Le Palais de l'Economie Sociale et de Congrès

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9814
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Le Palais de l'Economie Sociale et de Congrès

Message par worldfairs »

©Le Panorama
©Le Panorama

Cette grande construction de forme rectangulaire et froide, est décorée dans le style Louis XVI, pour évoquer, d'après la pensée de l'architecte, M. Méwes, le souvenir des grands économistes du siècle passé, Necker, Turgot, etc.
Le soir, principalement, lorsqu'il est éclairé par les illuminations et les projections des phares, cet édifice resplendit comme un palais de marbre, et n'est pas sans grandeur.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9814
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Palais de l'Economie Sociale et de Congrès

Message par worldfairs »

Texte et illustration de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

Charles Mewès

charlesmewes01.jpg

Architecte du Palais des Congrès et de l'Economie Sociale
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9814
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Palais de l'Economie Sociale et de Congrès

Message par worldfairs »

Texte et illustration de la revue "L'Exposition Illustrée" de 1900

congreseconomiesociale01.jpg

Ce palais est situé sur la rive droite de ta Seine, immédiatement en amont du pont de l'Alma. Quelques sections seulement de l'Economie Sociale y figurent. Il est surtout consacré aux réunions des cent et quelques Congrès qui se tiennent à Paris, pendant l'Exposition, pour y traiter les questions les plus variées et les plus inattendues.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9814
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Le Palais de l'Economie Sociale et de Congrès

Message par worldfairs »

Texte de la revue "L'exposition en famille" de 1900

J'approche du moment où il me faudra, bienveillantes lectrices et fraternels lecteurs, vous dire adieu. Douze numéros m’ont été assignés pour vous conduire à travers le Cerveau du Monde. Et ce cerveau est si énorme, si ramifié de circonvolutions plus intéressantes les unes que les autres, que je n'ai pu tout vous faire voir. Si je m’attardais en certains méandres, dans d’autres j’étais obligé de marcher vite. Je crois cependant vous avoir donné l’impression diverse et complète, dans son ensemble varié : de la grande manifestation pacifique qui ouvre le nouveau siècle, et qui pose le génie humain sur lo seuil de l’avenir en une fière allure de maître de la prochaine destinée.

Vous avez vu les fruits du labeur universel, l’enfantement prodigieux des nations se ruant à la conquête du bien-être, à l'embellissement delà vie, et à la recherche de l’inconnu. Vous avez vu cependant, que malgré cet effort vers la joie de vivre, les peuples en sont encore à conserver, à améliorer l’engin de mort, l’outil de destruction.

Aussi, entré à l’Exposition avec un enthousiasme juvénile, une curiosité chaque jour perpétuée, vais-je en sortir définitivement, sombre, accablé de pressentiments douloureux.

Je ne vois pas chez les hommes l’amour que j’en espérais. Eux-mêmes me repoussent. Et que m’a servi de prôner la Bonté comme seul principe de la vie, si je me heurte à l'indifférence des uns, à la dureté de cœur des autres, si je constate chez certains l’unique préoccupation du lucre, chez beaucoup le désir du panache, du ruban et du clinquant, et chez le plus grand nombre simplement l’égoïsme de bien jouir pour soi et en soi.

Et voici que je traverse les rues du Vieux Paris, le Vieux Paris que j’aime, dont je connais tous les recoins. Je pense tristement qu’on aurait mieux fait de nous le conserver tel quel, et qu’alors, comme au bon vieux temps, comme on dit très justement, dans la moindre échoppe, celle par exemple de la Chèvre qui harpe, j’aurais vécu très tranquillement à l’ombre des remparts, ne désirant rien qu’avoir mon gagne pain assuré dans l’écritoire de Nicolas Flamel... Combien pensent comme moi...

Je vais ainsi. Je passe la porte Saint-Michel devant les archers du guet, et me voici devant une grande bâtisse blanche.

Ah ! C’est le Palais des Congrès. C’est l’endroit où le Cerveau du Monde pense chaque jour par les mille pensées de mille Congressistes se renouvelant sans cesse.

Qu’a-t-il pensé?

Nous le saurons dans un mois. Mais ce que nous en savons déjà, surtout au point de vue sociologique, le seul qui soit d’intérêt primordial, c’est qu’il faut refouler le pessimisme, c'est qu’il faut avoir confiance, c’est qu’il faut persévérer dans son effort, peut-être le mieux diriger.

Un homme, un savant et un lettré, à la fois médecin et ingénieur, donc un cerveau complet, a dirigé tous ces Congrès. Il les fera produire mieux que d’autres. Aussi devons-nous buriner son nom ici parce que la postérité aura de la reconnaissance à M. Gariel, l’organisateur de tous ces Congrès.

Visitez le palais. Voyez la belle exposition d’économie sociale, les livres apportés par les Sociétés de Secours mutuels, les Associations de prévoyance sociale, les Compagnies d’assurances mutuelles, les Corporations ouvrières,.les Syndicats, les Sociétés pour l’amélioration des conditions ouvrières, pour la construction d’habitations hygiéniques. Vous verrez que de grands progrès déjà ont été réalisés.

Voyez ces immenses salles pleines d’hommes et de femmes écoutant ou discutant. Remarquez qu’ils viennent des points les plus divers du globe... Tâchez de saisir un mot dans ce qu’ils disent ... Ce sont des idées, et des idées qui, souvent, vous choqueront... Prêtez l’oreille à la réponse du contradicteur. Celui-ci ripostera justement ce que vous admettez, et cela courtoisement, sans colère... Restez, assistez au vote. Ce sera l’opinion du premier, l’opinion avancée qui sera adoptée, à votre grande surprise, par des gens rassis, pondérés... Que voulez-vous? Paul Deschanel l’a dit: «Les idées sont les forces souveraines du monde. Les hommes et les faits leur obéissent. »

Enfin, je puis quitter l’Exposition, tranquillise. Et je me répète ce que j’écrivais dans le Jugement du Silence : « Oh ! accours vite Sainte Fraternité qui doit faire s’embrasser les hommes, abaisser les frontières, faire régner la Paix et le Travail, entre la Bonté des Hommes et sous la bienveillance de Dieu ! ! »

Et rue de Paris, consolé, réjoui, je vais applaudir la Loïc Fuller dans ses danses enflammées. Je vais surtout acclamer la géniale mime japonaise Sada Yacco. Faites comme moi.

Et enfin, sur le pont Alexandre III, le pont de la paix, je puis jeter le suprême regard à toute l’Exposition. Le soleil, là-bas, derrière Suresnes, se couche dans une éblouissante nuée d’or, et tout le décor majestueux est illuminé, comme léché par des langues de feu. Les drapeaux des nations claquent au vent du soir. Le fourmillement de la foule remue en des remous continuels. Et lentement la lune monte à l’horizon, très ronde, comme si son regard comprenait l’apothéose de la Terre...
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités