Le pavillon du Bois

Paris 1937 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6495
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le pavillon du Bois

Message par worldfairs » 28 déc. 2017 06:12 pm

Article de la revue "La construction moderne" du 14 novembre 1937

Paris 1937 - Architecture, pavillons - Le pavillon du Bois - Pavillon du Bois - Façade sur le quai d'Orsay - boisfacadeorsay.jpg
Pavillon du Bois - Façade sur le quai d'Orsay

Le pavillon du Bois
par MM. Henry-Jacques LE MÊME, Architecte S.A.D.G. et MÉTRICH, Architecte

Pour édifier le Palais consacré eu Bois Français, il fut fait appel à M. Henry-Jacques Le Même, et ce choix s’imposait, si l’on se souvient des œuvres magistrales réalisées par ce talentueux Confrère au moyen de ce matériau, dans la région de Mégève.

Ici, le bois est roi, et le moindre détail de l’architecture met pleinement en valeur le somptueux matériau qu’est le bois. Les éléments, étudiés chacun séparément, constituent des recherches extrêmement intéressantes, dans lesquelles le matériau est toujours utilisé avec la plus scrupuleuse logique et mis en œuvre suivant les règles de l’Art.

L’Architecte avait pour mission de montrer ce que permet le bois, et il l’a parfaitement exprimé sans emphase, sans volonté d’en imposer, soit per la masse, soit par l’annonce d’un kilométrage sensationnel de planches ou la hauteur démesurée ds l’édifice. Aussi le bois se comporte-t-il parfaitement bien, et les personnes intéressées à ce matériau de choix, peuvent-elles constater que son emploi rationnel est parfaitement justifié sous nos climats.

Paris 1937 - Architecture, pavillons - Le pavillon du Bois - Pavillon du Bois - Façade sur la Seine - boisfacadeseine.jpg
Pavillon du Bois - Façade sur la Seine

La démonstration est ici parfaitement probante, car la construction est logique, et la mise en œuvre normale, aussi ne voyons-nous pas la circulation du public continuellement interrompue en telle ou telle partie, sous prétexte de réparation... ou même sans la moindre explication, ainsi que nous le constatons depuis plusieurs semaines sur certaine passerelle.

Le bois a permis de très belles réalisations dans le passé, il permettra de non moins beaux travaux dans revenir, mais encore faut-il ne pas demander à la construction en bois ce qui est du domaine de la charpente en fer ou de l’ossature en béton. Il est certain que l’habileté de nos ingénieurs, nos connaissances sur la résistance des matériaux nous permettent d’envisager les réalisations les plus hardies..., mais une fois l’œuvre debout il s’agit do la conserver et de l’entretenir... là commence le difficulté, dès que l’on sort du rationnel.

M. Henry-Jacques Le Même a sagement conçu un Palais d’une haute distinction, d’une élégance que chacun se plaît à admirer, et qui, par chaque détail, constitue un apport à la conception moderne de l’utilisation et de la décoration du bois. Pas de mièvrerie, mais des nus, des saillies et des retraits, des découpages se détachant sur les fonds, des assemblages et des peintures transparentes, laissant au bois qui leur sert de support toute la richesse de sa veinure apparente.

Paris 1937 - Architecture, pavillons - Le pavillon du Bois - Pavillon du Bois - Entrée - boisvestibuleentree.jpg
Pavillon du Bois - Entrée

Le Plan que nous présentons du Pavillon du Bois, a été modifié légèrement, au moins dans la répartition des salles latérales, en cours d’exécution, toutefois comme il exprime parfaitement le parti général exécuté, nous n’avons pas cru devoir priver nos Lecteurs de ce document. Nous signalerons donc qu’à la place des petites salles de gauche une seule grande salle a été exécutée, d’ailleurs morcelée par des épis en cinq parties, dans laquelle sont exposées les essences de France.

Les deux groupes qui se trouvent en arrière des escaliers sont maintenant occupés ; celui de gauche par une exposition de l’Art du bois, celui de droite par un service de w.-c. et un vestiaire.

Ce Palais est en effet très demandé pour certains congrès et pour de grandes réunions.

Enfin la grande salle est bien établie suivant les données générales du plan, mais les deux travées en bout ont été l’objet de dispositions nouvelles. A gauche a été installée une salle consacrée à la Vénerie, ouvrant par deux portes latérales sur la Grande Salle d’Honneur, tandis que la dernière travée de droite a été surélevée pour former scène.

Nous n’entrerons pas dans une description de détail des nombreux partis décoratifs réalisés pour la mise en valeur du bois, préférant reprendre cet exposé sur le plan technique, si l’auteur de ce remarquable ouvrage veut bien nous fournir les éléments graphiques nécessaires.

Qu’il nous soit permis de remercier Henry-Jacques Le Même des excellents documents qu’il nous a remis sur un Palais qu’il faut souhaiter voir réédifier soit au bois de Boulogne, soit au bois de Vincennes, car il constitue un hymne remarquable au bois de France.

Paris 1937 - Architecture, pavillons - Le pavillon du Bois - Pavillon du Bois - Grande salle d'honneur - boisgrandesallehonneur.jpg
Pavillon du Bois - Grande salle d'honneur
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1937 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité