L'encyclopédie le Magasin Pittoresque

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6431
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

L'encyclopédie le Magasin Pittoresque

Message par worldfairs » 05 janv. 2019 04:40 pm

Texte et illustrations de "Les merveilles de l'Exposition de Universelle de 1867"

Une de nos publications préférées, c’est le Magasin Pittoresque. Nous ne connaissons point d’encyclopédie qui convienne mieux à la fois à la jeunesse et à l’âge mûr, et qui s’adresse aussi directement aux personnes de toutes les conditions et de toutes les professions. Ajoutons qu’elle est un enseignement moral continu en même temps que tout instructive, qu’elle est savante et artistique.

Disons aussi que le Magasin Pittoresque s’est non-seulement maintenu à sa propre hauteur, mais qu’il a en quelque sorte devancé les progrès de la typographie et de la gravure, tant il a habilement saisi les améliorations à introduire dans ces arts.

Ses gravures comptent aujourd’hui parmi les meilleures qui soient éditées périodiquement.

En voici deux fort diverses. L’une est un paysage avec bêtes et gens, d’après Charles Jacques, le peintre de la nature, que tous les ans le public accueille avec plus de faveur aux expositions annuelles. L’autre est un bijou ancien, remontant au dix-septième siècle : c’est une magnifique montre en or guilloché ; elle est accompagnée de sa chaîne et représentée sous plusieurs aspects.

Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions - L'encyclopédie le Magasin Pittoresque - La gardeuse de moutons, par Jacques - bergeremoutonjacques.jpg
La gardeuse de moutons, par Jacques

M. Rouget a compris le sentiment dans lequel M. Charles Jacques travaille et il a admirablement rendu son faire. C’est rude, sincère et vivant. En même temps toute la poésie que la nature exhale par elle-même, toute la poésie qui n’est pas de pure imagination, notre excellent paysagiste s’en imprègne et la transmet ensuite au bout de son pinceau au spectateur. Quoi de plus vrai et aussi de plus poétique, de plus rêveur que cette petite paysanne, que cette grande brebis blanche qui regarde au loin avec distraction tandis que son agnelet la tette avec gloutonnerie. C’est l’automne à la fin des beaux jours; les arbres sont dénudés ; Jacqueline a déjà un manteau d’hiver. A qui pense-t-elle, pauvre petite? à ses amis, sa brebis, ses agneaux et son lourd bâton. Que fera-t-elle demain ? Ce qu’elle fait aujourd’hui, jusqu’à ce qu’elle soit assez forte pour servir à la ferme. Salut, bonne petite paysanne, beaux mouton à la laine fournie, pré vert, branches sans feuilles, toits de chaume, vous êtes la vie calme et douce. Oui, la paix de l’âme, voilà l’impression que l’on reçoit des belles peintures de M. Jacques ; elle se retrouve encore dans la gravure de M. Rouget.

Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions - L'encyclopédie le Magasin Pittoresque - Montres XVIIe siècle - montre17siecle.jpg
Montres XVIIe siècle
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité