L'histoire de l'habitation humaine

Paris 1889 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7363
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

L'histoire de l'habitation humaine

Message par worldfairs » 27 mai 2019 09:19 am

Texte et illustrations de "La construction moderne - 22 décembre 1888"

Tout à la joie! Tel doit être le mot d’ordre en l'an de liberté 1889. Personne n’aura celle d’être triste. Pour fêter le grand centenaire, obligation sera imposée à tons de faire trêve à leurs préoccupations. Et pour nous faire oublier le présent qui pourrait, malgré la défense, continuer à assombrir quelques cerveaux mal bâtis, l’Exposition universelle nous transportera en d’autres temps, à travers d’autres pays qui chasseront bien loin nos ennuis.

Parmi les nombreuses exhibitions et restitutions qu’on nous promet, une des moindres attractions ne sera certes pas l’histoire de l’habitation humaine confiée à M. Ch. Garnier. A qui pouvait-on mieux s’adresser pour cette partie du programme ' Esprit inventif, imagination, sentiment de la silhouette, amour du pittoresque, M. Ch. Garnier possède toutes les qualités qui assureront le succès de l’œuvre. Il ne s’agissait pas ici de faire montre d’une science archéologique impeccable, — que chaque restitution soit vraisemblable, on ne lui en demande pas plus ; — mais ce qu’il fallait, c’était grouper ingénieusement tous ces styles dissemblables, mesurer l’importance de chaque habitation, en distribuer agréablement les silhouettes, et répandre beaucoup d’imprévu dans cette agglomération. Il fallait faire preuve en un mot de plus d'imagination que de science, et c’est à quoi M. Garnier aura pleinement réussi.

On peut déjà en prendre un aperçu par les dessins que nous présentons aujourd’hui. L'histoire de l’habitation occupera en bordure sur le quai d’Orsay, entre l’avenue de La Bourdonnais et l’avenue de Suffren, une longue bande coupée en deux par le passage du pont d’Iéna. En partant de l’avenue de La Bourdonnais, on trouvera d’abord le plein air, habitation de nos premiers pères, image peu fidèle du paradis terrestre. Rien d’archéologique. Le pommier pourtant n’y sera pas oublié, et on y verra Adam et Eve avant la faute, et dans le costume du temps, car vous n’ignorez pas que chaque type d’habitation sera peuplé de personnages de l’époque avec costumes authentiques et que même régnera à l’entour une végétation particulière à chaque pays.

histoirehabitationhumaine.jpg

Du plein air, nous passerons aux abris sous roches. Peut-être y retrouverons nous Adam et Eve, après la faute, qui en défendront les entrées aux couples volages. Ensuite ce seront les huttes de l’époque du renne, puis les cabanes lacustres de l’âge du bronze et celles de l’époque du fer, avec, sur le lac, des scènes nautiques exécutées par des géants du temps, et sur les rivages quelques tableaux vivants. Cette partie, nous assure-t-on, ne sera pas la moins empoignante.

Nous voici parvenus aux temps historiques.

L’Egypte, l’Assyrie, la Phénicie, les Hébreux, Pélasges, Etrusques, Indous, Persans, nous présenteront successivement un type de leurs habitations. Rien n’a encore été décidé au sujet du harem qu’on craint de rendre public. Des cartes seront sans doute exigibles. Une commission a été nommée dont M. Larroumet est le président et qui incline fort à ce qu’elle seule y soit admise. Des eunuques seraient préposés à la garde des femmes des visiteurs.

Passons vite devant les cabanes des Germains. Des Gaulois sont derrière qui les guettent, tandis que dans la maison à côté (ô contraste des civilisations) Aspasie reconcilie le grand Périclès-Floquet avec le bel et fougueux Alcibiade-Boulanger, sous l’œil bienveillant de Grévy-Socrate. Aspasie continuera durant tout le cours de l’Exposition ses leçons d’éloquence si appréciées de l’antiquité, et comme autrefois les maris pourront y conduire leurs femmes.

En sortant on fera bien de se rendre dans la maison romaine-italienne, où de charmants modèles se montreront dans leurs meilleures poses. Il va sans dire que la plus grande décence sera de rigueur.

Je ne conseillerai pas de s’arrêter chez les Huns. Passant alors devant le Pont de l’Alma on trouve de l’autre côté, groupées autour d’une petite place publique, trois jolies habitations l’une en style roman, les deux autres dans le style du moyen âge et dans celui de la renaissance. De belles demoiselles en élégants costumes y réciteront sur les balcons de gracieuses odelettes. Quelques plaids d’amour, dont les dates seront fixées ultérieurement, se tiendront sur la place publique.

On devra aussi jeter un coup d’œil à côté, sur la demeure Scandinave, puis ce sera le défilé de la maison byzantine, slave, russe, de la maison arabe avec danses de bayadères ; on arrivera au Soudan pour repartir en Chine et au Japon où des avaleurs d’étoupes enflammées, des mangeurs de sabres et des escamoteurs de porte-monnaies donneront des représentations.

Des rafraîchissements seront servis dans la fine porcelaine du pays, par les plus charmantes indigènes. Après quoi il sera sage de ne pas vous aventurer chez les sauvages d’Afrique, pas plus que chez les peaux-rouges. L’administration, nous l’espérons, entourera leurs habitations de grillages, afin qu’aucun de nous ne risque d’être tatoué.

Chez les Lapons et les Esquimaux, il fera trop froid; quant aux Aztèques et aux Incas qui termineront la série, nous les laisserons dans le doux repos dont nous-mêmes aurons grand besoin après un pareil voyage.

Eh bien ! croyez-vous encore qu’on aura le temps de s’ennuyer dans de si divertissantes pérégrinations?

Je vous le dis en vérité, l’année 1889 sera la joyeuse année. Donc vive la joie, et merci à M. Garnier d’y avoir donné son apport.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7363
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: L'histoire de l'habitation humaine

Message par worldfairs » 10 juin 2019 05:25 pm

Texte et illustrations de "La construction moderne - 3 aout 1889"

Dans notre numéro du 22 décembre 1888 nous avons consacré un premier article à l’histoire de l’habitation humaine.

A cette époque les reconstitutions de M. Charles Garnier étaient encore à l’état de projet. Grâce à un document qu’il avait bien voulu nous communiquer nous avions donné en croquis l’élévation à petite échelle de la longue suite de constructions qui s’alignent sur le quai d’Orsay. Nos lecteurs pourront se reporter à ce dessin pour se rendre compte de l’emplacement qu’occupent les maisons que reproduisent nos croquis d’aujourd’hui. Dans les numéros suivants nous continuerons la publication des édicules les plus importants au point de vue architecturale de cette suite historique.

Nous avons réuni pour cette fois l’habitation grecque et l'habitation byzantine. On peut comparer ainsi les deux manifestations de l’art d’un même peuple à l’époque classique et dans la période de décadence.

L'histoire de l'habitation humaine - Maison grecque
L'histoire de l'habitation humaine - Maison grecque
L'histoire de l'habitation humaine - Maison byzantine
L'histoire de l'habitation humaine - Maison byzantine
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7363
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: L'histoire de l'habitation humaine

Message par worldfairs » 20 juin 2019 01:08 pm

Texte et illustrations de "La construction moderne - 31 aout 1889"

MAISON GALLO-ROMAINE

On a reproché aux petites constructions de l’histoire de l’habitation leur alignement monotone le long du quai d’Orsay. Cette critique est justifiée, mais il ne faut pas attribuer cette faute à l’architecte qui a dû subir l’emplacement qui lui a été donné, le seul qui fût encore disponible au moment où cette vivante exposition d’architecture fut décidée.

Mais M. Garnier a cherché autant qu’il a pu à rompre cette longue ligne droite. Tantôt il a réuni quelques-uns des édicules ensemble, comme par exemple au groupe dont fait partie la maison renaissance; tantôt il a placé la façade allongée perpendiculairement à l’alignement choisi. Tel est le cas de la maison gallo-romaine. Il faut ajouter que l’emplacement de celte construction est heureusement choisi. Elle est située au croisement du quai d’Orsay et de la grande voie qui, partant du pont d’Iéna, passe sous la tour Eiffel et sert d’artère principale au Champ-de-Mars.

Maison gallo-romane
Maison gallo-romane

Aussi son succès est-il très grand ; les visiteurs qui par milliers passent chaque jour devant elle sont attirés par son architecture puissante et robuste, par le caractère mixte qu’elle présente et qui indique bien l’origine romaine de ce style qui s’allie à la rusticité de l’art gaulois.

Les promeneurs sont aussi fort intrigués parle lourd chariot qui attend à la porte. Enfin pour comble d’attraction, de majestueux gallo-romains servent de la bière aux consommateurs épris de couleur locale, qui s’asseyent devant leurs tables rustiques.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 7363
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Re: L'histoire de l'habitation humaine

Message par worldfairs » 11 juil. 2019 07:10 pm

Texte et illustrations de "La construction moderne - 5 octobre 1889"

L'histoire de l'habitation humaine - Maisons égyptienne et phénicienne
L'histoire de l'habitation humaine - Maisons égyptienne et phénicienne

Parmi les premières constructions qui bordent le quai, et sont rangées par époque, se trouvent celles de l’Égypte et de la Phénicie, que nous avons groupées sur notre dessin pour montrer les analogies qui existent entre les architectures de ces deux peuples. Nous devons dire que la reconstitution du style phénicien est bien hypothétique, les documents sur ce peuple étant moins nombreux que pour l’Égypte. On sait cependant que l’influence des peuples voisins, comme l’Assyrie, s’est fait sentir sur leur style.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info

Répondre

Retourner vers « Paris 1889 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité