Choix du site de l'exposition et agencement

Saint-Louis 1904 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6495
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Choix du site de l'exposition et agencement

Message par worldfairs » 03 mai 2017 08:29 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Le 25 juin 1901, il avait été décidé d'installer l'exposition dix kilomètres à l'ouest de la limite de la ville de Saint Louis dans le Forest Park. A l'exception de la partie est, allouée à la ville, et d'un secteur ouest du parc sauvage, le terrain a été préparé pour les travaux de construction par un défrichage sans merci de plantations de vieux arbres. Les arbres ont été abattus, des zones entières arasées par le feu, et l'on a fait sauter à la dynamite les souches qui restaient. On a asséché un lac naturel pour le transformer en bassin artificiel. Une colline a été éliminée au moyen d'excavateurs à vapeur et l'on a déplacé, rétréci et en partie construit le lit de la rivière Des Peres. La surface à bâtir ainsi obtenue couvrait à la fin plus de 500 hectares, dépassant de la sorte en étendue des expositions antérieures comme Chicago en 1893 (256 hectares) et Paris en 1900 (136 hectares).

Conformément au projet de l'architecte en chef Isaac Taylor, la surface se divisait en cinq secteurs articulés autour de divers pôles architecturaux et de contenu. Au nord-ouest était située la zone la plus vaste avec les grands palais d'exposition à la stricte disposition en éventail, bordée au sud par la section des Etats américains sur le plateau des Etats. Les bâtiments des Etats étrangers se trouvaient, ainsi que le stade, dans la partie nord-est du terrain ; plus au sud il y avait la section agriculture et horticulture. La zone consacrée aux attractions - le Pike, précédait le terrain proprement dit du côté nord.
Le terrain était d'un accès commode par chemin de fer, avec la gare à proximité immédiate de la Lindell Entrance, l'entrée principale de l'exposition. De là, des navettes menaient aux autres entrées. A l'intérieur, les visiteurs empruntaient pour parcourir les longues distances l'Intramural Railway, sorte de métro aérien électrique qui embrassait dans un grand arc la totalité du terrain. D'un bâtiment à l'autre, lorsque des routes asphaltées les reliaient entre eux, des calèches ou des automobiles étaient mises à disposition pour le transport. Les bicyclettes étant interdites, il fallait dans les endroits moins facilement accessibles, de même qu'à l'intérieur des palais, avoir recours à des fauteuils roulants.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Saint-Louis 1904 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité