuf médailles d’or, dont deux grandes médailles d’honneur aux concours de Lille et de Laon. Il vient de recevoir à l’Exposition la médaille d’or, et d’être nommé, comme son prédécesseur, chevalier de la Légion d’honneur.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité