Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham

Paris 1867 - Arts, design, fashion
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6752
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham

Message par worldfairs » 09 févr. 2019 10:41 am

Texte et illustrations de "Les merveilles de l'Exposition de Universelle de 1867"

Autrefois un meuble anglais ne ressemblait guère plus à un meuble français qu’un meuble chinois (au point de vue du caractère s’entend, car la communauté des besoins et des usages entraînait nécessairement des destinations communes et par suite des appropriations, des dispositions et des formes analogues.)

Le meuble anglais était simple, froid d’aspect, roide, massif, lourd et dépourvu de goût; le meuble français était gai, élégant, artistique. Aujourd’hui le. meuble est comme l’homme : il est cosmopolite. Nous parlons tous les mêmes langues, nous avons tous les mêmes habitudes, les mêmes goûts, les mêmes mœurs; nous sommes tous vêtus et logés de même; nos meubles portent l’empreinte de cette fusion des peuples. Ils ont maintenant la même destination et la même forme, et la différence est petite entre l’ameublement du salon d’un lord et celui d’un de nos grands seigneurs; non-seulement c’est l’extérieur du meuble qui est le même, mais on peut dire que l’esprit en est presque le même.

Paris 1867 - Arts, design, mode - Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham - Meuble renaissance, ébène incrusté d'ivoire, par jackson et Graham, de Londres - meublerenaissancejacksongraham.jpg
Meuble renaissance, ébène incrusté d'ivoire, par jackson et Graham, de Londres

En effet, les formes artistiques empruntées aux divers pays et aux diverses époques forment aujourd’hui un fonds commun dans lequel tous viennent puiser : antiquité, renaissance, dix-septième et dix-huitième siècles, voilà les grands centres auxquels on emprunte sans leur demander le nom de leur patrie. Et comme pour telle de ces époques, c’est un seul pays qui lait la loi à tous, comme l’Italie pour la renaissance par exemple, il en résulte qu'un meuble renaissance anglais est identique à un meuble renaissance français puisque l’un et l’autre sont au fond des meubles renaissance italiens. Ceci en thèse très-générale seulement, puisque en France par exemple nous faisons, à part nous, des meubles Henri II ou renaissance français ; il existe donc parmi les productions portant les caractères de telle époque une certaine production qui joint au caractère de cette époque celui de sa nationalité, mais cette production n'est pas la plus nombreuse, et la masse des œuvres livrées chaque année au public est toute cosmopolite.

Mais même renfermé dans ces limites, il faut resserrer encore ici le principe et introduire cette réserve qu’une nuance de st\le permet de distinguer un meuble antique anglais d’un meuble antique français ou allemand.

En cherchant bien, si fidèle que soit l'imitation , on s’apercevra quelquefois à un détail, à un ornement, à la flexion d’une ligne, de l’influence britannique. Souvent aussi on ne s’en apercevra point, pour une bonne cause: c’est que le meuble anglais, c’est-à-dire fabriqué en Angleterre, l’aura été sur des dessins français ou italiens par des ouvriers des mêmes pays.

L’art industriel anglais contemporain est une création française : dans toutes ses branches, mais surtout dans l’orfèvrerie, il nous a emprunté longtemps nos artistes et nos ouvriers, nos modèles et notre main-d’œuvre ; et ce fait était dans son plein développement en 1851, à l’époque de la première Exposition universelle.

On sait en outre comment nos sages et pratiques voisins profitèrent de la leçon et surent depuis s'affranchir de nous, en fondant des écoles de dessin industriel et le musée de Kensington, en sorte qu’aujourd’hui le meuble anglais est bien une production anglaise en réalité, bien qu'elle soit, comme nous le disions en commençant, cosmopolite et qu’il ne lui reste d’anglais qu’une nuance de style, comme nous l’ajoutions plus bas.

Le meuble anglais renaissance que nous donnons ici, et autour duquel se groupaient les véritables amateurs, est sorti des ateliers de MM. Jackson et Graham. C’est un vaste bahut en ébène incrusté d’ivoire et orné de quelques petits cartouches en lapis. La disposition et le décor en sont simples et n’ont pas besoin d’être décrits. Pour plus de clarté nous avons reproduit en grand les bandeaux du milieu et des arrière-corps qui forment les ailes, ainsi que la frise latérale que notre dessin principal ne peut montrer. Ainsi, la plus petite pièce figure cette frise; les rinceaux en sont très-fins, suffisamment riches et garnis, et heureusement combinés. La pièce qui se termine à chaque bout par une tête de satyre encorné est la frise des arrière-corps ou ailes; les chimères et les volutes des acanthes sont d’un beau dessin.
Enfin l’autre planche figure en partie la frise du milieu; elle en donne le décor central et tout le côté droit.

Les personnes qui ont vu au Champ de Mars le meuble de MM. Jackson et Graham ont du être frappées, en dehors du choix habile et de la composition harmonieuse de cette ornementation, de la netteté avec laquelle elle a été exécutée.

Paris 1867 - Arts, design, mode - Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham - Meuble renaissance, ébène incrusté d'ivoire, par jackson et Graham, de Londres - meublerenaissancejacksongraham1.jpg
Meuble renaissance, ébène incrusté d'ivoire, par jackson et Graham, de Londres
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6752
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham

Message par worldfairs » 03 mai 2019 06:13 pm

Texte et illustrations de "Les merveilles de l'Exposition de Universelle de 1867"

Nous avons reproduit dans le premier volume de cet ouvrage un meuble en ébène de MM. Jackson et Graham, de Londres; voici un nouveau chef-d’œuvre des mêmes fabricants.

Cette table est en bois d’amboine avec incrustations de marqueterie en divers bois. La partie centrale du dessus est en amboine clair, uni, entouré d’une guirlande de feuilles de laurier en buis: la bordure est en bois d’amboine foncé avec ornements en marqueterie; la moulure est en ébène. Les pieds sont en parfaite harmonie avec le dessus. C’est à M. Alfred Lormier, l’habile dessinateur en chef de MM. Jackson et Graham, que sont dus les dessins de ce joli meuble, qui a été exécuté avec la perfection et le fini qu’on trouve au même degré dans tous les objets qui sortent des ateliers dirigés par les habiles fabricants dont nous nous occupons.

Paris 1867 - Arts, design, mode - Meubles Anglais de MM. Jackson et Graham - Table en amboine, par Jackson et Graham, de Londres (Hors concours) - tableamboinejacksongraham.jpg
Table en amboine, par Jackson et Graham, de Londres (Hors concours)

L’effet que produisent ces bois de différentes nuances est des plus enchanteurs. La guirlande de feuilles de laurier se détache bien sur l'amboine clair. Quant à la bordure principale, elle est de toute beauté. Rien de gracieux comme ces arabesques qui se croisent, s’enchevêtrent, et finissent par former des dessins corrects et gracieux. Le travail de marqueterie est remarquable de précision et de finesse. Le dessin général du meuble ne laisse rien à désirer et fait honneur à M. Alfred Lormier.

Ajoutons, avant de terminer, que M. Peter Graham ayant fait partie du Jury international, la maison Jackson et Graham avait été mise hors concours.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1867 - Arts, design, mode »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité