Commentaires d'époque

Paris 1937 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6431
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Commentaires d'époque

Message par worldfairs » 28 févr. 2017 09:29 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Extrait du discours inaugural de Fernand Chapsal, ministre du commerce:
"L´Exposition de 1937 a réuni sur les rives de la Seine les drapeaux de plus de quarante nations. C'est un fait qui domine tous les autres. Ce caractère d'oeuvre internationale lui donne sa signification et sa portée. Elle apparaît comme une sorte de société où les nations sont représentées, non seulement par des hommes, mais par des réalisations, - et il faut entendre le mot dans son sens le plus élevé et le plus large.
En décidant cette manifestation grandiose dans des temps difficiles et troublés, la France a donné une preuve de confiance dans son destin et dans l'avenir de la paix. En répondant à son appel, les peuples ont montré qu'ils tenaient à s´associer à cette confiance et à travailler dans la même voie.
Une Exposition manquerait son but, si elle ne constituait qu'un spectacle, si brillant fût-il. Elle doit être un lieu de rassemblement où l'on confronte des expériences et des efforts, où les hommes trouvent dans leurs ouvrages des raisons de se rapprocher, de se mieux comprendre, en même temps qu'ils prennent l´exacte mesure de leur propre génie. C'est une étape dans le progrès et une mise au point du labeur commun. (...)"
Source : Exposition internationale des arts et des techniques dans la vie moderne. Catalogue général officiel. Paris 1937, vol. 1.

La critique d'un artiste : Amedée Ozenfant
"1937 est le moment ou toutes les forces s'étant composées, et neutralisées en partie, un style dominant, sans épines, fleurit et florit. Un style exquis, exemple ce Pavillon Suisse d'une fine raison constructive, aux volumes d'une si saine respiration, celui de l´Autriche, etcetéra ... Peut être dans les constructions en bois: Japon, Finlande, surtout, trouverait-on les astuces constructives les plus nouvelles. Car les ingénieurs et les architectes jouent de l´acier avec une audace désinvolte, preuve d'une connaissance parfaite des limites du possible, avec, pour conséquence, l´élégance méritée par toutes les solutions extrêmes. Les architectes et les ingénieurs du bois et du fer en sont à la maîtrise des gothiques de la Sainte Chapelle conquérant la lumière en triomphant de la matière."
Source : Amedée Ozenfant. Notes d´un touriste à l´Exposition. Cahiers d'art, Année 12, 1937, p. 243

Une critique suisse : Peter Meyer
"Les grandes peintures [du pavillon soviétique] sont, du point de vue artistique, résolument hideuses mais elles ne revendiquent pas non plus le statut d’œuvres d'art ; ce sont des images, des manifestes peints à la va-vite dont l'intérêt réside principalement dans l'objet représenté et non dans la manière dont il est représenté. Il en va de même du couple musclé qui brandit, vers l'aigle impérial de l'autre côté de l'esplanade, sa faucille et son marteau; lui non plus n'est pas considéré comme une oeuvre d'art mais plutôt comme un manifeste et en tant que tel il est réellement impressionnant. De chaque côté de l'escalier extérieur, des socles sont surmontés de créations émouvantes, moitié idéalisées, moitié naïves et naturalistes, et bien que mauvaises elles ne sont sûrement pas plus mauvaises mais au contraire plus humaines que les deux groupes de colosses des deux sexes, hercules aux muscles saillants, flanqués comme des gorilles menaçants de chaque côté de l'escalier extérieur allemand. (...)"

D'après : Das Werk, Cahier 11, November 1937, p. 342 f.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1937 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité