Costumes espagnols

Paris 1867 - Arts, design, fashion, shows
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7622
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Costumes espagnols

Message par worldfairs » 21 mai 2018 10:33 am

Texte de "L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée"

C’est un fait notoire, avéré et parfaitement corroboré par ce que nous pouvons voir à l’Exposition de 1867 : sous le règne de la reine Isabelle II, les campagnards s’habillent encore en Espagne de la même manière que sous le sceptre de Pierre le Cruel; nous ne sommes pas sûrs que la mise séculaire de ces bons villageois ait beaucoup varié depuis la dynastie des rois goths.

Costumes espagnols - Fermier de Murcie
Costumes espagnols - Fermier de Murcie

Les chemins de fer qui sillonnent la Péninsule d’une manière si peu avantageuse pour les actionnaires n’ont pas encore étendu l’effet de leur influence progressive sur la tradition invétérée des modes rurales.

Assurément d’ailleurs, il y a dans la plupart de ces accoutrements rustiques, un côté naïvement coquet de simplicité primordiale qui peut ne pas déplaire aux partisans systématiques du pittoresque ; nous connaissons des gens d’esprit dont c'est l’affectation continuelle d’affirmer que l’Espagne perdrait beaucoup à ne pas conserver tout ce qui lui donne un cachet d’originalité et de couleur locale ; tous ceux qui sont de cette opinion peuvent largement trouver de quoi répondre à leur sympathie, et même donner cours à leur enthousiasme, en présence des échantillons de toilettes champêtres de la péninsule Ibérique visibles à l’Exposition actuelle.

Nous avons surtout à nous occuper ici des toilettes villageoises.

Costumes espagnols - Manola de Madrid
Costumes espagnols - Manola de Madrid

Il va sans dire que les femmes élégantes appartenant à la bonne société, ou à la mauvaise, s’habillent, à Madrid et à Barcelone, en se faisant un scrupule ingénieux d’imiter les modeS de Paris, cette capitale du goût. Il y a aujourd’hui à Madrid une véritable invasion de couturières françaises et de modistes parisiennes; cela s’explique naturellement; elles sont on ne peut mieux accueillies et encouragées par la faveur publique ; elles peuvent à peine suffire aux commandes qui viennent’ affluer à leur porte ; l’aiguille semble, entre leurs doigts de fée, fine baguette magique pour appeler la fortune ; la moindre ouvrière parisienne s’élève facilement là bas au rang de maîtresse; et c’est le suprême genre de la clientèle aristocratique de dire que l’on se fait habiller par une Française. Il arrive aussi parfois que dans les toilettes recherchées on peut remarquer un certain mélange international ; la mantille des bords du Manzanarès se greffe sur une robe découpée par les ciseaux du faubourg Montmartre ; cela fait un salmigondis de coquetterie qui ne manque pas de piquant, assaisonné encore par les inévitables yeux noirs et parla taille proverbiale des Madrilènes; mais cette variété de luxe étranger, joint aux usages indigènes, ne se montre guère que dans les villes les plus considérables, et il serait fort difficile d’en découvrir un seul exemple dans ces vastes déserts émaillés de quelques villages, que de l’autre côté des Pyrénées on appelle les campagnes.

Costumes espagnols - Paysan Basque
Costumes espagnols - Paysan Basque

Nous plaçons sous les yeux du lecteur quelques-uns de ces types de costume national qui nous ont paru mériter plus particulièrement l’attention; il y a là en première ligne le campagnard aisé, le riche, fermier de la province de Murcie; une jaquette de velours avec des broderies, une grande mante rayée d’une interminable longueur, une riche ceinture de soie, et les jambes nues avec des espadrilles pour chaussure, tels sont les accessoires qui représentent d’une manière assez précise l’opulent métayer. Une jeune femme très-emmitouflée dans ses coiffes, avec une robe de couleur brune foncée et ornée de bandes transversales d’étoffes peut donner une idée de la manière dont s’habillent les fermières de la Navarre ; ces précautions extrêmes contre les intempéries dénotent suffisamment les provinces septentrionales et les pays des montagnes. Nous devons mentionner aussi un type assez bien réussi de Catalan qui s’appuie nonchalamment sur un long bâton noueux ; la béatitude de la sérénité espagnole se reflète d’ailleurs sur la placidité de sa physionomie; la principale élégance paraît consister dans une chemise d’une éblouissante blancheur; faut-il qu'une épi-gramme soit au bout de notre plume pour insinuer qu’en Espagne la propreté passe quelquefois pour un raffinement de luxe? Signalons encore un paysan des provinces basques avec des pantalons à la bretonne, un chapeau à larges bords à la bretonne, une veste d’opéra-comique à la bretonne, et des cheveux idem. On peut se demander par quelle singularité il existe une telle ressemblance entre le costume local de la vieille Armorique et du Guipuscoa. C’est le cas de se rappeler que le bas breton et le patois basque revendiquent également une prodigieuse ancienneté comme première langue humaine.

Costumes espagnols - Fermier de Navarre
Costumes espagnols - Fermier de Navarre

Enfin, nous ne pouvons que citer avec des termes laudatifs le ravissant et incomparable costume de manola qui tient un éventail à trois quarts déployé. — La manola, c’est, comme on sait, la grisette de Madrid; mais, hélas! on prétend que cette spécialité tend également à disparaître. En attendant, celle que l’Espagne nous adresse comme un de ses plus gracieux produits, peut bien être considérée comme un parfait modèle du genre; les couleurs chatoyantes sont le caractère dominant de ces toilettes excentriques dans lesquelles un goût douteux vise plutôt à l’effet qu’à la distinction.

Le meunier de la Manche semble garder encore aujourd’hui le genre antique et solennel de vêtements que devaient porter ses prédécesseurs au temps des moulins fantastiques de Don Quichotte. La Manche est en effet une de ces provinces de l'intérieur de l’Espagne qui se plaisent à imiter la Chine par une sympathie exagérée pour l’immuable; elle reste éternellement rebelle à tout esprit d innovation; les mœurs et les modes s’y conservent et s’y perpétuent depuis un temps immémorial, sans que rien en puisse altérer la naïveté traditionnelle. Les instruments aratoires de l’usage le plus élémentaire n’y auraient aucune chance de succès, pour peu qu’ils ne fussent pas exactement pareils aux outils de labourage connus et employés de père en fils, depuis le déluge, ou depuis le prince de la Paix, Don Manuel Godoï; et il est encore bien loin le jour providentiel de progrès qui verra le fameux vin de Valdepenas obtenir un autre tonneau qu’une peau de bouc !

Costumes espagnols - Mariée des Asturies
Costumes espagnols - Mariée des Asturies

Jetez maintenant les yeux sur l’avenante toilette de la bourgeoise de Valence; et à cette chaste allure de matrone, soyez persuadé que les romanciers français ont propagé une trop poétique fiction en répétant à satiété que les femmes espagnoles se munissaient d’un poignard à la jarretière; cette fois, la grâce pudique de l’accoutrement suffirait à faire rejeter comme un blasphème une telle conjecture; aucun stylet n’a élu domicile sous cette robe de discrète apparence; et à moins d’être le plus sceptique des humains, on peut jurer que la vertu de la dame n’a pas besoin d’un tel préservatif, et qu’un couteau mignon pourrait tout au plus servir entre ses mains a découper une orange, ce fruit dont Valence est le merveilleux jardin.

Costumes espagnols - Meunier de la Manche
Costumes espagnols - Meunier de la Manche

La mariée des Asturies n’a pas non plus la moindre lame de Tolède, on le jurerait aussi, ni aucun autre acier homicide trempé dans les eaux de l’Èbre, pour défendre ses charmes contre les assaillants d’amour. En revanche, elle porte une parure nuptiale de la plus pittoresque étrangeté ; rien de pareil ne se trouverait même au magasin renommé du Printemps, où tout se trouve. Une collerette richement brodée, d’autant de couleurs que l’arc-en-ciel, un voile avec des glands, d'or d’un style moresque, une façon d’écharpe qui tombe jusqu’aux pieds, tel est, paraît-il, lé suprême goût des fiancées de cette province! A cela se joint jusque sous les toits de chaume un cachet de race que ne possèdent pas les paysannes vulgaires. C’est qu’à une certaine époque, tous ceux des Asturies qui avaient combattu dans une bataille contre un calife de Cordoue furent anoblis en masse par un roi de Castille; et depuis ce temps, dans cette province plus encore que dans le reste de l’Espagne, tout le monde est noble, y compris les moissonneuses.

Costumes espagnols - Bourgeoise de Valence
Costumes espagnols - Bourgeoise de Valence

Après avoir parlé de ce qu’il y a comme costumes à l’exposition espagnole, disons maintenant ce qui n’y est pas, et devrait, certes, s’y trouver avant tout. Le seul véritable costume espagnol, au point de vue du cachet national, c’est le costume andalous. Nous voulons dire le costume de Majo et de Maja, tel que Goya l’a immortalisé dans ses tableaux et tel qu’on le porte encore à Séville, à Grenade et à Xérès. Les jeunes gens les plus avancés de ces diverses villes ne dédaignent pas de s’en affubler dans certaines circonstances, par Un acte de condescendance aux usages traditionnels. La richesse et la variété ne manquent certainement pas dans ce genre d’habillement qui prête merveilleusement à toutes les combinaisons delà fantaisie; nous regrettons que sous ce rapport l’Espagne industrielle ne nous ait rien envoyé qui vaille la peine d’être cité, ou d’avoir été reproduit par le crayon de nos dessinateurs. Nous aurions volontiers demandé à l’Espagne exposante un peu plus de courage dans la manifestation de ses usages et dans l’opiniâtreté de ses convictions au point de vue du pittoresque; pourquoi, par exemple, ne pas avoir montre ce type si théâtral qu’on appelle l’alguazil des courses de taureaux, qui est doré sur toutes les coutures?
Costumes espagnols - Paysan Catalan
Costumes espagnols - Paysan Catalan


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1867 - Arts, design, mode, spectacles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité