Conférence sur la gare Lisch (ancienne gare construite au Champ-de-Mars pour l'exposition universelle de 1878)
jeudi 12 décembre au Musée Roybet-Fould


Pour plus de détails : https://www.worldfairs.info/forum/viewt ... f=8&t=5187

Livre d'Or

Répondre


Afin d’empêcher la création automatisée de comptes, nous vous demandons de réussir le défi ci-contre.
Smileys
:D :) :( :o :shock: :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Si vous souhaitez joindre un ou plusieurs fichiers, complétez les indications suivantes.

Étendre la vue Revue du sujet : Livre d'Or

Re: Livre d'Or

par worldfairs » 12 sept. 2018 09:01 am

Les deux livres complets en PDF:

Tome 1
Image


Tome 2
Image

Livre d'Or

par worldfairs » 15 oct. 2014 07:22 pm

Livre d'Or de l'Exposition Universelle et Internationale de Liège 1905
Auteur : Gustave Drèze
Imprimeur: Auguste Bénard, Liège
Année de sortie : 1905
Langue : Français
Nombre de tomes : 2
Nombre de pages : 703 + 924

 Livre d Or de l Exposition Universelle et Internationale de Liège 1905


Avant propos de Gustave Drèze :

L'exposition de 1905 a été pour la Patrie Belge l'occasion d’un triomphe , qui fut presque une apothéose.

Elle a permis de glorifier le règne de deux Rois qui surent être grands en guidant un petit peuple vers un idéal de paix et de liberté.
Elle a mis tout à la fois en vedette et le génie de la race wallonne et l’unité de l’esprit national belge.

Elle a le plus heureusement influé sur l’avenir et sur la renommée de la Cité liégeoise.

Aussi importe-t-il de ne point oublier les énormes difficultés qui furent rencontrées et qui ne purent être vaincues que par la collaboration constante et puissante de tous, des Flamands et des Wallons.

C’est pourquoi, mettant à exécution un projet que depuis longtemps nous avions annoncé, nous avons voulu publier cet ouvrage pour la rédaction duquel nous nous sommes aidés non seulement de nos souvenirs personnels, exacts et impartiaux, mais encore et surtout de documents officiels et authentiques.

Notre travail a été dicté par la pensée unique qui détermina l’élaboration et le développement de notre plan. Le Livre d’Or ne pouvait présenter la forme sèche et aride d’un rapport administratif, mais il devait contenir tous les renseignements susceptibles d’éclairer l’Histoire et ceux de nature à faciliter la tâche des initiateurs et des organisateurs des Expositions ultérieures. D’autre part, il devait rappeler l’importance de la Manifestation mondiale qui eut lieu à Liège et, pour en affirmer le succès, il devait en transmettre un récit documenté aux générations futures.

Sous l’empire de ces considérations, nous avons groupé en un premier ensemble les chapitres relatifs aux origines de l’Exposition, à son influence sur le développement de la Ville de Liège, et à son organisation générale, en ayant soin, afin de faire œuvre documentaire durable, de départir les mesures qui durent être prises par le Comité organisateur, et celles qui, par suite du caractère national de l’œuvre, furent du ressort du Gouvernement.

Puis, après avoir rapporté sommairement la série des manifestations qui donnèrent à la Ville de Liège, au cours de l’an 1905, une vie spécialement intense et extraordinaire, nous avons donné une description de toutes les sections de la World’s Fair.

A cette fin, nous avons fait appel au concours d’hommes de science, de techniciens et d’écrivains plus particulièrement versés dans certaines questions. S’il suffisait, en effet, de vues d’ensemble pour la plupart des Sections étrangères, il en était autrement pour la section française et pour la section belge dont les exposants appartenaient à tous les groupes de la classification générale.

Or, ces groupes embrassent la plénitude des connaissances du Génie humain et la plupart d’entre eux présentent un tel caractère technique, scientifique ou artistique, qu’ils ne peuvent être traités avec une réelle compétence que par des spécialistes.

D’autre part, tout en accordant à chaque pays une notice distincte pour sa section et tout en examinant les participations française et belge d’une façon détaillée, selon l’ordre du catalogue, nous avons estimé que certains groupes devaient être envisagés à un point de vue international et faire de la part de nos collaborateurs l’objet de chapitres spéciaux.

Inspiré par le programme que nous venons d’exposer, nous avons divisé notre ouvrage en deux tomes.

Le premier contient l’histoire et l’organisation de l’Exposition depuis son origine jusqu’à sa clôture, ainsi que la description des sections étrangères.

Le second tome comprendra la description de la Section belge et les notices relatives aux expositions spéciales : l’Exposition Internationale des Beaux-Arts, l’Exposition de l’Art Ancien, le Pavillon des Métiers Bourgeois et le Pavillon du Petit Outillage.

Il contiendra de plus, sous le titre de « Partie Technologique et Scientifique », les chapitres techniques dont nous avons parlé.

Enfin quelques documents, se rapportant à l’organisation proprement dite de l’Exposition et à son exploitation, n’offrant peut-être qu’un intérêt rétrospectif, mais d’une grande valeur pour les entreprises futures, viendront s’ajouter en annexe.

Nulle œuvre n’est parfaite et notre ouvrage ne peut certes échapper à la critique, mais comme il constitue la première tentative de l’espèce et comme il n’a été inspiré que par une pensée patriotique, c’est avec confiance que nous le livrons au jugement du public.

Haut