Le Centre Artisanal

Paris 1937 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Centre Artisanal

Message par worldfairs » 13 janv. 2018 09:36 am

Article de la revue "La construction moderne" du 12 décembre 1937


Le Centre Artisanal
par M. Armand NÉRET Architecte S.A.D.G., Architecte en chef du Centre Artisanal

Le Centre Artisanal, en raison de son éloignement de l’Exposition, n’a peut-être pas été aussi complètement étudié par les Visiteurs qu’il eût été souhaitable.

Placé à l’orée du Bois de Boulogne, entre la porte Maillot et la Porte Dauphine, il est voisin du Centre Rural.

Le plan d’ensemble du Centre Artisanal est composé sur deux axes perpendiculaires. Il comporte deux entrées principales, l’une sur le boulevard Amiral-Bruix, l’autre sur l’avenue du Maréchal-Pétain, côté du Bois de Boulogne.

centreartisanallithographe.jpg
Centre artisanal - Maison du lithographe

L’entrée sur le boulevard de l’Amiral-Bruix donne accès à une vaste cour d’honneur au milieu de laquelle s’élève un faisceau de mâts lumineux ornés de l’emblème de chacun des métiers artisanaux des nations ayant exposé au Centre Artisanal.

Le Centre Artisanal se compose essentiellement d’un grand palais central et d’un ensemble de 22 petites maisons spécialement étudiées pour différentes catégories d’artisans, agréablement blotties dans la verdure.

C’est à la suite d’un concours que furent déterminés les prototypes des Maisons Artisanales qui sont réalisées dans ce centre, en matériaux véritables, c’est-à-dire en dur.

centreartisanallithographe2.jpg
Centre artisanal - Maison du lithographe

Voici les noms des lauréats des prototypes :
M. Picard : le Tabletier.
MM. Anibali, Feuillastre, Jouven Père, D.P.L.C.: le Fondeur-Mouleur.
M. Birr, D.P.L.C.: le Graveur en Médailles.
M. Feuillastre, D.P.L.C.: le Lithographe.
M. Desouches, D.P.L.C.: le Bibelotier-Jouets.
Mme Bineau : le Céramiste.
M. Thieulin, D.P.L.C.: le Tisserand.
M. Blot, D.P.L.G., l’Ebéniste-Tourneur.
M. Phœbe : le Maître-Verrier.
M. Tambuté, D.P.L.C.: le Ferronnier.
M. Perroncel, D.P.L.C. : le Dinandier.
M. Lévy, D.P.L.C.: le Souffleur de verre.
M. jouven fils : le Luthier.
MM. Brandt et Tiers : le Fleuriste.
M. Harang : le Maroquinier.
M. Metrich : la Mode et les Frivolités.
M. Billard, D.P.L.G.: l’Horloger.
M. Jourdain, D.P.L.G.: le Relieur.
M. Gamet, D.P.L.G.: l’Imprimeur.
M. Nedonchelle, D.P.L.G.: le Motoriste.
M. Dumont, D.P.L.G.: le Vannier.

Le Palais des Métiers, MM. A. Néret, Chevalier et René Crevel, Architectes, constitue le point central du Centre Artisanal. Le programme posé aux Architectes était assez complexe puisqu’il fallait grouper dans ce Palais : lu l’Organisation Intellectuelle et sociale ; 2° les expositions de la production artisanale ; 3' la centralisation commerciale.

Le visiteur, par des tambours, pénètre dans un vaste hall de vente d’une surface de près de 1.000 mètres carrés qui constitue la partie principale du Palais.

Ce grand hall s’élève sur deux étages, formant galerie autour du vide central. Des stands sont disposés dans lesquels les artisans exposent et vendent leurs œuvres.

Sur l’axe de l’entrée principale, le Visiteur trouve le grand escalier d’honneur dont le palier sert d’accès à la grande salle en hémicycle de 500 places disposée au premier étage. Cette salle est aménagée pour servir à la présentation de spectacles, de conférences, et de projections cinématographiques.

Trois grandes salles ont été installées au-dessus de l’entrée principale, elles sont destinées au Conseil, et à des réunions diverses.
Un deuxième étage est occupé par les salles de commissions, les services d’orientation professionnelle et des bureaux divers, réservés à l’administration de l’Artisanat.

palaisdesmetiers.jpg
Centre artisanal - Palais des métiers

L’ampleur de ce programme n’a pas gêné les Architectes qui ont su réaliser un palais clair, agréable, et d’une visite particulièrement facile et intéressante.

C’est autour de ce Palais qu’ont été édifiées par les soins de M. A. Néret, Architecte du Centre Artisanal 22 petites maisons artisanales, d’après les prototypes retenus au concours.

Nous ne pouvons malheureusement présenter ici la totalité de ces constructions particulièrement caractéristiques et charmantes, nous indiquerons toutefois les idées qui amenèrent les organisateurs à cette vaste présentation.

palaisdesmetiers2.jpg
Centre artisanal - Palais des métiers

« L’idée centrale qui a présidé à la conception de la maison d’habitation a été de la faire entrer dans le cadre de la loi du 2 août 1932, dite loi « Payer Néron » qui tend à faciliter la construction des locaux à usage artisanal. Suivant ces dispositions, les coopératives artisanales constituées selon la loi du 27 décembre 1923, ou leurs membres, peuvent solliciter près des unions de coopératives artisanales de crédit, les avantages nécessaires à la réalisation des opérations immobilières de construction, d’acquisition, d’aménagement ou de transformation de ces locaux, à l’effet de leur permettre d’accéder à la propriété, lesdites avances étant remboursables par amortissement trimestriel, sur une période ne pouvant pas dépasser 25 ans. »

C’est sur ces données que les habitations artisanales-types présentées ont été étudiées, et l’on doit reconnaître que le résultat obtenu est plein de charme et d’agrément.

Chaque maison comporte, d’une part le local professionnel, atelier, magasin, et d’autre part l’habitation de l’Artisan parfaitement conçue pour rendre la vie de la mère de famille facile, et lui donner le confort maximum compatible avec les moyens dont peut disposer l’artisan. Chacune de ces constructions mériterait une étude spéciale, pour montrer comment le plan a été soigneusement étudié pour assurer une surveillance facile aussi bien de l’atelier que de l’habitation, pour commenter les dispositions adoptées pour la commodité d’exécution de tel ou tel travail, etc...

Il est souhaitable que ce centre artisanal, en raison même de sa construction en dur, demeure et soit largement présenté à tous les artisans désireux de conserver leur entière indépendance, car il constitue une des très belles réussites de l’Exposition de Paris 1937.

puitsmaisonrelieur.jpg
Centre artisanal - Puits maison du relieur
maisonmaroquinier.jpg
Centre artisanal - Maison du maroquinier
modefrivolites.jpg
Centre artisanal - La mode et frivolités
maisonhorloger.jpg
Centre artisanal - Maison de l'horloger
maisonimprimeur.jpg
Centre artisanal - Maison de l'imprimeur
maisonrelieur.jpg
Centre artisanal - Maison du relieur
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1937 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité