Souhait d'harmonie pour le monde et ambiance effervescente d'une foire

Paris 1867 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6419
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Souhait d'harmonie pour le monde et ambiance effervescente d'une foire

Message par worldfairs » 13 déc. 2016 08:52 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Pour montrer au monde la splendeur du Second Empire, les organisateurs ont souhaité mettre en évidence les progrès techniques et économiques de la France.
Le nouveau visage de Paris entièrement remodelé par le Baron Haussmann s'inscrivait en toile de fond de l'Exposition universelle. Celle-ci ne devait pas seulement dépasser toutes les manifestations précédentes par sa taille et le nombre de ses visiteurs. Le concept du commissaire de l'exposition, Frédéric Le Play, était animé d'élans novateurs, qui influencèrent considérablement les expositions universelles suivantes. Tout d?abord, selon un système de classification générique, on essaya de classer tous les domaines d'activité de l'être humain en seulement dix groupes, eux-mêmes subdivisés en plusieurs classes.

On distingua:
1. les œuvres d'art,
2. le matériel et l'application des arts libéraux,
3. le mobilier et les ustensiles ménagers,
4. l'habillement, les tissus et les autres objets pouvant être portés (par exemple les bijoux et les armes),
5. les produits industriels et les machines servant à l'extraction des matières premières,
6. les instruments et les processus des arts appliqués,
7. les produits alimentaires,
8. les produits agricoles,
9. l'horticulture
10. les objets contribuant à l'amélioration de la condition physique et morale des populations.
Ce dernier groupe ne présentait pas seulement des produits, mais mettait également en relief les activités de l'être humain et ses conditions au sein de la société.

Le visiteur pouvait se rendre compte des différents processus de fabrication grâce à des présentations des métiers manuels et de la production automatique. En outre, on voulait attirer le public par des prestations de service, comme par exemple par la présence de chapeliers et de cordonniers, qui pouvaient effectuer sur place toutes sortes de réparation ou vendre leurs produits. Le groupe 10 montrait également les moyens d'apprentissage ou les progrès en matière d'amélioration de l'habitat. A une époque où les conflits sociaux ne cessaient de croître, cette préoccupation morale particulièrement mise en exergue était aussi le fruit de la contribution personnelle de Napoléon III à l'exposition.
L'empereur présenta la maquette d'une maison des ouvriers, qui, selon toute attente, reçut le Grand Prix du jury.

Pour cet inventaire, Le Play avait trouvé un concept d'espace qui permettait de réunir sous le même toit tous les thèmes de tous les pays et qui excluait la simple mise en concurrence des nations.
Les visiteurs pouvaient, selon la direction empruntée dans le palais, soit se consacrer à un pays, soit à une catégorie de produits.
Afin de mettre en évidence les objets exposés et leur organisation équitable dans un système d'agencement harmonieux, il était nécessaire de procéder à une occupation rationnelle de l'espace. Le plan de base était un immense ovale, dont les zones concentriques abritaient les produits d'un même groupe de toutes les nations et dont les rayons étaient consacrés respectivement à une nation. Toutefois, la France occupait presque la moitié du palais et la surface d?exposition restante était allouée en fonction du prestige des pays.

Même si le modèle architectural circulaire proposé par la France fut utilisé pour mettre en valeur son hégémonie culturelle, il s'agit néanmoins d'une idée qui sera reprise dans les expositions à thèmes futures. Pour la première fois, les nations exposantes eurent la possibilité de construire des pavillons selon leurs propres projets et intérêts dans le parc de l'exposition entourant le palais.

Certains visiteurs se plaignirent de la quantité impressionnante d'objets exposés dans le palais, qui, si l'on voulait avoir un aperçu de tout ce qui y était montré, demanderait que l'on y passât un mois ; cependant, grâce au double agencement, on obtint finalement une structuration efficace des objets exposés, évitant ainsi toute forme de confusion ou de désordre.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité