La Machine à coudre silencieuse

Paris 1867 - Inventions, novelties and means of transport
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6419
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

La Machine à coudre silencieuse

Message par worldfairs » 28 déc. 2018 06:10 pm

Texte de "L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée"

Paris 1867 - Inventions, nouveautés et moyens de transport - La Machine à coudre silencieuse - machinecoudresilencieuse.jpg

Cette machine est construite d’après le système Wheeler et Wilson, perfectionné par MM. Pollack, Schmidt et Cie, de Hambourg. C’est par excellence la machine à coudre de famille ; ses perfectionnements ont été particulièrement introduits en vue du travail des femmes; elle fonctionne avec la plus grande rapidité, sans occasionner la moindre fatigue.

Ce qui la distingue de tous les systèmes analogues, et ce qui en fait surtout l’importance, c’est d’abord un régulateur chiffré qui donne immédiatement la longueur du point désiré, ensuite une série de guides à ourler, à froncer, à plisser, à border, à ganser, à soutacher, etc., qui dispensent de préparer l’ouvrage et économisent ainsi tout le temps qu’on perd dans les préparatifs ordinaires.
Nous avons vu fonctionner la machine silencieuse, nous l’avons vue faire des ourlets de différentes largeurs, froncer, monter des dentelles à plat et tuyautées, et tout cela sans bruit, avec une rapidité et une précision admirables.

La maison Pollack a obtenu la médaille de bronze. C’est la seule récompense à laquelle elle pût prétendre pour ses ingénieux perfectionnements, la médaille d’or ayant été accordée au système Wheeler et Wilson, d’après lequel elle est construite.

Toutes les machines silencieuses se construisent à Hambourg dans une usine qui contient plus de huit cents ouvriers. Une seule maison de Paris est dépositaire des produits fabriqués par MM. Pollack et Cie, c’est l’Agence aux inventions modernes établie rue Richelieu.
Après avoir vu fonctionner à l’Exposition la charmante machine à main des mêmes constructeurs, nous nous sommes transporté au siège même de l’Agence. Là nous avons vu travailler la machine silencieuse, conduite et dirigée par deux véritables fées; elle a accompli sous nos yeux, en moins d’une demi-heure, plus de travail que n’en pourrait faire dans toute une journée la plus active de nos ouvrières.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Inventions, nouveautés et moyens de transport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité