Le Val du Quart français

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6426
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Val du Quart français

Message par worldfairs » 19 août 2018 08:59 am

Texte de "L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée"

Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions - Le Val du Quart français - valquartfrancais.jpg

Depuis que le Moniteur a annoncé que les démolitions du Champ de Mars seraient mises en adjudication à partir du 1er novembre, nous avons dû nous tenir en mesure de prendre toutes les vues du Parc et du Palais dont l’aspect mérite de survivre aux démolitions, afin que ceux qui auront vu le Champ de Mars dans sa splendeur puissent dire à ceux qui ne l’auront vu que comme champ de manœuvres : Voilà ce que c'était.

La vue que nous reproduisons aujourd’hui est celle dont on jouit en sortant du Palais par le grand vestibule, et en regardant à sa droite: c’est le vallonnement ménagé dans la diagonale du quart français par ce grand artiste qu’on nomme M. Alphand, à qui on doit les ravissantes surprises du bois de Boulogne.

Rencontrant M. Alphand, le 1er avril, je lui fis observer que e Champ de Mars manquait de perspectives, tout en lui faisant compliment de la magique transformation qu’il avait opérée du soir au lendemain dans toutes les installations du Parc. Nous étions arrivés au seuil du grand vestibule ; et M. Alphand, sans répondre à mon observation, me dit : Regardez ! en se tournant vers le vallonnement qui fait l’objet de notre dessin. Je regardai en effet, et je vis des massifs de roses non encore ouvertes, des gazons déjà verts, bordés d’arbustes plantés de la veille; et, au travers de ce val si bien décoré, une perspective qui s’étendait sans interruption jusque sur l’autre bord de la Seine.

« Quel dommage, m’écriai-je, que cela ne doive pas survivre à 1867 ! » Et sans plus insister, nous parlâmes du Jardin réservé et de tous les embellissements —éphémères — qu'on y prodiguait.

A partir de ce jour, je me promis que si cet enchantement du Champ de Mars disparaissait comme sous le coup de baguette d’une fée malfaisante, notre publication en conserverait non pas seulement l'image, mais la vie.

Le vœu que j’engageai alors, je l’ai renouvelé en lisant la note du Moniteur qui a sonne le glas du Champ de Mars.

Heureux les Anglais ! Après l’Exposition de 1862, ils ont Sydenham. Que nous restera-t-il après l’Exposition de 1867? Si tout doits effacer, au moins aurons-nous conserve le souvenir fidèle et la trace ineffaçable de cette oasis qui redeviendra demain le désert.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité