Une ville des Nations : le site de l'exposition et son thème

Vienna 1873 - Discussions, informations, questions
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 6753
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Une ville des Nations : le site de l'exposition et son thème

Message par worldfairs » 15 déc. 2016 02:16 pm

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

Bien que les travaux comme la régulation du cours du Danube ou bien encore l'assainissement du Wurstelprater fussent très controversés, le comité de l'exposition était intimement persuadé que l'aire du parc du Prater avec son vieux peuplement forestier et ses pièces d'eau aménagées artificiellement représentait le décor idéal pour l'objet de prestige qu'était l'exposition universelle.
En tant que "parc le plus somptueux et le plus naturel", il servait de "cadre merveilleux à la forte image culturelle" et aida à "influencer considérablement les travaux artistiques lors de la construction des bâtiments". Il s'étalait sur une surface cinq fois plus grande que celle du Champ-de-Mars de l'Exposition universelle de Paris en 1867.
L'idée initiale d'ériger une "ville des Nations", constituée d'une multitude de petits pavillons nationaux fut rejetée par le Baron Schwarz-Senborn en faveur d'un bâtiment central pour les produits industriels, les machines et les arts.

Le palais de l'Industrie avec sa rotonde fut l'attraction architecturale de l'exposition. Le site était divisé en cinq zones alignées du sud au nord : au sud se trouvait le parc par lequel on accédait au palais de l'Industrie et aux bâtiments dédiés aux beaux-arts.
Le visiteur pouvait y voir un large éventail de maisons internationales des pays d'hôtes, comme la maison de thé chinoise, des exemples de différentes habitations, des salles de lecture et le pavillon du jury et de l'empereur.
Dans la troisième zone limitrophe se trouvaient des produits agricoles et des expositions spéciales. Puis suivait le hall des Machines et la partie attenante allant jusqu'à la gare du Nord qui abritait entre autres des habitations ouvrières de différentes nations et le pavillon du Commerce mondial.
Les visiteurs pouvaient accéder à l'exposition par la gare d'exposition au nord, par le portail principal au sud, par l'entrée du parterre rond, et à partir du Volksprater par le portail ouest du hall des Machines et par le portail ouest du palais de l'Industrie.

Les thèmes centraux étaient certes rassemblés dans les halls principaux d'exposition, mais une nouvelle conception d'exposition s'esquissait déjà à Vienne : elle s'ordonnait autour des nations et devait s'éloigner d'une seule et unique exposition des produits pour évoluer vers une auto présentation des pays dans des pavillons séparés. Chacun pouvait se présenter dans un hall transversal individuel doté d'un propre accès.
Il est vrai que ceci n'incitait généralement pas les pays à une auto présentation objective : d'une part, la vision subjective des puissances coloniales sur des territoires non-européens, d'autre part, le rôle prépondérant de la participation autrichienne.
Alors que les états industriels occidentaux présentaient surtout des acquisitions techniques - comme la copie fidèle de l'entrée du nouveau tunnel du Mont-Cenis - ou leurs succès économiques, les pays hôtes non-européens tentaient de faire connaître leur pays et culture sous un aspect folklorique. Des répliques du temple de Kyoto dans le palais de l'Industrie ou une tente égyptienne avec un aménagement authentique et des mannequins costumés devaient éveiller l'intérêt pour d'autres modes de vie.
En outre, l'exposition servait de forum; le Japon par exemple présenta des articles d'exportation pour nouer des contacts commerciaux avec les nations industrielles.

Le pays organisateur en utilisant pour décorer les pavillons des motifs exotiques, par exemple la maison de l'administration du monopole des cigarettes et des tabacs en style oriental, ou ludiques comme le bâtiment austro-hongrois de Lloyd imitant un bateau à voile, laissait déjà présager que les expositions universelles ultérieures prendrait un caractère de foire, comme celle de Paris en 1900, jugée par les visiteurs dans son ensemble comme un parc d'attractions haut en couleurs.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Retourner vers « Vienne 1873 - Informations, renseignements, discussions, questions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité