Section Tunisienne au Trocadéro

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Section Tunisienne au Trocadéro

Message par worldfairs »

Les Souks Tunisiens

tunisie.jpg

Au centre de la Section Tunisienne au Trocadéro, ont été ménagées de pittoresques rues couvertes, reproduction exacte des fameux Souks de Tunis.
Là, dans de petites échoppes encombrées de marchandises, des indigènes vous offrent avec une insistance tenace des nattes, des tapis, des étoffes de soie, des objets damasquinés, des confiseries, des parfums, des bijoux, camelote orientale inépuisable.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

La Tunisie

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 27 mai 1899"

La section tunisienne occupera un emplacement d’environ quatre mille mètres carrés, au Trocadéro, dans la partie coloniale de l’Exposition. Son entrée principale sera en face du pont d'Iéna : elle aura pour voisines, à droite l’Algérie, à gauche le Dahomey et le Soudan.

La surface bâtie sera d’environ deux mille trois cents mètres carrés. On y verra notamment une reproduction de la célèbre mosquée de Sidi-Mahrez, à Tunis, des expositions spéciales d’archéologie, de mines et carrières, de travaux publics. On y verra un restaurant franco-tunisien, le café de Sidi-bou-Saïd, la mosquée du barbier à Kairouan, la kasbah de Gafsa, et un café maure dans une reproduction exacte du pavillon de la Manouba.

Les trente-quatre boutiques du Souk seront occupées par trois bazars : on y trouvera un débit de tabac, et on y verra travailler, dans leur art original, un potier de Nabeul, un nattier, un fabricant de lanternes, des tisserands, des tapissiers, des bijoutiers-orfèvres, des peintres sur tambours de basque et sur gargoulettes, des pâtissiers-confiseurs-limonadiers, des fabricants de beignets.

Les visiteurs pourront déguster les vins de Tunisie dans un pavillon spécial, assister à des fêtes arabes et faire le voyage de Tunisie au moyen de conférences accompagnées de projections lumineuses. Une commission spéciale a été chargée d’apporter à cette section la plus rigoureuse exactitude au point de vue documentaire.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Pavillon de la Tunisie

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 23 mars 1901"

La section Tunisienne a été exécutée sous les ordres de M. H. Saladin, architecte, par M. Favaron, entrepreneur général et M. Martin, entrepreneur de maçonnerie sous-traitant ; la maison Allioli frères, a exécuté toute la peinture, décoration et bâtiment.

La section Tunisienne occupait une grande partie des jardins du Trocadéro. Elle se présentait sous la forme d’une agglomération de constructions diverses reproduisant un grand nombre de types d’édifices tunisiens.

tunisiemaroc-01.jpg

Les bâtiments principaux étaient les suivants : l’Exposition agricole, industrielle et commerciale, se trouvait réunie dans un pavillon reproduisant la mosquée de Sidi Mahrez, à Tunis. L’Exposition du service archéologique avait pour façade une reproduction de la Zaouïa de Sidi-bel-Hassen, à Sfax. Celle de l’Instruction publique des façades de maisons de Tunis et de Kairouan; celle des Travaux publics une Zaouïa qui se trouve près de la Ivasba, à Tunis. — Les minarets qui donnaient de l’animation à la silhouette générale sont ceux de la grande Mosquée, à Sfax ; de la Mosquée du Barbier, à Kairouan, et de Sidi-Maklouf, au Kef, dont la petite mosquée funéraire avait aussi été reproduite. — Le restaurant était installé dans une reproduction de maison arabe avec son patio ou cour découverte, et ses salles à plafonds à solives apparentes.

tunisiemaroc-02.jpg

Le café Maure était installé dans un petit pavillon reproduisant exactement un kiosque de repos du palais de la Manouba, près de Tunis, et dont toutes les pièces avaient été moulées sur le monument original. — Ces moulages ont été exécutés dans les ateliers du Bardo par les artisans indigènes que la Direction des Antiquités et des Arts a réunis pour conserver les traditions artistiques des sculpteurs arabes. Les vitraux en plâtre ajouré y ont été faits de toutes pièces et sont des œuvres originales. — M. Pradère, conservateur du Musée du Bardo, sous la direction de M. Gauckler, directeur des Antiquités et des Arts, a surveillé l’exécution de tous ces moulages.

Le pavillon des Mines et Carrières était la reproduction des maisons des oasis du Djerid Tunisien, construites en briques crues avec des dispositions décoratives de briques formant de grands dessins sur les façades.

tunisiemaroc-03.jpg

Les portes qui donnaient accès dans la section étaient copiées sur les portes de Sousse et de Kairouan ; enfin, la rue des Souks, voûtée ou couverte en appentis à jour reproduisait aussi exactement que possible, les bazars si pittoresques de Tunis.

tunisiemaroc-04.jpg

tunisiemaroc-05.jpg
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Section Tunisienne au Trocadéro

Message par worldfairs »

Texte de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

Vue à vol d'oiseau de la section tunisienne
Vue à vol d'oiseau de la section tunisienne

La série de petites coupoles qui s'échelonnent en arrière en formant une courbe indique l'emplacement de la rue des souks ou bazars.

La bâtiment qui fait saillie sur le devant est une copie exacte de ce bijou architectural qu'est le pavillon de la Manouba.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Section Tunisienne au Trocadéro

Message par worldfairs »

Texte de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

Vue à vol d'oiseau de la section tunisienne
Vue à vol d'oiseau de la section tunisienne


A droite, l'importante construction qui abrite les produits de la Tunisie est une reconstruction de la mosquée de Sidi-Mahrès, à Tunis.

Le minaret qui s'élève à sa gauche reproduit exactement celui de la mosquée de Sfax.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Section Tunisienne au Trocadéro

Message par worldfairs »

Texte et illustration de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

sectiontunisienne03.jpg


Reproduction d'une maison de toasts de Tozeur, dans le Djerid, en briques grisâtres.

A gauche de l'entrée, exposition des pêcheries de la Régence. A droite, exposition minéralogique principalement consacrée aux phosphates.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9816
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Section Tunisienne au Trocadéro

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de la revue "L'Exposition en famille" de 1900

Voici encore des Arabes, des hommes forts et beaux, au teint bronzé, coiffés de turbans majestueux, enveloppés de longs burnous blancs. Et voici une petite ville avec murailles, poternes, ses rues, boutiques, ses souks, ses mosquées. C’est la section tunisienne.

Très imprévue la visite et très agréable. Aucun alignement, des passages voûtés, un bâtiment en avancée, un autre en recul, un autre en angle, des ruelles couvertes où s’ouvrent des cafés, des cours de maisons à colonnades, fermées par des balustrades en bois tournés, des échoppes à auvents.

Une vieille porte de Tunis au sur siècle vous ouvre la rue des souks. Ce ne sont que bazars de marchands et d’artisans indigènes. Quel dommage qu’on ne puisse acheter les belles choses qu’ils fabriquent ou vendent, Je voudrais bien un de ces burnous laineux, une paire de ces brodequins de cuir aux fils de soie et d’or dessinant des arabesques. Cela me serait commode pour écrire à l’aise les jours de canicule. El il y a bien d'autres choses que vous désirerez : les tapis de Kairouan, les tellis, les freschias, les armes d’argent ciselé aux incrustations de corail.

Café tunisien
Café tunisien

Une porte monumentale débouche sur une petite place bizarre. Un café maure, celui de Sidi-ben-Saïd est là, plein de monde assis sur de petits bancs et dégustant en riant de minuscules lasses de café maure. Endroit charmant, surtout lorsqu’on y surprend des Parisiennes pour qui ces bancs sont tellement bas quelles sont forcées de s'allonger sous le regard concupiscent de jeunes tunisiens garçons de café.

Une poterne vous représente une vieille porte de Sousse tandis que les fortifications crénelées qui l’encadrent sont les anciens murs de Cafsa. la Capsa romaine. Une grande mosquée, la mosquée de Sidi-Maklouf, au Kef, coupe brusquement la muraille. Il est assez difficile de pénétrer dans celle mosquée qui est consacrée au culte musulman par cela même que les fidèles du Coran sont très nombreux à l’Exposition et à Paris en notre an de grâce 1900.

Un bazar
Un bazar

Encore des odeurs de couscous. C’est un restaurant tunisien où vous pouvez manger sans crainte surtout si vous aimez le felfet, le poivre rouge. A côté, une petite Zaouïa vous montrera une école tunisienne.

La grande cour est fort intéressante avec le pavillon consacré à l'instruction publique, sa copie exacte de l’élégante Manouba dont les sculptures et découpures ont été moulées sur l’original. A droite, la mosquée de Sidi-Mahrès s’impose à l'attention. Mais davantage vous attirera l’exposition des antiquités carthaginoises, romaines et arabes, les grands résultats des fouilles qui remuèrent le sol de Tânit... Je cherche en vain le zaïmph sacré, mais j’y découvre de beaux vases puniques.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité