La remise des prix du 1er juillet 1867

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6504
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

La remise des prix du 1er juillet 1867

Message par worldfairs » 13 déc. 2016 01:19 pm

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Le 1er juillet 1867, trois mois après l'ouverture de l'exposition, l'empereur Napoléon III procéda à la remise solennelle des ordres, médailles et autres décorations.
Cette "apogée de gloire de l'exposition" fut qualifiée officiellement comme la "fête de la paix", pour laquelle la direction de l'exposition fit spécialement composer un hymne à la paix.
Les poètes Coppée et Chouquet gagnèrent le concours, auquel avaient participé 200 concurrents.

Le palais de l'exposition de l'exposition universelle de 1855 situé sur les Champs-Elysées, fut, pour cette occasion, décoré avec le plus de faste possible, des draperies, des tapis, des fleurs, des décorations en or et des drapeaux.
En guise de représentation des dix groupes de l'exposition, dix trophées composés d'emblèmes et de produits furent installés au milieu de la salle, entre lesquels se trouvaient des bancs destinés aux bénéficiaires des prix. Une estrade avec trois fauteuils pour l'empereur, l'impératrice et le sultan présent à cette cérémonie était disposée sur la longueur de la salle. A gauche et à droite, des sièges en velours étaient réservés à la famille impériale et aux princesses et princes étrangers. Les ministres et les membres de la commission de l'exposition impériale française se tenaient sous l'estrade impériale. Une tribune pour le corps diplomatique était installée en face, prolongée des sièges destinés à la commission internationale. Deux galeries étaient réservées pour les quelques 18.000 spectateurs prévus. L'orchestre de 1.200 musiciens entonna avant l'arrivée de la cour le morceau de Gluck intitulé Iphigénie à Aulis. Après l'entrée de l'empereur et de sa suite, l'orchestre enchaîna avec un air de Rossini spécialement composé pour cette occasion Hymne A Napoléon III et son veillant peuple. Puis, ce fut l'allocution du ministre Rouher à l'empereur, qui, à son tour, répondit par son discours de remise des prix.
Le point culminant de cet événement fut la remise des 19 776 prix, dont 10 103 aux exposants français. Le président du jury invitait le bénéficiaire d'un prix à s'approcher de l'estrade, où celui-ci s'inclinait devant l'empereur avant de recevoir ses décorations, pendant que Rouher proclamait son nom. A la fin de cette cérémonie festive, qui fut célébrée dans tous les journaux de l'époque comme "le point culminant de la grande fête de la paix et du travail", toute la cour et ses suites défilèrent dans la grande salle pour saluer la commission internationale.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité