Colonies anglaises

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9818
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Colonies anglaises

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de la revue "L'exposition en famille" de 1900

L’Empire colonial anglais est immense et s’il avait fallu le montrer dans toutes ses dépendances l'emplacement de l’Exposition n’y suffirait pas... Mais l'Angleterre, en édifiant trois pavillons : le pavillon indien, le pavillon australien et le pavillon canadien, prouve largement l’importance et la richesse de ses colonies.

L’Inde, les Indes, d’abord! Tout un palais magnifique, éblouissant de blancheur avec des matériaux apportés de là-bas : de grandes marches en marbre vert de Baroda, deux verendahs de Birmanie, des bois sculptés de Goualior, des oeuvres d’art de Penjab. Et à l’intérieur, que dé belles choses. Rien que l’exposition de Ceylan suffirait pour vous éblouir, surtout avec ce trophée impérial en bois sculpté, assorti d'essences du pays, avec pierres ouvragées, émaillé en quelque sorte de joyaux cl de glaces.

Quelle tenuité exquise dans la sculpture du bois, quelle ingéniosité dans la disposition des sujets el dos motif's. Cet arc-de-triomphe encadre de superbes vitrines pleines d'objets d’un luxe inouï, d’un travail précieux et rare.

A Ceylan, les joyaux sont magnifiques parce que les pierres précieuses y abondent. Mais la flore et la faune aussi sont merveilleuses. Allez voir la forêt qu'on a reconstituée dans le palais.

Cipaye
Cipaye

Les commerçants et industriels de Calcula, Bombay et autres grandes villes de l’Hindoustan montrent dans le reste du palais des exhibitions brillantes. Les manufacturiers indiens, les producteurs de café, thé, jute sont nombreux.

Arrêtez-vous devant les modèles de soldats indiens en cire, devant les maquettes de cipayes et autres indigènes hindous. Admirez surtout les costumes, les ornements, les armements, les armes des princes indiens, des riches maharajas.

Le Canada, à la fois anglais et français, est particulièrement curieux. Les deux langues s’y confondent dans les inscriptions, les catalogues, les notices. Et les types d’exposants, leurs noms accentuent le mélange. Quant aux produits exposes, les belles machines agricoles, les denrées alimentaires, les vins et les eaux minérales, les conserves surtout et les fourrures, c’est la manière anglaise qui domine.

Il faut voir l'exposition des mines, la collection des pépites, les minerais de cuivre, d’aluminium, etc. Il faut voir les bois, surtout les pins goliaths. Il faut voir la faune prodigieuse, surtout la faune qui attire les grandes chasses, les élans, les cerfs, les bisons, les ours, les rennes. Là, ce sont des têtes qui décorent les murs. Ailleurs, ce sont des animaux dressés grandeur naturelle sur leurs pattes nerveuses.

Lancier indien
Lancier indien

L’Australie, particulièrement l'Australie occidentale, fait suite au Canada. Elle ne s'en distingue pas trop au point de vue de la modernité des produits, du progrès des machines, du développement de ses chemins de fer. Peut-être l’exposition ethnographique vous intéressera-t-elle davantage. Pourtant, allez voir au premier étage la curieuse exposition des minerais aurifères. C’est un clou. C'est une grande galerie obscure, aux vitrines éclairées par des becs électriques. Et dans ces vitrines, vous verrez des morceaux de quartz, à peine gros comme le morceau de pain que vous vous découpez à votre dîner, et chaque morceau vaut de 45 à 75.000 francs. Qu’en dites-vous? En voulez-vous des quartz? Des quartz contre les quarts d'heure de Rabelais? Si oui, parlez vers la Tasmanie, vers le Quensland. Mais à voir cette immense collection, ces nombreux exposants, et ces modèles d’exploitation, ces photographies, et ces autres minerais de cuivre, de zinc, ces pierres informes et grosses qui sans être du quartz aurifère contiennent de Tor, de la platine d'or, de la feuillure d'or, j'ai bien peur qu'il ne reste plus de place pour vous. Cultivez plutôt le caoutchouc. C’est de l'or en barres.
Renne du Canada
Renne du Canada


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités