Constructions écologiques, économiques et transportables

Paris 1889 - Architecture, pavilions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6419
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Constructions écologiques, économiques et transportables

Message par worldfairs » 05 nov. 2013 06:53 pm

J'ai retrouvé un texte de 1889 d'Alfred Grandin nous présentant les Constructions écologiques, économiques et transportables en carton.

La Tour Eiffel, la grande galerie des Machines de celte merveilleuse Exposition de 1889, devant laquelle pâlira Je souvenir de celle de 1878, le pont du Garabit, tous chefs-d'œuvre de légèreté et de miraculeux équilibre, marquent bien l'apogée du siècle d'acier.

C'est entendu, tirons un trait et entrons, si vous le voulez bien, dans le siècle du papier.

Tout en fer : c'est la formule d'aujourd'hui. Tout en carton; voilà celle de demain; et déjà, cette cellulose qui se présente à nous sous les aspects les plus diverses, s'insinue, se plie à toutes les besognes, satisfait à toutes les nécessités, s'assouplit pour remplir tous les rôles.

Je ne parle bien entendu, que pour mémoire, des nombreux usages déjà connus du papier, tel que nous l'employons journellement. Il est bien inutile de rappeler ici la consommation colossale qu'en font le livre et surtout le journalisme, ce champignon, — vénéneux quelquefois, — poussé sur notre curiosité et notre soif de connaître... ce qui se passe chez le voisin.

 Expo Paris 1889 - Kiosque hexagonal en carton
Kiosque hexagonal, en carton

Mais combien le champ des applications' du papier, du carton et de la pâte elle-même, s'est élargi depuis quelque temps?

C'est l'Amérique qui a donné le branle, et l'Angleterre a suivi. Notre pays s'est longtemps montré réfractaire, et je ne crois pas qu'on y puisse compter de bien nombreuses fabriques d'objets utilisant ces matières premières, en dehors de l'important établissement de MM. Adt frères, à Pont-à-Mousson. Nous ne pouvons qu'engager à voir à la classe 29, la charmante exposition des produits de celte maison.

Le carton se prête à de multiples et invraisemblables transformations. Cela commence au bouton de bottines, pour finir par la roue de wagon; on fabrique des tonneaux à pétrole, et des tabatières, des cuvettes et des maisons.

Arrêtons-nous à cette dernière application, car aussi bien, on peut réaliser en carton, si nous en jugeons par les échantillons exposés à l'Esplanade des Invalides, des habitations élégantes et logeables, légères et transportâmes, qui nous permettront dorénavant de nous déplacer à notre gré, comme l'escargot et la tortue, avec notre logis sur le dos.

On a bien ouï parler déjà de maisons faites en papier, au Japon ou en Amérique. Mais, outre qu'on n'a jamais cherché à les acclimater en Europe, ces constructions ne comportaient guère l'emploi de l'excellent papier japonais, qu'à l'état de panneaux tendus sur des châssis. La carcasse, l'ossature, était toujours en bois ou en fer, et le carton n'entrait là que comme un accessoire, servant uniquement à constituer les parois.

 Expo Paris 1889 - Maison en carton pour pays chaud
Maison en carton pour pays chaud

La maison Adt fait mieux et tend de plus en plus à remplacer tous ces matériaux par de la cellulose, préparée spécialement pour cet usage, comprimée, extrêmement résistante en môme temps que légère.

Dans le système Espitallier, que cette maison exploite, le carton se plie à toutes les formes et donne aussi bien des longerons ondulés comme des fers zorés, des U, des cornières, que des panneaux estampés avec dessins et décors en relief.

L'élément de la construction, aussi bien pour la muraille que pour la toiture, est un vaste panneau creux d'environ 3 mètres de long et d'une largeur qui peut varier de 0m,80 à 0m,60. Ses deux parois sont constituées par deux lames de carton de 4 millimètres d'épaisseur, entre lesquelles on ménage un vide d'environ 0m,10.

 Expo Paris 1889 - Petit chalet en carton
Petit chalet en carton

Le châssis qui maintient cet écartement et sur lequel sont fixées les parois, est formé de longerons en U ou en V, disposés de telle sorte que deux éléments voisins s'emboîtent l'un dans l'autre, et qu'il n'y ait plus qu'à abattre un crochet pour les lier solidement ensemble.

Lorsque les panneaux de toiture sont posés et emboîtés, on assure l'étanchéité au moyen de couvre-joints et de tuiles laitières également en carton.

Le plancher?

Mais il est formé de panneaux de même matière soutenus sur des solives en V.

Une telle construction ne pèse pas plus d'une trentaine de kilogrammes par mètre carré couvert; aussi la première application qui vient à l'esprit est de l'utiliser pour l'installation d'un matériel d'ambulance mobile, que les services sanitaires réclament depuis fort longtemps.

Ce type de construction aurait 5 mètres de large et une hauteur de murailles de 2m,50 à 3 mètres. Quant à la longueur elle varierait évidemment suivant le nombre de lits qu'on y voudrait mettre, à raison de lm,60 par lit. Il y aurait une fenêtre entre deux lits.

La ventilation se ferait tout naturellement. L'air vicié étant pris à l'angle de la muraille et du toit, par des vénielles d'appel, parcourrait toute la toiture entre les deux parois et s'échapperait sous la tuile faîtière, légèrement exhaussée.

  Expo Paris 1889 - Le montage d une ambulance mobile
Le montage d'une ambulance mobile

Le poids maximum par lit ne dépasserait pas 150 kilogrammes et le prix 190 francs, ce qui fait ressortir une dépensé de 50 francs environ par mètre carré couvert.

Pour tout autre usage, il est possible de réaliser la distribution la plus convenable ; c'est ainsi que nous donnons une gravure représentant un type d'habitation pour les pays chauds, établie sur un soubassement ou socle, qu'il serait facile de construire sur place et avec les matériaux du pays.

Ce type comporte des galeries ou vérandas le long des façades. Il constitue également une agréable maison pour saison de bains de mer, ce qui n'est point à dédaigner, lorsqu'on songe à la difficulté que l'on trouve à se procurer une installation confortable, pour un prix modique. Cette construction a 23 mètres de long sur 9m,40 de large ; elle coûte 11,000 francs; mais il est possible de la réduire et l'on aurait un chalet très simple et très pratique composé d'une salle à manger centrale, 3 petites chambres latérales et une cuisine, le tout de 8 mètres sur 6, pour 2,400 francs.

Dans un autre genre, voici maintenant toute une série d'excellents petits chalets, pouvant servir pour la vente des journaux, des tickets, menus objets de toute sorte.

Les uns, rectangulaires, se prêtent à des installations foraines, ou sont susceptibles de servir de bureaux sur des chantiers, de postes d'aiguilleurs, etc.

Les autres sont hexagonaux, soutenus sur d'élégantes colonnettes en carton, et montrent bien tout le parti qu'on pourrait tirer de semblables constructions pour des kiosques de jardin, par exemple.

 Expo Paris 1889 - Coupe d une ambulance mobile
Coupe d'une ambulance mobile

Voilà toute une industrie naissante, à laquelle nous souhaitons tout le succès qu'elle mérite ; ce système est du reste tellement pratique et commode que nous ne doutons pas qu'il ne fasse fureur d'ici peu de temps; car ces constructions ont les avantages de la légèreté, du bon marché et du transport facile ; mais, en même temps, elles n'ont pas les inconvénients du provisoire : elles sont habitables, grâce aux doubles parois enfermant un matelas d'air mauvais conducteur qui empêche les variations brusques de température. On pourrait, du reste, remplir ce vide avec des isolants légers (laine de scorie ou cofferdam).

 Expo Paris 1889 - Ambulance mobile
Ambulance mobile

La petite maisonnette spécimen que nous avons vu, était du plus gracieux effet ; les parois, avec leurs dessins en relief, imitaient le vieux, cuir; dans les intérieurs, on avait ménagé des encadrements blancs et bleus, donnant la note gaie d'une faïence d'art.

Il n'y avait pas jusqu'à l'ameublement (tables et chaises), qui était construit également en carton et fort joliment décoré. Je n'ai pas besoin de dire si cet ameublement était léger.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6419
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Constructions écologiques, économiques et transportables

Message par worldfairs » 07 nov. 2013 08:56 am

Plus de cent ans plus tard, le Japon construisait, pour l'Expo 2000 Hannover, un pavillon tout en carton aussi.
Paris 1889 - Architecture, pavillons - Constructions écologiques, économiques et transportables - Expo Hannover 2000 - Pavillon du Japon - intérieur - japanpavilion_hannover2000_1.jpg
Expo Hannover 2000 - Pavillon du Japon - intérieur
Paris 1889 - Architecture, pavillons - Constructions écologiques, économiques et transportables - Expo Hannover 2000 - Pavillon du Japon - extérieur - japanpavilion_hannover2000_2.jpg
Expo Hannover 2000 - Pavillon du Japon - extérieur
Par contre je ne sais pas si d'autres constructions en cartons ont été présentées durant d'autres expos?
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1889 - Architecture, pavillons »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité