Section de l'Art Théatral

Paris 1900 - Architecture, pavilions, gardens, urban furniture
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 9762
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

Section de l'Art Théatral

Message par worldfairs »

Texte et illustrations de "L'exposition en famille"

Cette section dans un court espace est fort brillante. Elle est plongée dans l’obscurité, éclairée seulement par des becs électriques, des lampes dissimulées. C’est en effet l’exhibition des trucs du théâtre, l’art du décorateur, du costumier, du monteur de strass ruisselant comme du diamant, du coiffeur et posticheur, du parfumeur spécialiste des plâtres, rouges et fards, du machiniste.

Quatre grands décors représentent des effets d’orgue et de lumière sur des scènes réduites, systèmes Clémançon et Carpezat. La forêt de Fontainebleau sous la neige est particulièrement impressionnante.

arttheatral01.jpg

Puis, ce sont des petites scènes avec décors d'actes fameux de pièces célèbres. Tous les grands décorateurs : Rubé, Jambon, Chaperon, d’autres encore ont leur décor.

Les derrières et dessous de certains théâtres comme l’Opéra sont divulgués par des charpentes en réduction, des machineries de bois, des enchevêtrements de cordages, des jeux de décor qui paraissent bien compliqués, mais qui donnent un peu trop l’effroi d’être un aliment facile au feu.

Molière dans le rôle d'Arnolphe
Molière dans le rôle d'Arnolphe

Mais on oublie cela comme on l’oubliera au théâtre devant la somptuosité des costumes de Landolff, devant la beauté de certaines maquettes de cire représentant des actrices aimées ou des acteurs idolâtrés.

Masque de Mélingue
Masque de Mélingue

La galerie restrospective est présentée en réduction derrière un vitrage éclairé par une lumière atténuée. C’est la collection de tous les costumes qui servirent à vêtir des artistes ou à représenter des rôles fameux. Les personnages en cire sont d une hauteur de poupée. Voici Molière dans le rôle d’Arnolphe, (1662), des danseuses de 1765 à l'ample jupe évasée comme tendue sur des cerceaux, garnie de guirlandes de fleurs, de fanfreluches abondantes ; comparez-les aux danseuses de nos jours si fines, aux jambes moulées dans le maillot, aux tutus épanouis. —

Frédéric Lemaitre dans le rôle de Robert Macaire
Frédéric Lemaitre dans le rôle de Robert Macaire

Voici Lekain (1755), Talma, Fréd.-Lemaitre, tant et tant.
Quelques reliques: le casque de Déjazet, le casque fait pour Talma, le masque modelé par Mélingue pour lui-même. Quel rictus!

Choppard (le Courrier de Lyon)
Choppard (le Courrier de Lyon)

Et une chambre complète, simple et belle, la chambre de Mlle Mars, offerte à l’actrice par Napoléon Ier; dans le style du temps, à la romaine. Le portrait de l’artiste est sous le baldaquin : figure expressive mais pas si jolie qu'on le pense.


Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
https://www.worldfairs.info

Retourner vers « Paris 1900 - Architecture, pavillons, jardins, mobilier urbain »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités