Verrerie suédoise d'Orrefors

Paris 1925 - Arts, design, fashion, shows
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 8092
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Verrerie suédoise d'Orrefors

Message par worldfairs »

Texte de "L'art vivant" de 1925

Un fin connaisseur, un érudit, M. Erik Weltergen, directeur du département des Arts décoratifs au Musée National à Stockholm écrivait, en avril dernier, à MM. Simon Gate et à Edward Hald. artistes verriers suédois, une longue lettre qui débutait ainsi :

Verre d'Orrefors
Verre d'Orrefors
verreorrefors.jpg (36.34 Kio) Vu 206 fois

« Chers amis,
« Avant de vous voir partir avec vos oeuvres fragiles, pour le Marché de la Beauté à Paris, je voudrais vous adresser un salut d’adieu. — Que vous êtes enviables ! — Quand je songe à mes amis artistes, et vous compare à beaucoup d’autres, j’ai l'impression que vous avez tiré le gros lot au jeu de hasard de l’art et de la vie, et ceci non pas parce que votre travail à Orrefors vous permet de jouir d’une honnête aisance — combien de vos collègues ont-ils d’ailleurs ce privilège ? — mais par suite de la conviction que ce travail s’accomplit dans une juste mesure de liberté et de contrainte et de l’assurance que ses fruits apporteront de la joie au cœur du connaisseur délicat ainsi que sur la table du • home « où le beau a autrement si peu J’occasion d’entrer. »

Verres d'Orrefors
Verres d'Orrefors

Cette lettre charmante aurait retenu notre attention si nous n’avions déjà admiré, il y a quelques années, le magnifique objet d'art en cristal offert par la Ville de Stockholm à la Ville de Paris.

M. le Consul Johan Ekman de Gôteborg, ayant une certaine fortune, homme de beaucoup de goût, ne pouvait, en effet, après avoir acquis la petite Verrerie d'Orrefors perdue au milieu des forêts de Smaland, rester le propriétaire d’un établissement qui ne fabriquait que des verres ordinaires servant au besoin des gens les plus humbles, des bouteilles pour l’encre et du verre à vitres : le tout d’ailleurs, d’une production insignifiante.

Flacon et verres d'Orrefors
Flacon et verres d'Orrefors
flaconverreorrefors.jpg (112.89 Kio) Vu 206 fois

M. Johan Ekman réunit d’abord des chefs de fabrication remarquables et les meilleurs ouvriers, puis fit appel à deux artistes dont l’un s’était distingué comme peintre dans le genre impressionniste et qui devint rapidement un habile verrier ; ce sont JIM. Simon Gale et Edward Hald dont on peut admirer les œuvres à la Section Suédoise au Grand Palais.

Chacun de ces artistes conserve son genre particulier, ce qui contribue à donner une certaine variété aux objets fabriqués à Orrefors. Tandis que les motifs d’ornementation de M. Gale sont dans la manière du « baroque », ceux de M. Hald sont volontairement raides, comme des rayons lumineux ou de l’eau jaillissant d’une fontaine. Ce dernier a, d’ailleurs, une note plus moderne, il mêle aussi des nègres avec des singes et des lianes, fait des vieilles femmes avec des vaches fuyant sous l’orage, compose des matelots accompagnant des femmes plantureuses et qui contemplent un magnifique feu d’artifice, il y ajoute encore des lunes, des étoiles.

Verres et flacons d'Orrefors
Verres et flacons d'Orrefors

L’affluence devant les objets exposés, l’attention des visiteurs, les nombreux achats faits devant nous montrent que le succès prévu par M. Weltergen, Directeur des Arts décoratifs au Musée National à Stockholm, a dépassé toutes ses espérances. La Verrerie d’Orrefors acquerra encore une réputation plus grande par sa belle participation à l'Exposition Internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de Paris.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1925 - Arts, design, mode, spectacles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité