Un bilan mitigé : fin et répercussions de l'exposition

Vienna 1873 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6786
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Un bilan mitigé : fin et répercussions de l'exposition

Message par worldfairs » 16 déc. 2016 08:32 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Le 2 novembre 1873, avant que l'exposition ne fermât ses portes ce jour-là, Vienne connut avec 140 000 visiteurs un raz-de-marée.
Le Chevalier Heinrich Fellner von Feldegg fut chargé d'organiser son démontage et les négociations encore à venir avec les exposants. Alors que tous les petits pavillons furent démontés, on s'employa à conserver la rotonde, le hall des Machines et les deux pavillons des Amateurs. Ces derniers furent rattachés à l'académie des Beaux-Arts, le hall des Machines fut utilisé comme entrepôt par l'administration communale et la rotonde, qui devait devenir rapidement le symbole de Vienne, servit de salle pour les manifestations d'importance culturelle jusqu'en 1937, date à laquelle elle fut détruite par le feu.
Le Volksprater régularisé fut rendu tel quel à l'administration du parc. Les maisons suédoises et le village japonais trouvèrent des acheteurs à Londres et le luxueux mobilier du pavillon impérial, dont la démolition était des plus controversée, fut confié au musée des Arts et de l'Industrie à Vienne.

Malgré son succès culturel qui révéla, dans l'esprit du libéralisme, le progrès fait au cours des années de fondation dans la nouvelle métropole, le projet d'exposition fit l'objet de violentes critiques. On accusa l'exposition d'être responsable de la crise économique ayant conduit au krach boursier. Le gouvernement libéral perdit de son crédit politique ce qui, à long terme, provoqua l'instauration du système pluripartite et le morcellement de la population en groupes nationaux. Schwarz-Senborn fut accusé d'avoir commis des erreurs de planification et rendu responsable d'un déficit de 19 millions de florins.
Le nombre de visiteurs peu important (20 millions étaient attendus, sept millions vinrent), dû à l'épidémie de choléra, n'avait fait qu'empirer le bilan. Les problèmes sociaux, provoqués par le chômage brusquement survenu après l'exposition et par l'énorme augmentation des loyers et la hausse des denrées alimentaires, accentuèrent les critiques dirigées contre le régime qui n'avait fait qu'encourager les dépenses exagérées pour le luxe et l'apparat. En outre, l'apport de l'exposition au progrès industriel et scientifique fut remis en question malgré les nombreux congrès tenus parallèlement.

La forte impulsion donnée à l'urbanisme viennois et le nouveau prestige de l'Autriche à l'étranger, en partie grâce à l'intérêt personnel et à l'engagement de l'empereur, semblaient être tombés dans l'oubli. Vienne et l'empire pouvaient se targuer de posséder la plus grande superficie d'exposition et l'architecture la plus monumentale de l'époque. Les bases déterminantes pour une politique de paix, des échanges culturelles et des relations commerciales avec les pays étrangers, par ex. avec le Japon, furent posées grâce à la diversité des présentations d'un "festival pour l'alliance des peuples".
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Vienne 1873 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité