Le village espagnol

Barcelona 1929 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6498
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le village espagnol

Message par worldfairs » 24 avr. 2017 09:01 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Comme lors de l'exposition universelle de Paris, on voulait aussi donner aux visiteurs la possibilité de faire une promenade à travers l'histoire de l'Espagne. A cet effet, on rassembla dans une même installation occupant une surface de 20 000 mètres carrés des reproductions des « plus beaux et plus typiques édifices de toutes les régions d'Espagne ». Un mur d'enceinte de style médiéval transformait le conglomérat de constructions en un village fictif, destiné à accueillir « la représentation picturale de la vie à la campagne ».

En plus des défilés folkloriques presque quotidiens, des tournois de chevalerie, des fêtes dansantes, musicales ou populaires et des reconstitutions historiques, on avait engagé pour la durée de l'exposition des habitants du village, costumés, pour insuffler au décor l'âme espagnole. Enfin, les visiteurs de l'exposition trouvaient ici des restaurants, des centres d'information, des magasins d'alimentation, un central téléphonique et le bureau pour des visites guidées en plusieurs langues.

Le village était divisé en quatre zones distinctes. En passant par la copie conforme de la porte médiévale de la ville de San Vicente de Avila, on pénétrait dans le « Pueblo Español ». Derrière, on accédait à la place de Castille. À la droite de cette dernière se trouvait le quartier d'Estrémadure. En traversant les colonnades de Sanguesa, on atteignait la place principale, où étaient organisées les fêtes populaires.

La structure de la place avait été empruntée à l'organisation des villages espagnols. Bien qu'on n'y trouvât pas cependant d'arcades régulières, on avait essayé, pour dégager une impression d'unité, d'y fondre en un seul ensemble les différentes constructions en utilisant des artifices comme des changements d'échelle ou une décoration unificatrice et typée. A la partie supérieure de la place se rattachait le quartier galicien, avec le « Rincón del Triste ». De là, l'escalier de Santiago menait sur la « Plazuela de la Iglesia », près de la place du quartier d'Aragón.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Barcelone 1929 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité