Le Pavillon de la Commission des Ardoisières d'Angers

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8194
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Pavillon de la Commission des Ardoisières d'Angers

Message par worldfairs »

ardoisieresangers.jpg

Bien pittoresque ce coin du Champ-de-Mars entre le Palais du Costume et la Métallurgie, où la verdure des arbres est égayée par les six clochetons du gracieux Pavillon des Ardoisières d'Angers.
C'est l'heure du déjeuner : les paniers sont ouverts, les provisions sont étalées sur les journaux dépliés, et l'on se restaure à peu de frais.
Tout à l'heure on ira visiter le pavillon de la Société Larivière et Cie, dont les ardoise et les câble métalliques sont célèbres dans le monde entier.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8194
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Pavillon de la Commission des Ardoisières d'Angers

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "La construction moderne - 11 mai 1901"

Tous les traités de construction expliquent quels sont les avantages et les inconvénients des divers genres de couvertures. Ils fixent notamment les inclinaisons les plus favorables à tel ou tel système, les formes de toiture compatibles avec le zinc, l’ardoise, etc.

Or, les visiteurs de l’Exposition ont du avoir leurs idées sur ce sujet un peu bouleversées par la vue de l’élégant pavillon qu’avait élevé au Champ-de-Mars la Commission des ardoisières d’Angers. En effet, ce pavillon, dont notre gravure donne une vue perspective, est entièrement couvert en ardoise, malgré les formes les plus compliquées, les arêtes et les angles multiples que les constructeurs ont multipliés à plaisir pour montrer toute la souplesse de la matière employée.

On remarquera ces clochetons pointus ou bulbeux, ces noues, ces œils de bœuf, dont l'ardoise épouse toutes les sinuosités, forme toutes les bordures, et assure l’étanchéité d’une manière absolue.

La Commission des ardoisières d’Angers, placée comme on le sait sous la direction de M. G. Larivière, avait en outre réuni dans ce pavillon toutes les applications dont l’ardoise est susceptible.

ardoisieresangers-01.jpg

Ses usages sont innombrables dans l’industrie du bâtiment. Particulièrement pour la toiture elle est non poreuse, élastique et offre des garanties de durée qui sont mises en évidence dans nos plus vieux monuments de France.

Au point de vue artistique notre gravure montre que l’on peut en obtenir les meilleurs effets.

De plus elle ne varie pas sous l’influence des agents atmosphériques. Elle n’est ni gélive comme la tuile, ni dilatable et oxydable comme le zinc.

Tous les architectes connaissent d’ailleurs ces avantages; nous avons voulu simplement mettre sous leurs yeux un exemple récent d'une couverture déformés très compliquées exécutée en ardoise avec la plus grande facilité.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité