Pavillons des Nations

New York 1939 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6780
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Pavillons des Nations

Message par worldfairs » 27 mars 2017 01:09 pm

Autour de la lagune où se trouvaient les Pavillons des pays, deux écoles d'architectures se faisaient face : d'une part, le classicisme radical, dépouillé d'éléments ornementaux, qui était surtout apprécié à cause de sa monumentalité par les pays aux régimes politiques autoritaires, de l'autre le modernisme aux formes claires du style international. Le Pavillon soviétique de Boris Iofan qui avait déjà conçu un bâtiment étonnamment semblable pour l'Exposition universelle de Paris de 1937 appartenait au premier style. Deux blocs de marbre et de granit reliés entre eux par des arcades et comme à Paris, s'élançant avec dynamisme vers l'avant, entouraient une cour d'honneur où se trouvait un pylône de 80 mètres de haut. Au sommet de celui-ci était perchée la statue en acier d'un travailleur qui tenait une étoile rouge lumineuse dans la main droite levée.

Rares étaient les pays qui s'étaient offerts un pavillon moderne comme la Finlande où Alvar Aalto avait pu continuer à développer son projet parisien avec à l'intérieur des murs de bois suspendus librement et ondoyants. Le Pavillon britannique de Stanley Hall donnait une impression plutôt d'indécision et de ce fait représentait bien les participations des pays. Les murs blancs, courbes, les supports obliques, le toit suspendu du portique et les marches cintrées rappelaient l'architecture avant-gardiste de Le Corbusier. Mais combinée au hall d'entrée monumental, cette architecture avait tendance à n'en être qu'une interprétation rigide.

C'est l'U.R.S.S. qui la première s'était déclarée prête à participer et elle avait promis un pavillon de quatre millions de dollars. Aussi, les autres nations européennes avaient-elles ressenti comme un défi le fait de devoir investir également des sommes importantes dans l'Exposition universelle. Quoi qu’ayant annoncé sa participation dès 1937, l'Allemagne était la seule parmi les grands pays à ne pas participer au New York Fair.

Les protestations croissantes des groupes anti-nazi avaient provoqué le désistement du Reich allemand prétextant qu'il ne pouvait pas réunir le capital nécessaire à la construction des bâtiments de l'Exposition. En septembre 1939, chacun avait compris pour quoi les Allemands avaient voulu faire des économies.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « New York 1939 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité