Produits exposés et innovations

Chicago 1893 - Inventions, novelties and means of transport
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6495
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Produits exposés et innovations

Message par worldfairs » 06 janv. 2017 09:38 am

Le grand nombre d'expositions universelles organisées à la fin du XIXe siècle est sans doute l'une des raisons qui expliquent pourquoi il n'y eut pas de grandes innovations technologiques présentées à Chicago. Certains des produits exposés méritent toutefois encore d'être mentionnés.

L'inventeur Thomas Edison présenta son dernier phonographe, qui permettait déjà de jouer des opéras entiers. Il fit en outre connaître avec son kinétoscope un appareil qui, bien que techniquement considérablement modifié, allait déterminer la culture visuelle du siècle suivant.

La société Bell proposa pour la première fois à Chicago des liaisons téléphoniques longue distance avec Boston et New York.

L'Exposition fut surtout marquée par l'utilisation massive de l'électricité. Le métro aérien et les nombreux engins exposés dans les halls n'étaient plus entraînés par des machines à vapeur, mais par des dynamos, et l'éclairage était assuré par des lampes électriques.

Comme dans toutes les expositions universelles, les entreprises cherchaient surtout à impressionner par la présentation d'appareils plus puissants et plus perfectionnés, ou tout simplement par la quantité. La société Krupp par exemple présenta dans un pavillon distinct son canon le plus récent et le plus long, l'État de Californie montrait un éléphant entièrement réalisé avec des noix et la statue d'un cavalier faite de pruneaux, le Brésil avait apporté un obélisque en or massif.

L'exposition d'art, qui renvoya une image fidèle du goût moyen régnant à la fin du siècle, étouffa elle aussi sous le foisonnement des tableaux et des sculptures.

En mémoire à celui qui avait découvert l'Amérique, l'exposition ne montra pas seulement des reproductions de ses caravelles Santa Maria, Niña et Pinta, mais édifia également une réplique du couvent Santa Maria de las Cuevas (La Rabida), dans lequel Christophe Colomb avait trouvé asile en 1486 et préparé sa traversée de l'Atlantique. Des documents et des mémoires d'authenticité douteuse témoignaient de l'esprit de découverte de l'audacieux navigateur. Le couvent de Colomb joua d'ailleurs également un rôle lors de l'Exposition universelle de Séville en 1992.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Chicago 1893 - Inventions, nouveautés et moyens de transport »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité