Commentaires d'époque

Philadelphia 1876 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6426
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Commentaires d'époque

Message par worldfairs » 21 déc. 2016 09:39 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Le plus impressionnant de tout est l'immensité du terrain où se déroule le « Centennial ».
"Centennial", le mot-clé. Un mot que l'on retrouve partout ; que ce soit dans le domaine du divertissement ou dans celui de la presse locale, tout, ici, est « Centennial » : les voitures, les drapeaux, les auberges, partout apparaît sous une forme ou une autre le fameux mot magique. C'est ainsi qu'il existe une pommade Centennial, un savon Centennial, une bière Centennial.Centennial-Ground est le nom donné au magnifique parc aux fraîches frondaisons dans lequel sont construits les différents bâtiments pavoisés.(...) Imaginez un terrain d'une superficie totale de 228 arpents prussiens, situé dans un immense parc directement taillé dans un morceau de nature, un paysage doucement vallonné, coupé par deux profonds ravins traversés à plusieurs endroits par des passerelles ; le tout conçu selon des dimensions imposantes ; représentez-vous des bosquets de vieux arbres richement touffus voisinant avec des buissons de faible hauteur et un paysage aux contours paisibles, où la grâce et la fragilité le disputent au gigantesque, et vous aurez une idée de ce que peut être cette Altis des temps modernes, livrée ici à la concurrence industrielle.
Situé au premier plan de ce qui constitue la plus belle partie du parc d'exposition, notre pavillon allemand remporte, en raison de sa forme à la fois simple et esthétique et de l'atmosphère agréablement raffinée de sa décoration intérieure, un très grand succès. Lorsque, fatigués, les membres allemands du jury, dont je fais partie, s'apprêtent le soir à rentrer chez eux et contemplent entre les arbres, dans le soleil couchant, le scintillement des tourelles et des galeries dont les pointes de dressent au-dessus de la ville-exposition, ils peuvent alors jouir d'un spectacle qui suffit à les dédommager de tous les efforts fournis au cours de la journée et les aide à oublier combien l'Allemagne s'est montrée à cette exposition inférieure à nos attentes. Car nous ne devons pas nous dissimuler - et nous avons même le devoir de dire haut et fort - que l'Allemagne a subi à l'Exposition de Philadelphie une cuisante défaite.
Franz Reuleaux: Lettres de Philadelphie. Brunswick 1877

Henry Adams: Ma visite à l'exposition mondiale (Extrait d'une lettre adressée à Charles M. Gaskell,1876):"Je le jure sur mon âme, je hais ces manifestations à grand spectacle. (...) Celle-ci est encore plus gigantesque, plus bruyante, plus agitée que les autres et ce qu'on y voit plus uniformisé et plus vulgaire encore que tout ce que l'on avait déjà pu voir auparavant. J'ai certes passé un moment agréable à l'Exposition, car je me trouvais en plaisante compagnie, mais j'ai fait le serment de ne plus jamais de ma vie remettre les pieds dans ce genre de manifestation détestable.
La foule était épouvantable, l'atmosphère saturée de germes de maladies en tous genres et l'air empreint d'une nervosité quasi-palpable. (...) De nombreuses personnes ont contracté le typhus et avec un peu de malchance, on risque même d'y attraper la fièvre jaune.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Philadelphie 1876 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité