L'art autrichien

Paris 1925 - Arts, design, fashion, shows
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8055
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

L'art autrichien

Message par worldfairs »

Texte de "L'art vivant" de 1925

Le pavillon autrichien est un des plus achalandés de l'Exposition. Chacun s'y plaît à retrouver l'atmosphère chatoyante et légère de Vienne.

Intérieur de la section autrichienne
Intérieur de la section autrichienne

L'architecte choisi par le comité d'organisation pour construire et organiser l'exposition, fut Josef Hoffmann, l'élève d'Otto Wagner qui est regardé comme le plus moderne des architectes autrichiens.

L’Exposition viennoise comprend trois sections nettement déterminées, qui forment un ensemble complet des efforts de tous les artistes, des artisans et des industriels : le pavillon où sont exposés les objets d'art décoratif, les ensembles mobiliers à la galerie des Invalides, la section de l’enseignement et du théâtre au Grand-Palais.

La galerie d'art autrichien
La galerie d'art autrichien

L’Ecole des Arts Industriels de Vienne est représentée entre bien d'autres choses par un grand poêle en faïence où l’on retrouve réunies des traditions baroques et l’esprit moderne. La grille en fer forgé du professeur Peter Behrens a été réalisée par l'école des métiers du fer et de l’acier à Waidhopens.

Les grands industriels ont été conviés à exposer à côté des manufactures nationales et des écoles de l'État. C’est grâce à cela que nous pouvons voir les admirables verreries éditées par Lobmeyr d'après les projets de Lotte Fink, Oswald Haerdtl, Strnad.

Carafe et verre, Hoffmann, Lobmeyer, éditeur
Carafe et verre, Hoffmann, Lobmeyer, éditeur

Dans un des méandres du pavillon est installé, par les soins du professeur Strnad, une petite salle contenant un orgue. On sait que l’Autriche vient au premier rang pour la fabrication des orgues. Celui que nous pouvons voir et entendre lorsqu’un musicien veut bien en jouer, est un petit instrument de quelques jeux seulement, œuvre de la société Càcilia de Salzbourg.

Cruche et verre, Strnad, Lobmeyer, éditeur
Cruche et verre, Strnad, Lobmeyer, éditeur
crucheverrestrnad.jpg (22.78 Kio) Vu 239 fois

La visite du pavillon se termine par la partie du bord de l'eau, comprenant un jardin frais orné d'une élégante statue de Steinhof, d'un jardin d’hiver, d’une terrasse d'où l’on découvre les rives charmantes de la Seine, et où de gentilles Viennoises offrent au visiteur, quelquefois saturé d'émotions esthétiques, ce succulent eis-kaffé qu’aucun voyageur ne peut oublier quand une fois il en a connu les délices.

Verre, bocal et bonbonnière, Haerdti, Lobmeyer, éditeur
Verre, bocal et bonbonnière, Haerdti, Lobmeyer, éditeur

Au Grand Palais, nous trouvons les travaux des différentes écoles: école des Arts et Métiers, comprenant l’architecture, la peinture, la sculpture, les émaux céramiques, textiles, gobelins, tapisseries, menuiseries, etc...
L'Institut graphique d’instruction et d’expérimentation. École fédérale des métiers. Architecture et Arts et Métiers, superstructure et broderie mécanique, fabrication d'armes à feu portatives, façonnage du bois et de la pierre, Ecole fédérale des travaux en bois.

Dans ces écoles on cherche avant tout à développer chez les élèves le sens de la forme et de la vie créatrice.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1925 - Arts, design, mode, spectacles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités