Le Palais de Chaillot

Paris 1937 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6435
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Palais de Chaillot

Message par worldfairs » 09 mars 2017 08:48 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Bien que le Palais du Trocadéro, datant de l'Exposition de 1878, avait été mis à disposition, il était initialement prévu pour des raisons financières uniquement de recouvrir le bâtiment central d'une nouvelle façade. Les architectes Jacques Carlu, Louis-Hippolyte Boileau et Léon Azéma furent choisis pour effectuer cette rénovation. Ils modifièrent cependant légèrement leur mission de départ en rasant le bâtiment principal, entouré par les ailes latérales arrondies, et prévu à l'origine à être réutilisé. Ils transférèrent ensuite la grande salle sous terre. Il en résulta un parvis limité par deux bâtisses, aux entablements imposants, servant de pavillons. Ces bâtisses étaient reliées aux ailes du Trocadéro, lesquelles décrivaient à toutes deux un demi-cercle et étaient rythmées par l'ordonnancement des pilastres néoclassiques. Les ailes encadraient de leurs façades éblouissantes en pierre blanche une perspective, qui de la Tour Eiffel sur la rive opposée de la Seine, s'ouvrait sur le palais de Chaillot et incluait les bassins dans les jardins au niveau inférieur, le théâtre et l'escalier en terrasses monumental, puis la place devant le Palais. Plusieurs avenues se rejoignaient vers la colonne de la Paix, sur cette place, entrée d'honneur de l'Exposition. Sous la place, on installa une grande salle de théâtre d'une capacité de plus de 2000 spectateurs et dont les grandes fenêtres du foyer s'ouvraient sur la Tour Eiffel.

Le palais de Chaillot fut attaqué pendant de nombreuses années par les critiques d'architecture à cause du rapprochement qu'on pouvait soi-disant faire avec le style monumental des dictatures allemande et soviétique. L'introduction réussie de l'édifice dans le paysage existant, tenant compte des axes de vue et du cours du fleuve, de même que la disposition incurvée des ailes sont tout de même favorables à la perception d'une nouvelle architecture, aux formes certainement sévères mais jamais écrasantes. Plus de 20 peintres et 40 sculpteurs contribuèrent à la décoration du Palais et de ses jardins; Paul Valéry, quant à lui, rédigea des hymnes pour les frontons des pavillons.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1937 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité